Izobretenik

Onitama, réveille l'animal qui est en toi

Onitama, réveille l'animal qui est en toi

Je vous avais promis, assez naïvement je dois dire, de parler de tous les jeux Japon Brand qui seraient présents lors du salon d'Essen tout juste terminé.

Evidemment, comme toujours avec ce genre d'ambitions délirantes, le résultat final est le reflet des intempéries de la vie quotidienne : votre fille décide soudain de vouloir faire toute la campagne de Mice and Mystics, votre épouse décide qu'il est temps de passer deux jours à al campagne, vos collègues vous demandent 25000 trucs à faire dans la minute et, comble d'idiotie, vous décidez de vous lancer dans l'organisation d'un concours de saynètes et dans la préparation de deux communications pour des groupes de recherches.

Bref, entre les responsabilités d'autrui et les vôtres, la tour de Babel s'effondre en moins de deux semaines.

N'ayant pas encore lu d'article sur ce jeu, je me suis dit qu'il serait quand même sympathique d'en parler. D'une part, parce que nous aimons beaucoup le jeu dans notre demeure à tatamis, et d'autre part, parce que je pense qu'il mériterait bien une petite édition occidentale.

Mon oreille suédoise de chez Japon Brand me dit que ça ne devrait pas tarder, en tout cas de l'autre côté de l'océan, dans ces contrées sauvages où les jeux sont d'habitude plus grands.

De l'abstrait à poil, carapace et peau flasque

La nudité est un terme qui pourrait convenir à ce jeu. Quelques pions, un plateau tout petit, cinq cartes qu'on fait tourner... et une règle d'une simplicité époustouflante.

En réalité, il suffit juste de regarder les cases colorées sur les cartes présentes dans le jeu, pour deviner les stratégies que vous allez pouvoir mettre en place pour terrasser votre adversaire. Et le tout, en à peine 5 minutes.

Je vois dans certains regards vides que les mots employés dans mon titre n'évoque pas grand chose... Pour vous éclaircir la vessie, ou était-ce la lanterne ?, sachez simplement que les cartes du jeu représentent toutes un animal : une tortue, un tigre... Elles proposent toutes un mouvement différent.

Entrons dans le vide du sujet.

Au début de la partie, les deux joueurs posent leurs pions "soldats" et "Onmyo" sur l'emplacement qui leur est attribué sur le plateau de jeu. Les soldats sont au nombre de 4. Le Onmyo, lui, est seul. Mais bon, c'est normal. Pas de shadow government ici. Votre objectif va être de vaincre le Onmyo de votre adversaire.

Pour ce faire, deux solutions s'offrent à vous : vous envahissez son territoire (en prenant sa position de départ sur le plateau) ou vous le terrassez, vous-même ou grâce à vos soldats. Là où la carapace, les poils et la peau flasque interviennent, c'est par l'intermédiaire des cartes "mouvement" que les joueurs auront à leur disposition.

Au début de la partie, les joueurs en reçoivent deux, qu'ils posent face visible devant eux. Ca en fait 4, du coup. A ces 4 de base s'ajoute une cinquième carte qui viendra prendre la place de celle que le joueur actif a déjà utilisée. Il faut donc aux deux joueurs garder en tête que les cartes qu'il emploie finiront par être employées par son adversaire.

Pouvoir voir les cartes en permanence permet de planifier un peu les futurs déplacements de son adversaire. Il faut cependant ne pas négliger que celui-ci aura toujours deux choix. Le jeu propose beaucoup plus que 5 cartes mais à chaque partie, seules 5 sont utilisées. Elles sont généralement tirées au hasard.

Et sinon, c'est bien ?

J'ai du mal à croire que vous n'ayez pas encore compris que j'aime ce jeu, mais d'une force ! C'est esthétiquement très sobre et joliment réalisé, premier bon point. Ca se joue à deux, et ma chérie et moi aimons les jeux à deux (clic, clic ! Ah, celui-là...).

La mise en place est certes toujours la même mais la distribution des cartes étant toujours différente, le jeu semble se renouveler à l'infini. Après une bonne vingtaine de parties déjà en quelques jours, nous sommes conquis et chaque fois, l'envie d'y retourner est là. Le jeu est simple sans être simpliste (cette phrase lue mille fois, cette fois, mérite d'être là... oui, comme à chaque fois).

Vos yeux ne cesseront de circuler entre le plateau, vos cartes et celles de votre adversaire pour essayer de deviner son prochain mouvement, comment amener vos soldats à cerner le Onmyo adverse, comment vous protéger en même temps, et avec quel timing le laisser prendre une carte stratégie qui pourrait vous aider mais l'aider aussi. Bref, ça brûle inside.

Si j'étais éditeur Nan, je déconne, je suis pas fait pour le business. C'est mon compte Paypal qui m'a fait cette confidence dernièrement. J'attends avec impatience de voir qui va s'occuper de le traduire et de l'amener à l'extérieur du Japon.

J'espère juste que les illustrations sur les cartes ne seront pas des resucées de Gandalf et Aragorn, version cheap, et que le thème ne sera pas changé au profit d'un truc déjà vu deux millions de fois. J'imagine très mal un Onizombie, ou un Oniromae... Bref. De toutes façons, on s'en fout, c'est pas moi qui décide ! Et puis, j'ai la version japonaise, alors... si je dois commencer à penser aux autres, hein ?!

Pour vous donner une idée plus précise de la qualité du jeu, voici quelques photos :

Default

Oh c'est beau, c'est beau, c'est beau ! (Oui, les impressions

à vif sont rarement constructives)

Default

Une partie en cours.

J'ai lu sur le site de l'auteur qu'une réimpression était prévue, mais, à franchement parler, je vous conseille d'attendre la sortie probable d'une version française.

Default


Onitama
Un jeu de Simpei Sato
Illustré par Jun Kondo
Publié par ...
2 à 2 joueurs
A partir de 8 ans
Langue de la règle: Japonaise
Durée: 5 minutes
Prix: Non renseigné


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Onitama
Onitama
Par Simpei Sato
Illustré par Jun Kondo
2 8+
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Amazon

Commentaires (4)

Default
sathimon
sathimon

Bonjour, Je suis content que tu parles de ce jeu, comme l'avais fait il y a quelques temps le Doc MOps. Content, car ce jeu était parmi mes coups de coeurs de la sélection Japon Brand de cette année (avec Ninja Taisen, Isaribi et le jeu avec les manchots).

J'espère qu'il sera un jour édité en France, car il en vaut vraiment la peine. Maintenant, c'est un jeu uniquement pour 2 joueurs et c'est un jeu de réflexion, est-ce tendance aujourd'hui?

Bonne journée à tous.

Izobretenik
Izobretenik

Ah ah, désolé Docteur :) J'aurais dû farfouiller d'un peu plus près pour vous retrouver !!

Fred, je ne connais malheureusement pas Navia Dratp, dont le nom m'intrigue d'ailleurs tout autant qu'il inquiète mes talents de prononciation.

A noter, quand même, qu'aucun nom d'éditeur hors Japon n'a été encore donné concernant ce jeu. Ma remarque concernait des réponses sur BGG de la part de Simon, le fidèle partenaire de Japon Brand... en réponse à des demandes de joueurs américains.

Fred 29
Fred 29

Un petit côté "Navia Dratp" ce Onitama.

Inspiration Shogi pour les deux ?

Je préfère de très loin "Navia Drapt" et son univers, ses figurines et sa mécanique.

Docteur Mops
Docteur Mops

Comment ça pas d'article jeune fou ? : http://www.trictrac.net/actus/onimata-les-esprits-des-mipeules

Et je surconfirme ma bonne impression sur le jeu pendant que vous m'en donner l'occasion Izo San. ;)