On ne joue pas à table !

On ne joue pas à table !
Docteur Mops

Puisque nous entrons dans la période de la dinde, du foie gras, des chocolats, je ne peux éviter le terrible marronnier de Noël consistant à évoquer la magie de cette période propice à ce grand mouvement de migration des boîtes de jeux vers le pied du sapin de Noël.

Oui Noël sent le sapin et même la dinde ! Je pourrais prendre le contrepied avec du top rebel-attitude dedans pour vous expliquer que tout cela est trop has-been même pas hype de l'idéologie bourgeoise judéo-chrétienne. Je pourrais vous vanter de manière branchouille les vertus kitsch de la crèche en pvc avec diodes clignotantes tout en vous proposant des règles d'un jeu de figurines basé sur les rois mages.

Je pourrai également...

... Et s'en serait presque à croire que cette magie du moment n'est finalement pas seulement issue des spots publicitaires car voici qu'une étoile apparait soudain dans le ciel de ma routine chroniqueuse.

Cette étoile c'est Charlotte Brocard.
Charlotte Brocard qui vient ouvrir une fenêtre plein d'air vif permettant d'aérer un peu notre lubie aux odeurs cartonnées.

C'est pourtant bien de jeu dont il est question mais pas seulement.
Charlotte, même si elle prend soin de ne pas trop se définir, sans doute de peur se retrouver trop enfermée, est d'abord une créatrice; une designer (...gneuse ? ...gnette ?), une artiste.

C'est aussi une jeune femme qui a travaillé dans l'animation et qui aime les jeux et particulièrement les party-games comme nous autres les éléphants de l'étiquetage les appelons.

Elle a donc tout naturellement choisi de combiner ses différentes passions pour nous proposer un univers personnel faussement anodin que l'on peut donc aborder suivant ses intérêts par le flanc arty, celui du jeu ou tout simplement de manière anecdotique.

Le sujet de prédilection de cette artiste revenue à Paris après un passage new-yorkais est le repas.

"Le point de départ d’"On ne joue pas à table" est une interrogation que je me suis faite en regardant des photos de ma famille me donner le biberon de façon assez originale : comment nourrit-on un bébé ? Un enfant ? Comment mangeons-nous en France ? Je ne fais pas du tout allusion aux aliments mais bien à la façon dont on se tient ainsi qu’aux objets qu’on utilise pour se nourrir (couverts, biberons, verres, etc.) et au rapport qu’on entretien avec eux. Puis j’ai ouvert ma réflexion en me demandant : que représente le repas en France ? Quels sont les règles et codes qui lui sont associés ?
Sachez aussi que j’ai fait de l’animation pendant plusieurs années. J’aime jouer, organiser des jeux, des courses d’obstacles, des rallyes chocolats, etc. pour les enfants ainsi que pour les plus grands !
"On ne joue pas à table" est donc né tout naturellement en mélangeant ma passion du design (et mon questionnement sur notre façon de manger) et ma passion du jeu de groupe (jeu de société, jeu d’adresse, jeu de transgression, etc.)."

C'est ainsi que naisse des objets dont on a pu voir quelques expos mais avant tout des pratiques ludiques qui peuvent tour à tour prendre l'habit de happening ou de moments de rigolades entre amis.

"Mes jeux sont idéals pour jouer en famille mais pas uniquement. Je ne souhaite pas que le jeu soit cantonné à l’univers familial (et encore plus enfantin). Selon moi "On ne joue pas à table" est idéal pour tous les âges. Je pense que le dîner idéal est celui ou un groupe d’amis se réunis et passe un moment de plaisir et de rigolade en jouant, activité à laquelle il ne pensait pas participer durant un dîner. C’est selon moi un moyen puissant pour se rapprocher des convives et vivre un moment inoubliable."

Default


Curieuse rencontre du design, du jeu, du club'Med, du happening qui croise divertissement badin et création artistique. Un entrecroisement qui rend flou les frontières traditionnelles ce qui n'est pas sans nous mettre en joie ici, vous vous en douterez.

Quelque soit l'angle que vous choisissez et vous n'avez même pas besoin d'en choisir un, je vous invite donc à visiter l'univers hétéroclite de Charlotte et pourquoi pas ? à tenter d'apporter à vos repas de fête un petit quelque chose entre grain de sel ou de folie.

Cliquez ici et vous y serez.


"On ne joue pas à table"

Un site de Charlotte Brocard
Pour ceux qui aiment aussi quand le jeu sort des boîtes
A voir sans modération.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (7)

Default
ynys
ynys

Enormissime ! Merci por ce bol d'air pur Doc Mops

Zakouski
Zakouski

Je kiffe !

Pour développer un peu, sans aller dans l'analyse du concept non plus, c'est vraiment une bonne idée de confronter les phrases toutes faites de notre enfance à la réalité. Parce que c'est vrai qu'on ne coupe pas la salade... n'importe quoi.

En bref, je trouve cette initiative excellente et le fait que tric trac la relaie me semble bien démontrer que notre site ludique préféré est bien au-dessus du lot. Le jeu est vraiment partout.

Hem
Hem

Moui... C'en serait presque proche des jeux télévisés nippons bien zinzins (変な番組!) comme ils savent nous le faire.

massallian
massallian

Et si on ne veut pas se crever un oeil en mangeant, on peut imaginer les party games plateau/carte avec des accessoires comme ceux la . Les gants partagés avec le voisin, et essayer donc de garder et choisir vos cartes privées en main. La fourche géante pour jouer sur le plateau individuel d'un adversaire á l'autre bout de la table. Des doubles gobelets blancs/noirs rempli respectivement de dés blancs, noirs, et essayer de faire tomber le gobelet blanc sans faire tomber les noirs...

duinhir
duinhir

des idées super, par contre, il faut être un peu agile au risque de crever l'oeil de son partenaire de jeu :s

BackDraft
BackDraft

Quelle belle et bonne idée

C'est très poétique tout ce mélange !

Merci pour cette escapade, cette découverte et cette artiste

rafpark
rafpark

Encore une fois un reportage digne de vous sur les plaisirs ludiques quelques peu décalé comme on les aime tant.

Après ça je vais tenter d'intégrer ça au repas de la saint sylvestre (non pas à noël, la mamie sortirai le martinet !! :) ), Avec le"trou Normand" ça pourrais être drôle !