Monsieur Phal

Nuit des Loups-Garous

Nuit des Loups-Garous
Une nuit de pleine lune. Un musée. Un auteur de jeux. Une expo de l'auteur de jeux dans le musée. Une nuit dans le musée avec l'auteur. Jouer la nuit dans le musée avec un jeu de l'auteur qui expose... Ni une ! Ni deux ! Le mois de décembre 2002 sera à marquer d'une petite croix blanche dans les tablettes du jeu de société. Et à plusieurs titres.
Déjà, je ne sais pas si vous mesurez l'impact, mais un auteur de jeux qui expose dans un musée, surtout quand on voit le travail fourni par la structure, c'est comme une espèce de genre de reconnaissance de la chose ludique comme bazar culturel ! Mais oui. L'air de rien. D'autant que ce 17 décembre, délaissant le conseil municipal exceptionnel pour quelques minutes, Monsieur Santini, député-maire d'Issy-les-Moulineaux plusieurs fois ministre, est venu voir à quoi pouvait bien ressembler une nuit des "Loups-Garous" dans le musée de sa ville.
Les instances du musée et Philippe des Pallières lui ont expliqué, à lui et un autre membre du conseil. Là, un prototype. Ici, des illustrations. Un vrai travail de création. Ils ont écoutés, attentif. Ils ont regardé, se sont attardés. Faire le tour, pour marquer le coup, c'est normal me direz-vous. Oui, mais quand même, la visite a duré plus de 30 minutes. Et ils n'ont pas touché au buffer... C'est un signe ça non ?
Non, ce n'est pas parce que ce n'était pas bon ! Bien au contraire. C'était une soirée des plus sympathiques, et la ville avait fait les choses bien comme il faut. Pas moins d'à peu près 120 personnes enfermées dans le musée avec des jeux et de la nourriture à volonté. Et que des gens biens. J'y étais, si ce n'est pas une preuve ça... On pouvait croiser Franck Dion, Patrice Pillet, Frédéric Bloch, Hervé Marly, Alexios Tjoyas, Odet l'Homer, Didier Guiserix, les membres de l'AFPEJ, des représentants d'Asmodée et de Jeux Descartes, etc. Et j'en oublie. Bref, du monde et surtout plein de joueurs pour les "Loups-Garous de Thiercelieux" qui est en passe de devenir un phénomène de société.
Allez, assez de clavetage, je vous laisse regarder les photos...

Pour Tric Trac,
Monsieur Phal, reporter.
Crédits photos & commentaires: Monsieur Phal

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Photos

À suivre, en reportage...

Commentaires

Default