New-York Toy Fair

New-York Toy Fair
Monsieur Phal

Quelques jours de vacances à New-York où l'utile a été joint à l'agréable puisque les dates de séjour choisies correspondaient à la New-York Toy Fair. Voici donc un petit bilan de cette escapade ludique où nous avons à la fois visité les deux points de vente les plus représentatifs de la ville (FAO SCHWARTZ et TOYS'R'US TIMES SQUARE) et également traîné nos guêtres à la New-York Toy Fair..

Petit point sur le marché américain…

L'année 2002 a été relativement morose si l'on en croit les données chiffrées qui indiquent une baisse en volume des ventes de jouets sur les 9 premiers mois de l'année de l'ordre de 1% par rapport à l'année précédente... Les produits qui se sont les plus vendus sont le plus souvent des produits sous licence qui semblent être incontournables pour assurer une large diffusion des jouets et jeux sur ce marché.
Plusieurs films majeurs (Spiderman, Le Seigneur des anneaux, Harry Potter…) ont donné lieu à de nombreuses déclinaisons produits, et force est de constater que cette tendance se confirmera en 2003 avec notamment des déclinaisons de Yu-Gi-Oh ! qui a déjà généré sur son seul nom et au travers des différentes licences, des ventes supérieures à 2 milliards de dollars rien qu'au Japon (Source : Licensing Today), Hulk, 300 licences accordées (Source : DSN Retailing Today)..etc… Selon The Licensing Industry Merchandisers Association, les produits sous licence ont représentés en 2002 en valeur12 milliards de dollars…
Les deux acteurs principaux en terme de distribution de jouets et jeux, Toys'r'us (1601 points de vente dans le monde) et Wall Mart (premier groupe de distribution mondial), se sont également livrés à une guerre sans merci avec une politique de prix particulièrement agressive de la part de ces derniers..

Les jeux de plateau les plus vendus aux Etats-Unis en 2002 (Source : Playdate Inc)
Cranium Cariboo / Editeur : Cranium
Cranium Cadoo / Editeur : Cranium
Friends Trivia in a Tin / Editeur : Cardinal
I spy preschool game / Editeur : Briarpatch
Lord of the rings : Risk / Editeur : Hasbro
Monopoly / Editeur : Hasbro
Rush Hour / Editeur : Binary Arts
Spell a puzzle / Editeur : International Playthings
Trivial Pursuit 20th Anniversary / Editeur : Hasbro
Manifestement les valeurs sûres sont toujours là (Monopoly, Trivial..), mais on constate l'arrivée du phénomène Cranium qui, semble-t-il, se serait vendu à plus de 1,8 millions d'exemplaires ce qui est remarquable pour un éditeur encore indépendant à ce jour….
Visite de deux points de vente…
Nous avons successivement visité Fao Schwartz, magasin historique de jouets qui est situé sur la 5ème avenue face à Central Park et aurait déposé son bilan, et également le Toys'r'us de Times Square qui s'est ouvert il y a environ un an. Les deux points de vente sont comparables par leur emplacement de premier choix et les produits proposés mais Toys'r'us s'est taillée la part belle sur le marché New-Yorkais avec une série d'animations de grande taille qui impressionnent le plus grand nombre… Au programme, une immense grande roue aux couleurs des principales marques qui fait la jonction entre les différents étages, un dinosaure géant qui " beugle " et bouge pour la promotion des produits Jurassik Park, une maison Barbie sur deux niveaux, des reproductions en Lego de la Statue de la liberté et de l'Empire state building, un plateau de Monopoly surdimensionné…
Le linéaire jeux des deux magasins est finalement assez pauvre car largement dominé par des produits sous licence qui sont des adaptations de grands classiques et ne contient notamment AUCUN jeu de stratégie.
Même si toute extrapolation est risquée car finalement la visite de deux magasins n'est pas représentative, il semblerait quand même, qu'à une ou deux exceptions près (Cranium), il soit quasiment impossible pour une marque peu connue et pas portée par une licence forte, d'entrer dans ces points de vente.
La New YORK TOY FAIR
Après Paris, Londres, Nüremberg, Valence…, La New-York Toy Fair est le dernier salon du jouet de la série et est éclatée sur deux sites :
Le Toy Building qui est un groupe de deux immeubles d'une quinzaine d'étages qui hébergent les show-rooms permanents des principaux fabricants du secteur qui font l'objet d'une animation particulière pendant les dates de la manifestation, et également le Javits Center, parc d'expositions qui est un peu plus excentré mais qui est à mon sens le cœur stratégique de la manifestation.
Répartis sur deux étages de surfaces équivalentes avec au ré de chaussée les marques un tant soit peu établies et au sous-sol, tous les autres… la manifestation est très hétérogène car on voit aussi bien du gadget pur et dur que des jeux plus consistants…
En terme de jeux, la manifestation fourmille d'éditeurs de taille moyenne qui proposent pour la plupart d'entre-eux des jeux de communication tels que je les apprécie (règles courtes, principe de jeu nouveau et surtout de l'ambiance)…Mes préférés, Derivation, qui est un jeu de plateau sur des expressions idiomatiques, Don't quote me, un jeu sur des citations et un troisième dont je tairai le nom car il est probable qu'il soit édité sous licence par Cocktailgames d'ici la fin de l'année (sous réserve de tests satisfaisants)…
Les français sont également de la partie avec un représentant de Blokus qui a trouvé un distributeur américain, les produits Gigamic également représentés par l'un de leur distributeur mais aussi par Stéphane Gires qui a fait le voyage compte tenu de l'importance de ce marché, un stand Sentosphère gérée de main de maître par Véronique Debroise et son distributeur américain et enfin Days of Wonder qui inaugure sa première participation au salon avec notamment une nouveauté co-signée par deux auteurs français. Discussion très intéressante avec Eric Hautemont de DOW qui croit beaucoup aux circuits parallèles pour la distribution de ses jeux et met en place des opérations hors normes qui, je suis sûr, seront couronnées de succès dans le très court terme.

Pour Tric Trac,
Matthieu d'Epenoux, reporter.
Crédits photos & commentaires: Matthieu d'Epenoux

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Photos

Commentaires

Default