Florian Belmonte

Miracle Merchant

Miracle Merchant

Miracle Merchant

Tric Trac

 

Hello la compagnie ! Aujourd’hui, je vais vous parler d’un jeu qui vous donne l’occasion d’incarner un apprenti alchimiste dans un univers acidulé et poétique. « Miracle Merchant » est un jeu de cartes numérique crée par Arnold Rauers l’auteur des célèbres « Card Crawl » dont Monsieur Guillaume en a déjà rédigé un article et « Card Thief ». Les illustrations et la direction artistique furent confiées à Thomas Wellmann. La musique et le sound design façonnés par Craig Barnes.

 

Tric Trac

 

Vous êtes assises et assis confortablement, amatrices et amateurs de jeux de cartes solo, laissez-moi vous montrer. Des potions colorées, mystérieuses, puissantes ou ratées. « Miracle Merchant » vous donne les rennes d’un magasin de potions. Vous devrez réussir à servir toutes les aventurières et les aventuriers qui franchissent le pas de la porte. Ils et elles ont des besoins particuliers et des goûts très précis. Vous devrez faire au mieux avec les ingrédients mis à votre disposition. Si tout est respecté, c’est gagné, sourire, oseille, fraiche, piécettes d’or et tout le tralala. Par contre, si un ingrédient manque ou que vous créez une potion trop faible, c’est Game Over ! Fin ! Terminé ! Perdu !

 

 

Mais, comment joue-t-on ?

Ah ! Vous avez le chic pour poser les questions utiles ! C’est un jeu de cartes de type réussite. Votre but est de venir à bout de toutes les cartes réparties en quatre types d’ingrédients (couleurs) en concoctant les potions demandées par vos clients et clientes. Quand un client ou une cliente arrive dans votre boutique, vous distinguez deux petites bulles : celle du haut correspond à ce dont il ou elle a besoin absolument et celle du bas à ce qu’il ou elle aime vraiment.

 

Tric Trac

 

 

L’idéal est de mettre les deux mais l’ingrédient de la bulle du haut est vital. Si vous l’oubliez ou ne pouvez pas le mettre, vous aurez la lourde sanction du game over ! Try again. A vous de créer les bonnes potions et de marquer un maximum de points.

Tric Trac 

Si, au cours de la partie, un client ou une cliente vous demande des ingrédients que vous ne pouvez pas encore placer, alors vous pourrez lui administrer un légendaire coup de botte au postérieur pour le ou la faire déguerpir. Mais n’ayez crainte, il ou elle reviendra plus tard. C’est à vous de faire attention à vos ingrédients.

 

Comment faire des potions ?

Vous avez donc quatre ingrédients majeurs et aléatoirement, un ingrédient occulte (noir), qui fait peur, mais qui est nécessaire, car certaines personnes de votre boutique vont vous le demander. Pas de panique, vous pouvez gérer.

 

Tric Trac

 

Votre aire d’assemblage est juste au-dessus de vos piles de cartes. Vous aurez, pour fabriquer une potion, besoin de mixer quatre ingrédients ensemble. De la couleur de votre choix et dans l’ordre que vous voudrez. Vous pourrez distinguer des petits encarts sur les côtés du bas des cartes : ce sont des « combos ». Vous marquerez plus de points en plaçant des cartes de la couleur indiquée sur le côté possédant cette couleur (voyez, le 1 Bleu tout à gauche, vous marquerez un bonus de points en y plaçant un ingrédient jaune sur sa gauche ). Le logo (combo) du milieu (cf. carte verte) indique que les ingrédients bleus rapportent des points supplémentaires sans obligation de placement.

Petite astuce : vous aurez même la possibilité d’augmenter le nombre de pièces d’or gagnées en faisant des potions « duplex » ou « triplex ». Pour ce faire, vous devrez juxtaposer deux ou trois couleurs similaires. Attention les yeux, ça explose des paillettes, des pièces d’or et des « succès ».

 

Tric Trac

 

 

Des pièces ? Mais comment ça ?

Attention, j’ai la mission de vous informer d’une condition de défaite de plus. Vous vous souvenez des ingrédients noirs « occultes » ? Ils font baisser la valeur en pièce d’or d’une potion. Alors méfiance, vous serez dans l’obligation de piocher cette carte noire pour avoir accès à celles du dessous. Soyez malines et malins dans l’utilisation des cartes noires !

Tric Trac

 

Vous pourrez utiliser les « combos noirs » des autres cartes pour réduire le montant d’or perdu. Si jamais vous créez une potion qui ne vaut pas au moins une pièce d’or, c’est, c’est…. ? PERDU ! Méfiance ! Vous êtes mis en garde.

 

Alors, j’achète ou pas ?

Alors, vous allez vous calmer tout de suite ! Je ne veux pas vous dire quoi faire Jean-Albert ! Je vous explique juste mon ressenti du jeu, pourquoi je l’aime bien. La direction artistique et le sound design du jeu m’ont fait passer d’agréables moments. La musique est géniale. Vous voulez l’écouter ? Pas de problème, il suffit de demander : visitez le Bandcamp de Craig Barnes.  Au calme, posé, chez vous ou dans le métro, vous pouvez clairement faire une partie rapidement. Comme vous le feriez sur une table mais c’est bien connu, les réussites dans le métro, ce n’est pas des plus commode. La pose des ingrédients est fluide, vous pouvez les disposer dans l’ordre de votre choix pour créer des réactions en chaine et gagner un max d’or. Les clients et clientes ont des allures vraiment différentes et colorées.

 

Tric Trac

Hey ! Mais je vous connais ! Vous servir est un honneur !

Alors, je pense aussi qu’il est moins profond, moins rejouable que le sont « Card Crawl » et « Card Thief », mais, en le voyant comme un jeu de type réussite, on peut en faire quelques parties, rapidement, passer un bon moment et se détendre tout en optimisant les potions. C’est du chill Joséphine, eh oui !

 

Florian aka Kaox2d

 

Vous pouvez trouver le jeu sur l’App Store et le Google Play

 

 

 

 

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (2)

Default
Wart
Wart
Je crois que tu ne cites pas l'excellent Max Fiedler, illustrateur de Card Crawl, premier de la série si j'ai bien compris :-)
LudiKev
LudiKev
Très sympa ! J'ai la trilogie maintenant ;-)