Mr zen

Mathis a gagné une bataille mais pas encore la guerre

Mathis a gagné une bataille mais pas encore la guerre

Il y a trois mois j'écrivais un article sur la singularité de l'univers du jeu de société, sa force, et sa beauté.

Cet article je l'ai écrit suite à un événement que j'organisais "Mathis Va Gagner". Vous vous souvenez peut-être, Mathis c'est un enfant atteint d'autisme. Heureusement une technologie fonctionne très bien mais celle-ci coûte très cher. La famille de Mathis a donc lancé un appel afin d'essayer de récolter des fonds pour les aider et par la suite pouvoir monter une fondation afin d'aider d'autres enfants touchés par l'autisme.

L'événement s'est passé et bien passé. Je pourrais difficilement vous expliquer à quel point tout cela a été compliqué, tendu et stressant. Ne rien oublier, coordonner toutes les forces qui se sont mises en place, gérer les impondérables, les inévitables et les incalculables.

Mais ces difficultés étaient dérisoire par rapport au bonheur..., aux bonheurs, vécus sur place. Cela a été 24 heures de folie et de plaisir.

Rien de mieux que quelques images pour vous montrer ce dont je parle. Les participants ont pu, entre autre:

Rencontrer des gens du milieu

Default

Sebastien Dujardin (Pearl Games), Frederic Moyersoen (Saboteur, cache mouton), Eric Hanuise (Flatlined Games)

Vivre des situations improbables

Default

Jouer à Boom boom Ballon avec Monsieur Phal et Mlle Volders (responsable communication Asmodée Benelux) à "pas d'heure" par terre... sérieusement???!!!

Jouer à plus de 100 pendant 24h quasiment non stop

Default

Au coeur de la nuit il restait encore énormément de joueurs actifs, c'était bien le but.
Tester des prototypes avec leur auteur.
Default
Frédéric Henry faisant jouer un prototype de "Les bâtisseurs de l'antiquité"
Remporter sa taille en boîte parmi un choix de jeux incalculable.
Default
Ici plus de 250 lots ont été réunis grâce à l'effort des auteurs, des éditeurs, des distributeurs, des boutiques, des particuliers... Les jeux qui n'ont pas été gagnés lors du tournoi ont été distribués sous forme d'une tombola, qu'elle fut loooonge cette remise de prix.
... assister à un match d'improvisation
... visiter Bruxelles accompagnés de guides loufoques
... suivre des cours de croquis
... suivre des atelier d'ombres chinoises
... écouter des comtes
... jouer à Concept en XXL
...
Tout ça pour aider un enfant et sa famille.
Default
Mathis et son papa.
Ces 24 heures ont été possible grâce à la solidarité d'énormément de monde.

Le FunKey Hotel, La Table « Food and Games » , Frédéric Genêt pour l'affiche, Asmodée Benelux, Repos Production, Filosofia, Iello, Golden Egg Games, GamesWorks, Matagot, Gigamic, Space Cowboys, Pearl Games, Lolipop, L’Atelier de Gepetto, L’ancre des Rêves, Les Chroniques ludiques, Bédébile, Les mômes en délires, Rocambole, Dédale, l’Antre jeux, Case départ, les animateurs d’Asmodée, Adelina, Laurent Dauvillée, Salah Ben Abdeladhim, Thierry Renard, Bernard Clair, Perrine Vanderhaegen, Daniel Decot, Théo Steffen, Patricia Miceli, Mr Phal, Cédrick Caumont, Nicolas Boseret, Philippe Keyaerts, Etienne Espreman, Frédéric Henry, Xavier Georges, Pascal Cadot, Digitaltransmedia, TricTrac, Céline Lefevre, Gaëtan Lemaire revoludique,... (en espérant n'avoir oublié personne) ma femme (pour m'avoir supporté pendant tout le temps de l'organisation). Ainsi que, vous tous, les participants à ces 24h.

Tous ces gens d'une manière ou d'une autre ont donné, que cela soit de leur temps, de leur savoir faire, de leur énergie ou du "matériel", ils ont offert.

Mille fois merci à eux, mille fois merci à vous.

Pour la dernière page du livre MathisVaGagner, ce sont les deux acolytes de Digitaltransmedia, Nicolas Billen et David Flies, qui nous offrent un dernier cadeau. Pendant ces 24 heures les deux compères se sont baladés caméra à la main et ont immortalisé cet événement. Aujourd'hui ils nous permettent de revivre tout ça au travers de deux très chouettes reportages:

Le premier sur l'événement

Le second sur la technologie ABA utilisée avec Mathis.

Comme je l'ai dit dans le titre de cet article Mathis a gagné mais son combat n'est pas terminé. Les fonds réunis lors de l'événement ont donné une bulle d'air de deux/trois mois à la famille de Mathis. Et ce temps est déjà passé. Ils ont toujours besoin de soutien et d'aide. N'hésitez pas à aller faire un tour sur leur site afin de vous tenir au courant des activités qu'ils organisent afin de récolter des fonds, concerts, brocantes, spectacles... Ils ont encore besoin de vous.

Pour aider et suivre le développement de Mathis c'est ici.

Au plaisir de vous croiser et de vous recroiser.

François pour revoludique...

PS: A ceux qui me liront jusqu'au bout "J'ai perdu"

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (5)

Default
Mr B!dOu
Mr B!dOu

Félicitations à l'organisateur, aux donateurs et aux participants. Ca fait du bien de ressentir un peu d'humanité en ces périodes très égocentriques.

Je suis un peu déçu de ne pas avoir entendu parler de cet évènement car j'aurais adoré y participer.

Bon courage également à Mathis et à sa famille.

Mr zen
Mr zen

@Mr B!dOu A l'époque nous avons essayé de communiquer un maximum sur l'événement. Différents salons et événements en ont fait la publicité sur FB, Geeklette et d'autres en ont parlés... c'est compliqué d'atteindre tout le monde. Une prochaine fois peut-être.

capi-chou
capi-chou

Pour le Boom Boom Balloon avec Phal, on a une excellente excuse : on attendait que la table des Chateaux de Bourgogne se libère.
Mais je suis ravi qu'il y ait des photos compromettantes et qu'elles soient diffusées. Mouhahahahaha !

Mr zen
Mr zen

@capi-chou Pour les photos compromettantes tu en trouveras d'autres dans les albums de revoludique et de mathisvagagner sur FB.... des tas d'autres :D