20.100

Maestro est de retour !

Maestro est de retour !

Toccata et Fugue en ré mineur de Jean-Sébastien Bach, si vous avez plus de 30 ans, forcément vous connaissez. Mais si, mais si, allez voir par ici. Alors ? Ah oui, les souvenirs remontent à la surface : "Il était une fois… l'homme", la série qui obligeait à mettre FR3 à 19h55 tous les soirs de la semaine, juste avant les Jeux de 20 heures ou le Journal, c'est au choix.

Depuis le 12 février, "Il était une fois l'homme", c'est également un jeu de cartes à collectionner édité par Galileo. Le jeu est à la fois ludique et éducatif dans l'esprit de la série télé. Les cartes comportent donc un important texte descriptif. La première série du jeu jeu de cartes est consacrée à Rome. En fin d'année devrait apparaitre une deuxième sur la préhistoire. Avec 130 cartes, les joueurs en apprendront pas mal sur la civilisation romaine : qu'est-ce qu'était un chevalier, les latrines, un banquet, une révolte servile ? Si les cartes comportent un texte important (presque la moitié de la carte), il y a également une image issue de la série dessinée par Jean Barbaud. Il s'agit de captures d'écran ce qui donne une qualité assez inégale à l'ensemble.

Reste le jeu. Le but des joueurs est de réussir à accumuler des Maestros, des points de victoire, de façon à pouvoir faire rentrer ses quatre personnages dans Rome ce qui nécessite d'accumuler quarante points. Ces points peuvent être également dépensés pour pouvoir poser certaines cartes permanentes aux effets puissants. Des effets permettent aussi d'en faire perdre à son adversaire. Dès le début de partie, les joueurs disposent de quatre personnages de niveau 1, personnages indispensables pour conquérir des provinces, source de maestros à chaque tour. Ils peuvent se défier entre eux, les combats se réglant alors à coups de dés jusqu'à ce qu'un des protagonistes tombe à court de points de vie. Pour poser des personnages de niveau 2 ou 3, il faut disposer d'un certain nombre de points Maestro ce qui permet d'avoir une partie plus évolutive. Les joueurs disposent également de cartes Évènement qui nécessitent la réussite d'un jet de dés pour s'appliquer et qui permettent d'obtenir des bonus, de faire perdre des points de vie à des persos adverses, etc. Enfin, il y a les cartes Maestro, évoquées auparavant, qui nécessitent de dépenser des points de victoire pour être posées. Pas plus de trois peuvent l'être simultanément et leurs effets sont permanents. A son tour, un joueur pioche une carte et peut jouer une seule carte parmi les quatre qu'il a en main. Un fois sa carte posée sur son petit plateau de jeu (le nombre d'espaces est limité), il peut décider de faire attaquer un de ses personnages ou de conquérir une province. Il est aussi possible de poser une carte face cachée, ce qui évite d'en payer alors le coût ce qui peut s'avérer intéressant lorsqu'on souhaite absolument conserver une carte pour plus tard. Un joueur l'emporte lorsque ses quatre personnages ont rejoint Rome.

Le jeu se présente sous la forme d'un starter avec tout ce qu'il faut à deux joueurs pour débuter. Il est possible d'y adjoindre des boosters de 10 cartes. Chacun contient forcément six évènements, trois personnages et une carte Maestro holographique. Il ne semble pas qu'il y ait différents types de raretés.

Le jeu dispose d'un site internet, www.123-maestro.com, où sont disponibles des extraits des dessins-animés, des quizz, des jeux et tout ce qu'il faut pour le jeu de cartes, comme les règles ou la gestion de sa collection.


> Le site du jeu "Il était une fois l'homme"


"Il était une fois l'homme"
un jeu édité par Galileo
pour 2 joueurs
à partir de 7 ans
prix conseillé : 15€

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (3)

Default
guyom0
guyom0

"Il était une fois... l'Homme", j'adore cette licence! En tout cas je suis sûr qu'à chaque partie mon enfant apprend quelque chose: vous saviez que "l argent n a pas d'odeur" est une phrase qui remonte à la Rome Antique?

J' ai acheté mon jeu à Suresnes.

Sparrow
Sparrow

Bon alors là voilà un jeu qui m'interpelle sur plusieurs points :

- les souvenirs : en repensant à lui et à son frère "Il était une fois la vie", je rajeunis de 25 ans ... merci ^^

Sinon, des remarques a priori (sans avoir vu le jeu en vrai) :

- bons points : un système en vogue, qui plait, le système "Magic", combiné à un apport éducatif (qui fait la moité de la carte semble t'il)

- le hic : ben le système Magic, justement ... si je suis bien, plus j'achète de boosters, plus je suis fort ... et cultivé ?

Ben moi ça me fait tiquer....

sgtgorilla
sgtgorilla

J'ai été voir le quizz, que de souvenirs en voyant les images.

Par contre à voir pour l'intéret ludique...