Docteur Mops

Les petits cochons : nouveau jeu, nouvel éditeur

Les petits cochons : nouveau jeu, nouvel éditeur

C'est toujours avec émotion que nous apprenons la naissance d'un nouvel éditeur. Celui-ci se nomme Purple Brain et sous ce doux nom anglo-saxon se cache un jeune frenchy au regard bleu d'acier : Benoît Forget, déjà connu dans le milieu ludique qui, après un long passage chez Libellud, a décidé de voler de ses propres ailes du cerveau.

Default

Dans ses cartons de projets, plusieurs jeux mais le premier qui devrait voir le jour se nomme "Les trois petits cochons". Oui le jeu reprend le conte anonyme popularisé par un dessin animé de Walt Disney en 1933. Une version édulcorée comme d'habitude chez Disney où le loup ne meurt pas, pas plus que les premiers cochons. Voyez-donc en fin de cette niouze et remarquez quand même l'humour noir dans les tableaux accrochés dans la maison en brique.

Mais revenons à nos cochons. Ceux-ci sont menés par monsieur Laurent Pouchain ("Okko", "Cité des voleurs") et mis en image par le talentueux Xavier Collette.

Default

Chaque joueur devra construire une ou plusieurs maisons avec les mêmes matériaux que le conte : brique, bois et paille. Et vous imaginez bien que la brique rapportera plus de point en fin de partie.

Pour ce faire, nous aurons des tuiles représentant des murs, des fenêtres, des portes et des toits. La maison devra être construite au fur et à mesure en respectant quelques règles de construction relativement simples comme le fait de mettre plutôt le toit SUR la maison.

Pour cela, il faudra piocher des tuiles mais celles-ci, en fonction de leur nature, ont un prix. Pour payer, il faut lancer les dés et obtenir les bonnes faces (plusieurs symboles identiques). Heureusement, on peut relancer jusqu'à deux fois les dés que l'on souhaite. Sauf que certains dés (ceux à motifs noirs) ont des faces Loup. Et on ne peut jamais relancer un dé Loup...

Default


Si d'aventure deux dés Loup survenaient, il ne serait plus possible d'acheter de tuile et de construire...
Par contre, le loup arrivera et... soufflera sur une maison adverse.
Cette fois on utilise une roue pour déterminer quel matériau est touché par le puissant souffle. Toutes les tuiles de cette sorte sont alors éliminées de la maison ! Dur !

La partie s'arrête quand plusieurs piles de pioche de tuiles sont épuisées. Leur nombre dépend du nombre de participants au jeu.

Tout le long de la partie, on verra donc se construire de charmantes maisonnettes et matériaux composites (ou pas) dont certaines ne seront jamais terminées. Du travail de cochon assurément.

Default

Nous savons également que dans les autres projets de l'éditeur se trouve un jeu sur le thème de "Babayaga" de Jérémie Caplanne et pour Essen prochain un jeu de Théo Rivière sous le pinceau habile de monsieur Naïade.

Espérons que les petits cochons ne les mangent pas ! Nous en reparlerons quand les temps seront propices.

"Les trois petits cochons"
Un jeu de Laurent Pouchain
Illustré par Xavier Colette
Publié chez Purple Brain
Pour 2 à 5 cochons dès 7 ans
Tout public
Durée 15 à 20 min
Disponible plus tard dans les 20€

Default

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (9)

Default
Frisconet
Frisconet

J'ai eu la chance de tester le proto. Le jeu est excellent. Bon vent à Benoît et à Purplebrain.

Le Tentacule
Le Tentacule

Et on notera malheureusement aussi le loup qui se déguise en une caricature malvenue qui semble confirmer les tendances "Fordistes" de Walt Disney.
Sinon ça m'a l'air très bien tout ça ! Vraiment !

deltajordan
deltajordan

Bien vu Dr Mops ! Sous ses airs enfantins on peut effectivement remarquer dans la maison en brique deux tableaux "FATHER" l'un représentant un chapelet de saucisses et l'autre un jambon et le tableau "MOTHER" représentant une truie allaitant de nombreux porcelets. Délicieusement cynique et finalement très moderne comme humour :)

backerfield
backerfield

J'y travaille Eric, j'y travaille ;) Merci Bruno!

ehanuise
ehanuise

Connaissant Benoît, ce sera aux petits oignons. Ca promet!

Bruno Faidutti

Ça a l'air très bien !

backerfield
backerfield

Vous ne serez pas déçus alors!

mikelorie
mikelorie

A voir, car moi aussi je suis un fan des illustrations de Xavier Colette

choupou
choupou

À première vue, ça m'a l'air bien bon, bien mignon. Je m'attend à un petit jeu facile d'accès et plaisant. Et xavier colette: j'adoooooooore.