Monsieur Phal

Le salon d'Essen 2012 : les halls

Le salon d'Essen 2012 : les halls
C’est Fini ! Terminé ! Le Essen 2012 est clos, vive le Essen 2013 à moins que les Mayas ne soient passés par là.
Commençons par quelques chiffres pour se mettre bien en bouche. Essen 2012 c’est un peu moins de jeux sortis que l’année précédente. Ne me demandez pas le chiffre exact, c’est toujours à la louche puisqu’aucun recensement pointu n’existe vraiment. On estime l’année passée aux alentours de 700/800 pour 500/600 actuellement. En gros le marché se maintient.
Plus intéressant, l’annonce des imports en Allemagne de jeux étrangers avec la France qui truste les hautes marches du podium. La tendance s’est renforcée cette année avec une présence francophone de plus en plus importante. Nous avons questionné notre collègue autochtone sur la question en lui demandant comment était vécue cette nouvelle mixité. D’après lui, c’est une bonne nouvelle car les différences culturelles, même si elles ont tendances à s’amenuiser laisse toujours la place à une plus grande diversité, les goûts différent toujours un peu entre Allemands, Américains et Francophones. À l’arrivée se sont les joueurs qui en profitent le plus.
Plus amusant est le ressenti de certains. La question de Essen est de savoir quel est LE jeu qui va buser. Hors cette année, si les classements en direct de Fair Play et de Board Game Geek sont toujours aussi discutés, il était bien difficile d’extraire un seul jeu des nouveautés présentées. Si cela rend la tâche difficile aux amateurs de buzz qui y voyaient un salon moyen, cela était dans le même temps un signe assez réjouissant de la grande qualité des jeux présentés. Pas un mais des très bons jeux.
Difficile donc de se faire une idée simple tirés des classements suscités ; le Fair Play était cette année limité à un nombre de votants restreints tandis que le classement BGG restait ouvert aux petits bourrages d’urnes. Pour exemple, le succès public de « Escape » le nouveau semi party-game de Queen Games dont l’éditeur avait mis le paquet sur la présentation. Autant dire que le jeu qui est accessible et rapide, qui se joue en permanence sur une vingtaine de tables dans le premier et le plus grand hall a eu une meilleure visibilité que le « La Loire » du sympathique Emanuele Ornella perdu au fond du dernier Hall avec deux tables de jeux.
Mais alors qu’en est-il réellement des qualités intrinsèques de ces jeux ? Ça nous ne vous le dirons pas ici car il est impossible physiquement de jouer (dans des conditions correctes en plus) à toutes les nouveautés présentées. Nous vous entretiendrons plus précisément de la plupart des jeux aux règles francophones petit à petit, et de quelques uns en langues étrangères qui ont fait des gouzis dans le ventre des visiteurs.
Pas de stand Tric Trac à Essen ? Non ! Non ! C’est équipé de nos appareils à images que nous avons déambulé tels des nomades des allées pour récolter une moisson de couleurs et de formes que les petits veinards présents pourront venir commenter. De quoi avoir des impressions variées et diverses.
Du côté des mauvaises surprises, cette année a vu encore un peu d’absents qui aurait dû être là mais dont les jeux sont restés coincés quelque part dans le Warp. Heureusement, rien d’aussi dramatique que l’année passée où la société Ludofact (qui fabrique une grande partie des jeux de société en Europe) avait eu quelques ratés en série provoquant pas mal de râleries et de panique.
À noter également la présence de plus en plus conséquente d’auteurs, de boutiques et d’éditeur asiatiques avec une sympathique bande de Coréens entre autres. Idem pour l’Europe de l’Est qui ne semble pas à la traîne pour les copies. Vous verrez dans le reportage le Dixit et le Jungle Speed ukrainiens, ainsi que le Full Métal Planet allemand (2011) renommé « TF22 » par son nouvel « auteur ».
Mais que nous reste t-il donc après un salon d’Essen ?
Essen c’est d’abord un gigantesque marché même si les boutiques allemandes semblent être en passe d’arrêter les bradages de jeux dû à leur surproduction. C’est vrai que si côté joueur, on est heureux de trouver le Spiel d’il y a deux ans à 5 ou 10€, cela reste un vrai souci en tant qu’indicateur de la santé du marché. De ce côté là, les voisins semblent devenir plus prudents.
Essen c’est une explosion de jeux dont la profusion peut faire tourner la tête. Nous avons comme toujours essayé d’être exhaustifs mais nous avons encore raté des stands. Impossible de s’intéresser physiquement à tous les jeux présentés. Il faudrait pour cela un salon d’un mois entier.
Essen c’est aussi des gens. Des gens qui viennent présenter leur travail avec beaucoup d’auteurs, d’illustrateurs, d’éditeurs, de commerciaux, de joueurs, de journalistes qui causent et qui causent. Et cela c’est une véritable émulation joyeuse.
Des discutions, il y en a partout. Dans les allées et sur les stands mais aussi dans de petits bureaux très discrets où se négocient les nouveautés à venir.
Parmi les personnalités nombreuses présentent, nous vous proposerons bientôt une interview de Michael Menzel (déjà dispo en VO), un sympathique illustrateur/auteur, questionné par notre allemand trictracien préféré : Monsieur Guido. Plus simple que de parler dans la langue du pays. Nous vous proposerons une version sous-titrée pour les non germanophones dès dans pas longtemps.
Essen c’est un salon qui fête cette année ses 30 ans. Un très bel âge. C’est le deuxième salon de cette importance dans ce lieu de festivals après celui de … l’Automobile. C’est dire l’importance de ce secteur parfois un peu vite marginalisé.
Essen c’est une grande fête du jeu. Bon anniversaire vieux et merci à tous ceux qui en ont permis l’existence et la pérennité. Pour notre part, on se retrouve bientôt avec une plus grosse loupe sur chaque nouveauté sur votre Tric Trac préféré.
Les photos du Show Room : c'est par là !
La vidéo sur le Show RToom : c'est par ici !
Une vidéo sur "Escape" : c'est par là !
Une vidéo sur les classements du buzz : c'est par ici !
Pour voir les photos couleurs c’est par là !    

Pour Tric Trac,
Docteur Mops, Reporter.
Crédits photos :
Doncteur Mops, Monsieur Phal

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Photos

Commentaires

Default