Le pousseur de cube en bois a-t-il disparu ?

Le joueur de kubenbois, l’accro du jeu à l’allemande, le fan des petits jeux édités à 1000 exemplaires et traduits de façon artisanale par des Fans est-il en train de disparaître ? Pourquoi se sent-il seul ? Se sent-il menacé ? On ne parlerait plus assez des « gros jeux » sur Tric Trac ! Mince.

Default

Inquiétude

Avec la fermeture récente des portes du salon d'Essen, j’ai constaté une inquiétude camouflée en désarroi, pointant les manques des sites internet qui font la couverture d’Essen. Surtout Tric Trac. J’ai lu que la communauté ludique n’en était plus une. J’ai lu que pour avoir des infos il fallait aller ailleurs, sur BGG par exemple. La question à se poser est pourquoi. Oui. Car les choses sont ce qu’elles sont. Elles sont rarement ce qu’elles devraient être. Encore plus rarement ce que l’on voudrait qu’elles soient. Alors pourquoi ?

Je crois remarquer que cela vient d’une certaine catégorie de joueurs. De ceux qui sont là depuis un bon moment. Oui. Car la nostalgie, les regrets ne peuvent venir que de la comparaison avec un « avant ». Et souvent cet « avant » était mieux. Il était confortable. Il prenait soin du joueur. Lui. Mais cet « avant » était comment ? Et pourquoi a-t-il changé ?

Default

En 2002, les photos faisaient 350 pixels !
Ici le stand Aléa et "Edel stein & reich"

Avant.

Je me souviens de notre premier Essen. En 2002. Nous avons fait un compte rendu quasiment une semaine après. Sur place, impossible de faire quoi que ce soit. Du reste, durant les 4 jours du salon, pas une annonce sur Tric Trac. Forcément. On ne pouvait pas à la fois faire des photos, jouer à des jeux, discuter et écrire des news. Et puis Facebook et Twitter n’existaient pas. Nous avons pris notre temps. Les années suivantes, nous n’avons pas été bien plus rapides. Cet événement nous a permis de tout essayer. Nous avons fait quasi la première vidéo consacrée à la « Messe » au monde et mise en ligne sur le net ludique. La chose a été postée quasi 15 jours après la fermeture des portes. Personne n’a hurlé, personne ne s’est senti abandonné, personne n’a loupé LE jeu qu’il fallait avoir. Croire que nous couvrions l’événement en direct, que nous le couvrions mieux, plus, à fond est une erreur. Un leurre. Une mauvaise analyse. De mauvais souvenirs.

Essen +1

Nous sommes lundi, nous sommes à Essen +1, le salon vient de fermer ses portes et se font déjà entendre quelques voix malheureuses. Inquiètes. Agressives. Sur notre couverture de l’événement. Sur le secteur et son approche. Sur le web et le traitement des infos, des jeux. À Essen +1 !!! À peine. Le salon a fermé il y a moins de 24h. Mais dans quel monde vivons-nous. Où va-t-on ? Nous voilà dans un monde qui ne laisse plus le temps de rien. Il faut twitter. Écrire 3 lignes tout de suite. Dire, hurler, répéter que nous y sommes ! Bouger les bras en faisant de grands moulinets pour occuper l’espace.

Nous vivons dans un monde qui ment. Oui. Qui se ment. Car enfin comment peut-on sérieusement envisager que quelqu’un va couvrir 800 jeux en 4 jours ? Parler à tout le monde. Découvrir LA petite merveille qu’il faut avoir et dont personne n’avait envisagé l’existence avant, et ce le premier jour à la première heure ?

Je me souviens d’un visiteur sur le salon qui, 15 minutes après l’ouverture le premier jour est venu me demander quel jeu marquait le salon ! 15 minutes mec. Oui. Je suis fort, je sais, mais si j’avais ce type de super pouvoir, je serais le maître du monde.

J’avais fait le calcul il y a un an ou deux déjà. C’est juste mathématiquement impossible. Nous vivons dans un monde qui court après la nouveauté coûte que coûte. Comment arrive-t-on à une société qui ne peut pas attendre 24h, 48h, 72h avant de savoir quoi consommer ? Bon sang de bois, elle est quand votre prochaine soirée jeu ? Vous n’avez pas assez de boites chez vous qu’il vous fait une nouveauté du salon d’Essen pour briller en société ? Pour vous rassurer d’être à la page. Pour ne pas vous sentir exclus ? Que croyez-vous qu’il y ait eu d’aussi extraordinaire qui n’ait pas été traité avant ou qui ne sera pas traité dans les jours qui viennent ?

Default
Essen 2015 et la puissance francophone...

Du recul !

Cette situation vient, à mon sens, d’un manque de perspective. J’ai cru remarquer une peur du désamour. « Rhalalala, mais on ne parle pas des gros jeux. On ne parle plus des gros jeux. Je ne suis plus le centre d’intérêt des éditeurs, des « journalistes », des prescripteurs… ». Mais, comment expliquez-vous que les gros jeux ne se soient jamais autant vendus que maintenant ? La production n’a jamais été aussi belle que maintenant. Seulement voilà, tout ceci n’est qu’une goute d’eau comparée à tout le reste. Ce qui était une majorité il y a 10 ans est une minorité maintenant. Et les minorités on les entend moins. Tellement moins qu'ils n'arrivent plus à s'entendre eux même. Entre eux. Du coup, ces joueurs se croient seuls. Abandonnés.

J’ai même lu qu’avant il y avait, ici sur TT, une communauté, mais qu’elle n’existait plus. Disparue. Terminé. Pof. Envolée. Non, elle n'a pas disparue. Il y a simplement eu glissement. Changement. Quand on tient à son passé, quand on n’aime pas le changement, quand on devient vieux, on ne se rend pas forcément compte de ces micros changements qui, un jour quand on ouvre les yeux, font que votre monde n’est plus le même. Ces micros mouvements sont clairs maintenant et ils ont une conséquence majeure. La communauté est passée sur les projets Kickstarter. C’est comme ça. Nous vivons une autre époque. Nous vivons le début d’une autre époque.

Les prescripteurs sont maintenant à fond sur les projets à financement participatif. Il y a des raisons « sociales » à cela. L’une d’elles est que la communication des éditeurs est tellement forte en amont, avant la sortie d’un jeu, que les amateurs n’ont plus rien à conseiller. Plus rien à faire découvrir. Alors que sur les KS, il y a tout à faire. Il y a ce sentiment de prise de risque que l’on n'a plus en achetant une boite de jeu dont on sait tout avant.

Il y a toujours des pousseurs de cube en bois sur Tric Trac, la preuve, j'en suis un !

Moi, Monsieur Phal, ce jour.

La communauté

Default

Non, la communauté n’a pas disparu. Elle a déplacé son centre d’intérêt. Parce que les éditeurs font de mieux en mieux leur travail. Tellement mieux que les succès de maintenant sont 20 fois plus gros qu’il y a 10 ans. Tellement mieux que l’on sait qu’un bon jeu étranger trouvera forcément un éditeur pour le traduire en français.

Alors, du coup, on entend moins les pousseurs de cube en bois. Ils n’occupent plus le terrain avec autant de vigueur, leurs voix étant perdues au milieu des autres. Car ils ne sont plus seuls. C’est tout. C’est simple. Rajoutez à cela qu’ils sont tous à Essen – sans doute un peu à cause de nous, Tric Trac -, qu’ils balancent tous leurs avis et leurs photos sur Facebook ou Twitter et vous avez un nouveau monde. Il n’est pas mieux. Il n’est pas pire. Il est autrement. Et il ne sert à rien de dire que c’était mieux avant, car c’est toujours mieux avant et depuis des siècles. Il ne sert à rien de rejeter la faute sur d’autres. Un site internet comme Tric Trac n’y est absolument pour rien. Le monde est ce qu’il est. Les lignes bougent. Doucement. On peut les influencer, tenter de les guider, mais on ne peut pas lutter contre. Nous, chez Tric Trac, on s’adapte et on optimise. Comme toujours.

Tout ça pour en arriver où ? À vous dire de laisser le temps. De nous laisser le temps. Laissez le temps à ceux qui étaient sur place de digérer. Calmons nous. Tous. Il ne s'agit que de jeu après tout.

Bref, nous allons, cet après-midi, faire une vidéo « Vite fait, + ou – bien fait » spécial Essen. Entre tous les articles que nous avons écrit, les vidéos que nous avons tourné avant le salon, les photos que nous avons mis pendant le salon et ce que nous allons faire après le salon, je crois que l'on peut dire que le pousseur de cube en bois a, aura, tout ce qu'il faut pour savoir quelle boite de jeu acheter pour sa soirée entre amis.

► Pour voir un reportage sur Essen 2002 et des photos format timbre poste, cliquez ici !


NdlR : cet article est rédigé à chaud, une espèce d'envie de coup de gueule. Oui. Parce que des fois, quand on a envie d'un coup de gueule, ben il ne faut pas se retenir.



Commentaires (113)

  • Nailorf

    intéressante réflexion. En ce qui me concerne, Essen ne m'intéresse pas. Je sais que les jeux qui m'intéressent ressortiront par d'autres moyens que d'aller voir un salon. Avoir un retour sur le salon c'est un plus proposé par Tric Trac que je déciderais de lire ou pas. Le dimanche je préfère sortir mes boîtes que de taper sur F5 en continu.

  • infinity

    Je suis un Kubenbois et un "Feldien" convaincu. J'aime les mécanismes mais aussi les graphismes à l'Allemande et j'ai l'impression qu'on se dirige de plus en plus vers une nouvelle génération de jeux light-gamers où l'on mise tout sur les illustrations.

    Je viens sur le site depuis 10 ans mais je ne m'exprime jamais. J'ai remarqué qu'il y avait désormais énormément (trop?) d'informations sur le site car il y a énormément (trop?) de sorties de jeux chaque année.

    On a souvent reproché au site d'être trop Kubenbois et il a fait son maximum pour devenir plus "généraliste" ou en tout cas il en a pris inconsciemment la direction.

    J'ai beaucoup de mal désormais à trouver les jeux Kubenbois qui peuvent me convenir car ils sont noyés dans la masse des party games et autres jeux familiaux.

    Je vais peut-être mettre les pieds dans le plat, mais n'est il pas possible de créer un onglet Kubenbois pour les passionnés (les historiques).

    Par ailleurs j'achète beaucoup mes jeux en fonction du top des ventes sur Essen, les gamers internationaux ont généralement bon goût et la possibilité de tester sur place. Maintenant je peux attendre une semaine sans souci, je prépare ma liste de noël tranquillement en affinant avec des vidéos pour prendre ma décision finale.

    Je suis peut-être le seul à fonctionner de la sorte?

    Mais en attendant il est vrai que j'ai de plus en plus de mal à trouver les jeux qui peuvent me correspondre.

  • Hydro

    Vive le Kubenbois !
    Le Kubenbois ou la garantie de se prendre la tête, de griller du neurone sans le devoir de plaire, d'assumer une présence, une personnalité ou quoi que ce soit d'attendu (peut-être le coup à jouer tout de même ^^) et de superficiel.
    Le Kubenbois c'est la libération à cette société de surconsommation (donc je fais partiellement partie aussi) marqué sur l'éphémérité des moments présents devenus superficiels.
    Vive le silence, vive la tranquillité, vive la réflexion !

  • Je lis ce long fil et je me demande simplement pourquoi j’aime TricTrac.

    C’est ce qui me vient après tout ses commentaires.

    Oui. Je me demande pourquoi j’aime TricTrac malgré tout.

    1/

    J’aime Phal et sa verve punkesque, anticonformiste.

    Son débit me fait penser au de Caunes de mon enfance, celui de Rapido ou des Enfants du Rock (cette comparaison elle est signifiante encore plus aujourd’hui… voir la fin de mon post).

    J’aime Mops & ses jeux de mots. J’aime Mops et ses articles philosophicoscientifique. Digressant la chose ludique. Repose-toi Mops et reviens en forme. De quoi ? On s’en fout.

    J’aime Guillaume, le mec le plus élégant que je connaisse. Le gentleman le plus classe de la planète ludique. Quand on la chance de le rencontrer en vrai il est encore mieux que sur écran. Quand il a intégré l’équipe, pour moi c’était un gage de qualité… c’est bizarre hein.

    Heu, j’aime aussi Jamie & les autres, mais je les connais moins quand même…

    2/

    Parce que vous faites partie de ma vie. De mes réflexions, de mes doutes. Oui ça parait délirant.

    Quand j’ai découvert TricTrac, c’était par le biais de vidéos avec Phal & Vincent, en 2010.

    Je ne sais pas pourquoi, je me suis fait cette réflexion :

    « Quel bonheur, je découvre un univers (le jeu), où il n’y a pas de souffrance, où on doit pouvoir oublier son quotidien. »

    Je sais c’est con. Mais on se cherche tous une raison de vivre. Une ou plusieurs.

    Quelques mois plus tard, comme tous les Trictraciens, j’apprenais la mort de Vincent. Le mec auquel je pensais qu’il n’arriverais jamais rien. J’avais presque son âge. Une partie de moi s’en allait.

    3/

    Parce que vous êtes mortels, barbus, gros, maigres, petits.

    Je veux dire que vous nous ressemblez.

    Pas de starification chez vous. D’idéaux photoshopés.

    Bref.

    Ne soyez donc pas conformistes, ou juste ce qu’il faut pour ne pas faire peur aux nouveaux, aux jeunes, aux vieux. Vous voyez ce que je veux dire. Ne soyez pas des stars.

    Donnez-nous de l’info, comme elle vient. Gardez la tête froide.

    Et merci pour ce que vous faites.

    Moi, perso, ne pas avoir d’info d’Essen je m’en tamponne. Vous ferez le compte-rendu qui va bien. On a le temps. Et si pour une fois, on peut freiner l’urgence à tout va, celle qui nous dit qu’on est nul si on a pas le dernier truc à la mode. C’est bien.

    Et si je peux me fermettre une rapide comparaison capilotractée. Antoine De Caunes appelé à présenter le grand Journal laissait présager un retour aux sources, une espèce d’ouragan télévisuel. Que nenni. Une putain de déception. Ce n’est pas moi qui le dit. J’ai pas la télé…

    Alors évidemment, j’aimerais que le monde du jeu obtienne une reconnaissance universelle.

    Mais pas au risque de voir TricTrac virer chaine française populiste… vous voyez ?

    La bise.

  • Mc Kain

    c'est marrant, mon premier essen, c'était aussi en 2002, j'y allais pour l'Europemasters, et en 2015, pareil, il y a des choses qui ne changent pas, et pour le coup, je ne vois pas trop ce que Kickstarter pourra y changer.

  • Intéressant comme article :) et je plussoie entièrement, on vis dans un monde où les gens veulent tout, tout de suite.

    une seule pensée me viens: patience est mère de vertu.

  • benben
    Gros lecteur de tric trac depuis très très longtemps (probablement le tout début) j'ai constaté un changement effectivement.

    Avant tric trac c'était le rendez vous des "pousseurs de cubes en bois à la dure". Mais le site n'a jamais été affiché comme tel. Tric trac c'est le site de tous les bons jeux de société.

    Normal donc, en voyant que le profil de la majorité des utilisateurs n'est plus celle qui se prosternait devant Age of steam, que le site suive. Les joueurs qui vont arpenter le salon d'Essen à la recherche du jeux tchéko-japonais qui tuent le chien ne sont qu'un petit nombre. Le forum est toujours là pour (et grâce) à eux.

    Le concept de recevoir les gens pour les vidéo c'est bien mais au final on se retrouve principalement avec des jeux à édition française. Cela dis il y a quand même un effort sur d'autres jeux (lord of wterdeep etc...) mais principalement les jeux sont français, c'est bien mais j'ai personnellement des manque.

    Moi je n'ai pas changé j'aime toujours autant les jeux sortis de nulle part, je regarde avec attention les KS pour y dénicher une perle (m'en fout du matos à foison). j'aime acheter un jeu en blind à Essen pour le découvrir complètement (et se rendre compte souvent que c'est pas terrible).

    Au final j'apprécie le travail de tric trac mais je doit surfer de plus en plus sur d'autres site pour avoir ce qu'il me manque. Ce n'est pas grave et ça ne m'empêche pas d'être abonné pour le travail fournis et pour remercier de toutes ces années ou j'ai pu bien profiter. D'autres sites sont apparus, peut être à cause de ce manque et ils sont très très bien aussi.

    Dire qu'il y a trop de jeux qu'on ne peut pas tout voir c'est en partie vrai mais c'est aussi une fausse excuse. On sait bien la démarche que l'on fait, nous les geek d'essen. On écume la liste de sorties, on filtre, on écoute les tendances avant et surtout pendant pour aller tester les jeux du bouche à oreille. C'est un travail d'investigation vraiment plaisant, ou l'on passe surement à coté de choses mais au final pas tant que ça. Tric trac le faisait auparavant, ce travail d'investigation du avant et du pendant. S'il ne veut plus le faire et préfère faire un gros travail à froid c'est bien aussi, c'est peut être + dans l'air du temps. Mais moi je suis pas dans l'air du temps et j'aime le buzz à chaud du salon, les tendances d'avant salon.

    Au final, le seul truc avec le lequel je me retrouve moins et cela m'ennuie, c'est le coté un peu cocorrico (vive la France et les éditeurs français) de tric trac, le coup du marché allemand c'est mort, de essen c'est has been... Peut être c'est vrai, peut être tric trac joue de son rôle de leader d'opinion, je ne sais pas et puis en fait tout ça, c'est pas très grave.

    Le pousseur de cube n'a pas disparu, tric trac n'est peut être plus son endroit de prédilection. Je suis donc globalement d'accord avec l'article.
  • moi aussi je suis d'accord
  • Je suis un peu surpris de la véhémence de la réaction de l'équipe de TricTrac, qu'il s'agisse de cet article ou du live, par rapport à cette histoire de couverture d'Essen. De même d'ailleurs que de l'agacement affiché vis à vis de certaines personnes ou de l'insistance excessive apportée sur les qualités de la production francophone, dont la vitalité fait certes plaisir à voir, mais qui me semble un prisme déformant. La créativité est vraiment partout et Essen en témoigne sans doute plus que tout autre événement.

    Sur le fond du sujet je suis d'accord que couvrir l'événement façon BGG ne serait pas raisonnable ; il me semble aussi que les jeux a priori les plus attendus sont déjà largement abordés au préalable par TT et que la quantité de titres présents sur le salon est bien trop importante pour prétendre se poser à une table, tester tous les jeux, se faire aussitôt un avis pertinent et dénicher les éventuelles merveilles ludiques débarquées en loucedé. Mais j'imagine qu'il existe un juste milieu. Les chiffres bruts et l'ouverture aux projets KS montrent qu'Essen reste un événement phare du calendrier ludique et de mon point de vue ça laisse une drôle d'impression de vide que de ne pas publier pendant l'événement. Je trouve que ça pourrait être intéressant de proposer un ou deux podcasts en fin de journée sur le temps du festival (au total hein, pas quotidiennement), pour livrer quelques impressions à chaud.

    Après, s'il faut choisir, je préfère une analyse a posteriori, nourrie par des articles argumentés, qu'une couverture à grand renfort de moyens vidéos, avec interview, présentation complète de jeux, etc. En fait je réagis surtout parce que je ne comprends jamais très bien les réactions parfois épidermiques et radicales de TricTrac. Comme d'autres j'ai trouvé un peu dommage ce grand blanc pendant Essen (ne serait-ce que quelques photos et commentaires via FB, non ?) mais bon je ne vois rien qui ne puisse pas être discuté de manière sereine.

    Sinon bravo pour la transition vers le nouveau site... pour le moment ça semble se passer pas trop mal. Comme toujours il reste maintenant à s'adapter (et adopter) aux changements.
  • Au moins c'est clair.
    Bye bye TT, je t'aimais bien tu sais
  • Khrys66
    Nous vivons dans un monde où tout est sujet à polémiques, critiques et exigences... de bien belles "valeurs" imposées par le règne de l'intransigeance et de " l'immédiateté ".
    C'est désespérant de voir que le monde du jeu ne soit pas épargné : c'est quand même un domaine par définition fait pour se détendre non ? :-(

    Bienvenue à TT5... et punaise, qu'est qu'elle a l'air bien la nouvelle table ! :-)
  • darthphil
    Hello

    Le monde évolue, la société évolue, j évolue, le jeu évolue, parfois trop vite
    Laissons a chacun le temps de trouver sa place ...

    Aujourd'hui sur TT demain peut être ailleurs qui sait??

    faut il être nostalgique d hier?
    Faut il fuir demain ??

    Laissons a chacun le droit de faire ses propres choix


    Belle constatation que cet article,

    A bientôt dans le monde ludique ou aimleurs
  • emayotte
    Ah qu'il était doux le temps de l'amateurisme!
    La cravate et le cadrage débordement s'apprécient toujours en 2015 mais y'a qu'à le faire avec des coins d'écran corné et jaunis, on y verra que du feu.
    Tant que mes points d'XP évoluent...
  • Il est amusant de noter que Trictrac semble critiquer les joueurs qui veulent les infos tout de suite tout en en faisant son modèle payant: infos et vidéos avant les autres...
  • ElGrillo
    TT ne peut plus couvrir toute l'info ludique, c'est devenu impossible avec toutes les sorties. TT s'en charge d'une partie, celle la plus francophone, celle qui a le vent en poupe, tant mieux, cocorico. Mais l'info plus underground qu'on va chercher à Essen, non. Donc pourquoi y aller effectivement.
  • Cela met en exergue nos comportements de collectionneurs plus que de joueurs: avoir la perle rare, avant tout le monde, le truc d'initié qui pourra nous faire dire: "j'ai déniché ça, tu ne connais pas?"
    Bref de l'autosatisfaction.

    Finalement, on paye avant que le jeu soit totalement conçu, on bave avant qu'il sorte, et quand il sort, on le range sur étagère et l'on passe au KS suivant. C'est dommage.

    Je trouve la démarche de supermeeple très cohérente et à reborusse-poils dans ce contexte, vu que j'attends au minimum 1 an de vie d'un jeu avant son achat étant déçu par mes derniers achats impulsifs trop peu réfléchis et trop moubourrés.

    Et c'est pas les listes de jeux à vendre dans le forum qui me contredisent....

    J'ai conscience d'essayer d'aller à contre courant de ne pas participer en temps réel à la vie du site, mais ça fait du bien de s'aasoir au bord de l'autoroute et de voir les autres s'exciter pour arriver les premiers.....
  • Finkel
    De mon point de vue:

    - La communauté TT n'a pas demandé une couverture en live de l'événement : Juste deux ou trois news avant et pendant l’événement. La mutation du secteur et le Kickstarter, la lassitude Phal pour cet événement ne me semle pas des raisons valables.

    - Oui il y a eu un reportage photo mais qui est passé sous le radar pour la plupart, du à façon dont la homepage de TT met les infos en avant.

    - Il n'a pas plus était demandé d'avoir une couverture ou une présentation des 600 jeux. Par contre une ou deux news sur un jeu qui fait le buzz c'est toujours sympa (car oui, ca fait partie du charme du salon ce truc de bouche à oreille et de buzz même si c'est à coté de la plaque la plupart du temps)

    - Les point ci-dessus ne sont pas en contradiction avec une analyse de fond avec plus de recul après l'événement.


    Je comprend donc assez mal ce positionnement de victime de la part de le TT Team avec ce"Laissez le temps à ceux qui étaient sur place de digérer. Calmons nous. Tous. Il ne s'agit que de jeu après tout."
  • Excellent article , je ne ressent pas ca du tout , après ça dépend ce qu'on appelle gros jeu , mais un lewis et clark qui fait notre bonheur en ce moment a ma femme et moi ne me semble pas un petit jeu et a eu une bonne couverture médiatique je trouve. Quand aux personnes qui peuvent pas attendre 1 semaine pour avoir des nouvelles d'un salon de jeu , faudrait qu'ils se trouvent une vie .
  • Valefor
    Bon, ben moi je suis revenu de vacances tranquille et je me demande que maintenant ce qui a bien pu se passer à Essen... En faite j ai eu du mal à trouver puisqu'il y a eu plein d'articles publié depuis. Comme quoi tout est relatif. Donc 100% avec TT pour prendre tout le temps... même si en tant que vieux joueur de jdr, je ne peux que penser que "c'était mieux avant", avant l'invasion des cubes en bois et des cartes magic, n'est pas M. Phal ;-)
  • Valefor
    Ayant 3 semaines de "retard", je suis sur que personne ne lira ses lignes de toutes façon... :-)
Aucune publicité commerciale, ou nom de boutique ne sera toléré dans cet espace. Nous nous accordons le droit de supprimer tout message.
Default