Monsieur Guillaume

Le Bien & le Malt : Il n'y a pas de malt à se faire du bien !

Le Bien & le Malt : Il n'y a pas de malt à se faire du bien !

Voilà qu'il nous reste encore quelques jours à attendre avant de connaître qui, du multi-classé Wolfgang Warsh ou du nouveau duo Kiesling/Schmidt remportera le prix des joueurs exigeants-mais-qui-en-partie-le-sont-moins... Oui, c'est ça, le Kennerspiel, c'est ce que je disais !

Si le premier place The Mind dans la sélection reine, il vous faudra encore attendre pour jouer en français au "stop ou encore dans un sac alchimique" Die Quacksalber von Quedlinburg. Par contre, il vous est déjà possible de jouer en français au futé Ganz Schön Clever,Très Futé en français. Arrêtons-nous donc à la fraîcheur du cloître de l'abbaye d'Eggertspiele pour goûter un peu ce que la cuvée du duo nous propose avec la Bière et le Mal... euh... le Bien & le Malt !

Tric Trac

À la tienne, Frère Etienne !

Dans ce format intermédiaire, genre "pinte" ou "demi", le Bien & le Malt propose des parties qui oscillent entre l'heure et l'heure et demi, lui réservant donc de facto la catégorie "joueurs-joueurs" parmi un public qui, grandissant, se "casualise". Comprenez par là que l'univers ludique s'ouvrant à de plus en plus de personnes, ces dernières ne viennent pas toutes, loin s'en faut, pour se "péter les neurones autour d'un jeu de plus de 60 minutes", que ce dernier soit maronnasse ou non ! Et pourtant, ce ne sont pas les règles du jeu qui sont compliquées :

Un plateau central autour duquel chaque figurine des joueurs va tourner un certain nombre de fois en fonction du nombre de joueurs pour récupérer diverses choses en fonction de la case où elle s'arrête. 

Un plateau individuel pour placer les éléments récupérés suivant deux modalités et une piste sur laquelle évoluent divers marqueurs ressources et le maître brasseur qui permettront, en fin de partie, de calculer les inévitables points de victoire désignant un vainqueur.

Les tours, en sens horaire et en commençant par le premier joueur, vous impose de déplacer votre figurine vers une case de votre choix, toujours en avant, de votre position pour y exécuter, condition nécessaire, l'action indiquée. Voilà... c'est tout... 

 

 

Oui, bien sûr, si vous voulez rentrer dans les détails à lire, alors bien sûr... vous pourrez donc : 

- Récupérer des tuiles Ressource (5 différentes : Orge, Eau, Houblon, Levure, Bois) ou Moine (4 types différents) sur les cases du même nom : Ceci fait, c'est à vous de payer, en monnaie sonnante et trébuchante, le coût induit (inscrit sur la tuile ressource ou sur la case Moine) pour le placer sur votre plateau. Ce coût ne se paye qu'une fois pour prendre position côté ombragé de votre plateau personnel ou deux fois pour le placer au soleil

 

Tric Trac

Ce faisant, vous pourriez finir par entourer un des sites de construction de votre plateau personnel, ce qui provoque, une terre prospère aidant, l'arrivée d'un bâtiment dont la valeur est déterminée par la somme des valeurs environnantes. Re-lisez cela à tête reposé, c'est plus simple à concevoir qu'à lire. Ces constructions ont pour effet une combinaison déplacement du Maître Brasseur/Activation des tuiles environnantes.

- Les cases Activation vous octroient, elles, d'importants disques d'activations. Ils viendront se placer, de façon unique pendant la partie, sur l'un des 8 emplacements disponibles sur le côté de votre plateau personnel pour y activer tuiles ressources, moines ou valeurs. Les tuiles ressources à l'ombre permettent une récolte d'argent suivant la somme de leur valeur, là où, côté soleil, le marqueur ressource de la même couleur progresse sur la piste d'autant de case que la somme des valeurs considérées. Les moines activés déclenchent les revenus des tuiles adjacentes (monnaie à l'ombre, piste ressource au soleil et avancé du maître brasseur pour les autres moines).

Tric Trac

Si ceci ne suffisait pas, le placement en paire de disque d'activation vous permet d'activer une de vos cartes privilèges... même si la défausse d'une de ces dernières permet également de récupérer quelques menues monnaies pour compléter une bourse un soupçon trop molle. 

- Enfin les cases Baril correspondent à 12 objectifs à valider (construire au soleil, progressions des ressources, etc) pour récupérer des points de victoire : 4 pour le premier et 2 pour le second. Détail important : il est possible de valider autant d'objectifs que souhaité en un seul arrêt... seulement, il n'y en aura pas pour tout le monde ! Craquera, craquera pas ? 

 

À la fin du brassin, je bouche !

Cyra... Cyrano de, Hips... de Murgerac  

 

La petite rudesse intellectuelle, le p'tit côté "tricky", lors du décompte final vient du fait que la position finale de votre Maître Brasseur indique deux valeurs chiffrées d'importance.

- Le taux d'échange des ressources : Les plus avancées vont reculées pour faire avancer les plus en retard suivant ce taux "à raison de 2 pour 1, je recule mon jeton "céréale" de 2 pour avancer mon "bois" de 1. Quand tout a été avancé au maximum à ce taux, 10 ducats peuvent encore faire avancer d'une case un marqueur Ressource, généralement le moins avancé, pour la simple et bonne raison que la valeur inscrite sous ce bon dernier va être multiplier par...

- Le multiplicateur, deuxième valeur déterminée par votre Maître Brasseur pour un total auquel s'ajoutent vos barils fraîchement brassées, gros ou petits. 

Tric Trac

Les Maîtres de l'Orge !

N'en déplaisent aux jusqu'au-boutistes pour qui le Kennerspiel se dévoie en proposant des jeux de moins de deux heures avec 18 ressources, le Bien & le Maltpropose, en un temps condensé, d'excellentes sensations ludiques sur un jeu de cet acabit. Et s'il faut noter une ambigüité sur l'activation des moines (une traduction différente conservant la distinction entre "revenu déclenché" et "activé" aurait peut-être suffit) et un thème, pas si classique que ça mais une fois encore plaqué, l'ensemble ludique proposé n'en est pas moins complet et très plaisant : Du développement stratégique mâtiné d'un opportunisme à ne pas laisser filer ; une gestion d'argent, en flux tendue ou avec largesse mais qui demande du temps que l'on ne passe pas à faire autre chose ; une juste frustration qui nous laisse toujours à deux doigts de ce que nous voulions faire ;

Tric Trac

Enfin, une interaction qui n'est plus du tout aussi "indirecte" que par le passé dans les jeux dit "à l'allemande" : Ici, surveiller et comprendre le jeu de ses adversaires n'est pas simplement une possibilité, c'est une nécessité ! Piquer une tuile, quitte à passer 5 ou 6 emplacements sur le chemin, qui démultiplie les possibilités pour un adversaire, est souvent bien plus pertinent que simplement tracer son petit bonhomme de chemin. Seulement, faire un saut sur le plateau central est synonyme d'actions en moins, et sur un jeu ramassé en quelques tours pendant lesquels il faut se dépêcher à monter son moteur à argent puis/et/ou moteur à PVs, cela peut donner une amertume certaine... Vous me direz, pour de la bière, quoi de plus normal !

De même, la course aux barils peut être d'une cruauté sans nom et responsable d'écarts de score étonnants pour ce type de jeu... quoique particulièrement judicieux pour provoquer l'envie d'une revanche... si l'on est bon joueur !

Et puis, même si l'ensemble reste un poil sombre, gris et marron (bref, monastique, quoi ! ), les illustrations produites par le studio Fiore, spécialement sur le plateau centrale et la piste du plateau individuel, ont une touche, une patine qui rend fort bien. Une sélection au Kennerspiel bien méritée donc pour le Bien & le Malt

Tiens, et puisque ça nous y fait penser, nous allons ressortir l'excellentissimeGlen Moredu côté du whisky, et relire la saga BD de Van Hamme et Vallès qui donne son titre à cette conclusion. 

 

"La boite fait le joueur, la bière le héros, et les ducats le gentilhomme"

détournement d'un proverbe tchèque

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (1)

Default
reskape.57
reskape.57
excellent jeu que ce "le bien & le malt", très bien décrit par Mr Guillaume