La vie est un jeu avec Courrier International

Par Docteur Mops

Publié le 23 oct. 2013 • Lecture 3 min. •  3597 vues

La vie est un jeu avec Courrier International

Notre prestigieux confrère Courrier International a récemment publié un numéro hors-série qui porte le nom prometteur de « La vie est un jeu ». Ce hors-série est effectivement consacré au jeu dans ce qu’il a de plus vaste.

Bien que comportant un certain nombre d’articles fort intéressants, l’ensemble reste pour le moins décevant du point de vue des amateurs de la chose que nous sommes et qui risquent de n’y voir qu’une série fort bien documentée de poncifs du genre.

Le jeu est-il vraiment utile ?

Ça commence d’ailleurs dès l’édito avec une définition de Roger Caillois issu de « Des jeux et des hommes » un peu dépassée aujourd’hui (1958) qui pointe une des spécificités du jeu comme entraînant un curieux rapport hors la vie du jeu. On renforce ça avec la fameuse « inutilité » de Huizinga. Cela pour donner son titre à ce hors-série qui nous explique que si autrefois le jeu était hors la vie, le monde moderne ( et l’apogée du jeu avec l’informatique) le met dedans. Jolie conception Hégélienne du jeu qui pique un peu les neurones.

Tricher au jeu sans gagner est d'un sot

- Voltaire

En fait, le jeu n’a jamais vraiment été ni hors la vie ni inutile et ces théoriciens précurseurs ne faisait que pointer une caractéristique qui semblait faire de l’activité ludique une parenthèse hors les nécessités plus « sérieuses » qui nous sont imposées par l’existence. On sait désormais que ce n’est pas vraiment le cas même si cette composante est centrale, et qu’il ne s’agissait que d’une formulation un peu restreinte qui a depuis été mieux explorée par des chercheurs plus contemporains comme Jacques Henriot ou Colas Duflo. Non les gens ! La modernité n’a pas remis le jeu dans la vie, il y est depuis la nuit des temps. Non la gamification n’est pas née des jeux vidéos, ils l’ont juste popularisé pour le grand bonheur des recruteurs et des contrôleurs de performances qui ont vu là un nouveau moyen de rendre l’outil humain plus docile. La gamification ? Ici on dit aussi Ludification ou quelque chose du genre, je ne sais plus très bien… Si vous avez des enfants vous vous souvenez peut-être de ce fameux sirop contre la toux que bébé n’aimait pas. En faisant l’avion, ça passait mieux. Voilà c’est ça la gamification. Même chose pour les pubs de l’armée de terre qui montre la guerre comme un jeu vidéo. Nous sommes tellement tous des héros qu’on ignore trop.

Default

Poncifs parce que le Courrier International nous a habitué à mieux. On n’échappe pas aux sommes mirobolantes qui passent de mains en mains dans les casinos, des effets d’addictions des jeux d’argents et vidéos, du fait que les patrons de la silicon Valley aiment jouer à "Catane" (et donc ???) mais heureusement rien sur les aspects démoniaques du jeu de rôles. On a eu chaud.

En fait, pas grand chose sur le renouveau du jeu de société qui ne peut en effet pas rivaliser avec les sports vidéos et leurs gros budgets qui motivent toujours les journalistes.

Et puis, mais c’est lié à la pratique du Courrier (traduire des article de la presse étrangère), rien sur notre jolie spécificité française avec un marché des plus dynamique et un réseau de boutiques ultra spécialisés comme on en trouve rarement ailleurs. Seulement voilà, le Courrier se sont des articles étrangers traduits en français et la France n’est donc pas traitée.

Default

Même si l’on reste un peu sur notre faim, ce hors-série donne surement une image globale du jeu qui est assez réaliste et qui montre qu’il y a encore du boulot à faire pour parler de la réalité du jeu. Du moins quand on n’est pas un boss de la silicon valley… Alors d’aucun vont dire que je suis un poil critique parce qu’on n’y parle pas de Tric Trac ? On ne parle pas non plus des autres collègues ni même du first one : le BGG. Par contre jolie performance de la Fédération française des jeux de rôles qui arrive à se placer dans les référents. Bien vu les gens.

Ce Hors-série est disponible en kiosque et maison de la presse pour 8,50 €.

Et n’oubliez pas que lire peut rendre malin alors méfiez-vous quand même !

► Le Hors-Série sur le site de Courrier International

► Le site de John Radoff d'où est extrait l'organigramme de l'histoire des jeux "sociaux".

► La revue française sur les sciences du jeu


Docteur Mops

Commentaires (4)

Default
axel grenoble
axel grenoble

Ben il faudrait prendre le temps de lire ce que l'auteur de l'organigramme illustre ( ce que je vais faire derechef ). mais la effectivement ??? c'est spectaculaire...

arnauldvm
arnauldvm

Euh ... ya que moi qui trouve l'organigramme de Jon Radoff un peu débile ?

Docteur Mops
Docteur Mops

@arnauldvm : Figurez-vous que non mais c'est amusant de voir comment mettre en scène l'histoire pour arriver là où on a envie que les gens aillent ;)

polo_deepdelver
polo_deepdelver

Il évoque tout de même Filosofia et Ystari. ;) Après, comme tu le dis, Courrier International traduit des articles issus de la presse étrangère, donc beaucoup de jeux vidéos et rien pour la France.