La Course à l'Élysée, de la partie !

Par Anonyme

Publié le 14 févr. 2012 • Lecture 0 min.

Vous ne voyez pas la vidéo ?

Les bloqueurs de pubs peuvent empêcher le bon fonctionnement du player vidéo. S'il y en a un d'installé sur votre navigateur, pensez à le désactiver.

"La course à l'Élysée" est un des jeux qui furent créés pour l'élection présidentielle de 2012. Un pur jeu d'ambiance et de blablas centré autour de débats. Des débats sur des sujets réels mais dans lesquels vous devrez glisser une idée qui parfois n'a rien à voir. Il faudra convaincre les autres joueurs.

Tric Trac

Commentaires (26)

Default
ekidonia
ekidonia
ce jeu me parait drôle et je trouve contrairement à d'autres que monsieur Phal est particulièrement à fond.. très drôle merci monsieur phal!!!!

Monsieur Phal président mais pas avec ces idées là!!!
Jokin
Jokin
Je ne comprends pas ceux qui critiquent le ton de ce jeu : je trouve au contraire très courageux de faire quelque chose de plus fin que la satyre qui a été faite et refaite depuis "Des thunes et des urnes". Think different !

Du coup le jeu est peut-être moins directement fun, et marche sans doute beaucoup mieux avec des gens qui s'intéressent pas mal à la politique, mais quelque part ça rapproche aussi le jeu de la réalité et donne donc d'autant plus de poids à la critique implicite sur la façon dont la politique fonctionne.

Pour la série dont parle M. Phal, il s'agit sans doute de "l'Ecole du pouvoir" sur Canal ? Quelques petites notes à ce propos : 1) L'ENA est à Strasbourg maintenant ; 2) Je crois que la série était intéressante justement parce qu'elle dépassait les clichés sur les vilains politiciens opportunistes ; 3) Les personnes que je connais qui ont fait cette école ne correspondent pas du tout à ce cliché (si on cherche le pouvoir / les responsabilités sans aucune conviction derrière, il est bien plus efficace de passer par HEC que par l'ENA dont 90 % des élèves ne feront d'ailleurs jamais de politique).

Arioch
Arioch
Bravo aux joueurs! je ne comprends pas trop les commentaires de certains qui voient Phal ou d'autres mal à l'aise là où je les vois fébriles et en recherche constante d'idées de débat. Quand on pratique ce genre de jeu à tchatche évidemment on a des hésitations, on a le regard perdu à chercher une réplique ou dans l'excitation on bafouille... J'ai trouvé la partie marante et les joueurs motivés (Phal ne tenait pas sur sa chaise!).
Ce genre de jeu qui appelle au vote et a la subjectivité ne doit pas être joué pour la gagne absolue mais l’intérêt vient des digressions et autres fous rires amenés par les impros. A ne pas jouer prise de tête...
Instinct
Instinct
Le jeu est amusant. Ce n'est pas accessible à tous, il faut un minimum s'intéresser à la politique pour jouer au mieux le parti que vous incarner, et de l'ouverture d'esprit bien sûr, ce n'est pas un jeu à prendre au sérieux, on peut facilement aller dans la caricature et en rire.

Je trouve l'analyse de Mr. Phal en fin de vidéo très intéressante, je ne connais pas la série dont il fait allusion mais ça semble très proche de la réalité.
tfoth
tfoth
Pour ma part, je trouve justement la mécanique de vote très intéressante, puisqu'elle conduit à choisir les idées et l'opposant en fonction de la récupération des votes. Sébastien l'avait d'ailleurs très bien fait en introduisant l'idée de nationalisation d'une façon extrême-droite... Trop en fait, puisque du coup Mops n'avait pas compris que c'était une idée à lui.
Le jeu me plaît beaucoup, le seul truc qui m'emmerde c'est que je ne suis pas sûr de trouver des gens avec qui y jouer...
Après, le dernier débat permet de récompenser le plus beau parleur, puisque les votants n'ont alors rien à perdre ou à gagner.
Alfred Wallace
Alfred Wallace
Le thème n'est pas du tout en cause, ici c'est le ton qui ne fonctionne pas bien.

Il me semble que les cartes débats manquent cruellement de second degré. Il fallait mettre les joueurs devant des problèmes retords et casse gueules. Ca aurait permis à chacun de trouver des appuis, de pouvoir piéger l'autre, et de faire marrer le public.

Même chose pour les cartes idées. On peut évidemment défendre l'indéfendable, c'est tout l’intérêt !!! Encore faut il que les arguments imposés soient clairement loufoques, mensongers, ou alambiqués.

C'est, il me semble tout l’intérêt du JEU politique: être capable de l'emporter sur la forme, même si on a tord sur le fond. Il faut enfler l'auditeur, et que ce soit énorme. Il faut récompenser la mauvaise foi, pas la morale.

Là on voit des joueurs en peine, qui s'enlisent sur le fond parce que c'est là que le jeu les emmène. Du coup il manque ce précieux décalage, et forcément on rit jaune.
naok
naok
@LeGluon: Un Patient 13 s'impose! :)
Loder
Loder
Je trouve en effet que le système de vote rend les débats totalement inutiles. On vote toujours pour celui qui est le moins bien placé histoire de ne pas favoriser celui qui est en tête... Alors oui, c'est nul comme méthode et faut jouer pour s'amuser et non pas pour gagner alors il faut voter honnêtement mais franchement, autour d'une table, y'aura toujours quelqu'un qui jouera stratégiquement et pour la gagne.
Dans certains jeux comme FameUs, on joue par équipe sans savoir avec qui on est. On ne le révèle qu'à la fin. Le vote prend sens car, ne sachant pas si on vote pour son partenaire ou son adversaire, on est obligé de voter pour des arguments.
LeGluon
LeGluon
Allons directement au fond des débats : à quand une partie de jeu de rôle, avec Phal et Mops (et Stéphanie) ? un John Doe avec Le Grümph ? évidemment il faudrait un truc bien délirant, donc bien dense et donc bien tendu. Oui. Car voilà.
jmguiche
jmguiche
Mais je trouve ce jeu très bien vu.
Défendre des idées qui ne sont pas les siennes est un exercice très amusant.
Je n'ai vraiment pas senti M Phal mal à l'aise. Je regrette même que cette phrase soit la première que l'on mise dans cette échange. Au contraire, il semble s'être bien amusé.
Quand a remarquer qu'il vaut mieux jouer avec des amis intelligent et ayant le sens de l'humour... C'est vrai pour tout les jeux.
:)