Monsieur Phal

L'Europe Ludique en marche

L'Europe Ludique en marche

Le week-end du 12 et 13 janvier avait lieu en Italie la 4ème rencontre national des auteurs de jeux (cliquez là). Une occasion pour les auteurs de se rencontrer, échanger, tester, rigoler... Une occasion de voir que l'Europe Ludique est en marche. La preuve, Paolo Vallerga & Walter Obert nous font parvenir un reportaga avec des photos dedans !

Alors, je vous invite à lire le texte avec l'accent italien. Vous verrez, on voyage, je l'ai laissé tel quel parce que j'aime bien, en fait... L'accent italien.

Si vous voulez voir les prototypes de jeux que vous aurez peut-être sur vos tables un jour, pas une seconde à perdre, en route pour le reportage...

Pour le reportage : cliquez ici !

Merci à Paolo Vallerga & Walter Obert

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (4)

Default
wallover
wallover

Merci de ta présence Seb, même au nom de tous les participants. Si ces initiatives réussissent bien est surtout pour mérite de la disponibilité et de la compétence des participants. Ciao e grazie!

s.pauchon
s.pauchon

Quant à moi, c'est pour signaler que le week-end était top bien !

L'accueil est très chaleureux, surtout lorsque l'on a le privilège d'être un des "hôtes d'honneur" !

Je suis arrivé le vendredi soir, et après un repas familial chez Walter (Obert, l'organisateur de la manifestation) nous sommes allés mettre les salles en place. Il y a eu une hésitation entre une grande salle carrée mais plutôt froide, ou alors 3 petites salles réparties sur 3 niveaux dans un bâtiment abritant les vestiges d'un moulin. Finalement c'est cette dernière option qui a été retenue, et c'est tant mieux. En effet, bien que jouissant d'un peu moins de lumière, le "vieux moulin" est très cozy, et l'ambiance du coup très chaleureuse.

Nous avons fini la soirée par 2 tables de Jamaica qui, au niveau ambiance, semble taillé sur mesure pour nos véhéments amis italiens :-) . Bref, on a bien ri.

Le samedi, arrivée des auteurs, et là, ce ne sont pas moins d'une trentaine de créateurs (je ne crois pas avoir vu de femme présentant un prototype) qui ont débarqué avec un, deux ou même plus de prototypes sous le bras. Le reste du week-end se voit sur les photos : du test, du test, et encore du test.

IDEAG a d'ailleurs un système que je me verrai bien reprendre pour nos rencontres au Musée Suisse du Jeu, à savoir que chacun a une sorte de passeport de testeur, un peu comme un pèlerin en route pour Compostelle, qu'il fait estampiller à chaque fois qu'il a testé le proto d'un autre. Au bout du compte, tout cela vient calculé de manière savante et l'on distribue des prix pour les testeurs les plus assidus. Cela n'a l'air de rien, mais il n'empêche que toutes les tables sont constamment occupées et chacun a vraiment l'occasion de faire tourner ses jeux presque non-stop.

Le samedi, s'est éteint vers 02h00, hop au lit, et on reprend le dimanche. Ouverture des portes à 09h00, et ça recommence, avec cette fois du public venant de l'extérieur.

Du coup les bénévoles de l'association Giocatorino ont été pleinement mis à contributions, ce sont eux que l'on voit en gris expliquant les jeux aux familles. Ceci se déroulait dans la mezzanine du restaurant adjacent au vieux moulin, où nous avons par ailleurs mangé tous nos repas. Inutile de préciser qu'en Italie, on mange plutôt bien ! Et un "primo" par ici, et un "secondo" par là, un "cafè". Ah la la, c'est pas demain que le maillot de bain va être pleine de vide !

Il n'y avait pas vraiment d'éditeurs étrangers, mais c'est une manifestation qui risque bien d'en accueillir à terme, car au-delà des nombreux prototypes, la qualité de ce qui est présenté mérite d'être soulignée.

L'Europe ludique est effectivement en marche, mais au pas de course !

Enfin, vous l'aurez compris, moi ça m'a beaucoup plu. Grazie a tutti !

seb

Aurelie
Aurelie

amo bene l'accento italiano :-)

Flapy
Flapy

Juste pour signaler que le lien 'pour les photos Tric Trac" renvoie vers les photos du reportage précédent.