Docteur Mops

Kulami, ne passez pas à côté

Kulami, ne passez pas à côté

Default

Kulami est un jeu de Andreas Kuhnekath publié chez Steffen Spiele. Steffen c’est Steffen Mühlhaüser, un drôle de bonhomme, ancien graphiste qui a décidé de fonder sa propre maison d’éditions ludiques en 2003.

Une des singularités qui saute aux yeux quand on parcoure son catalogue ou qu’on regarde son étal sur un salon est que l’auteur et éditeur allemand ne produit que des jeux abstraits, la plupart en bois. Des jeux aux règles simples mais avec une belle profondeur. Quand on connaît un peu le marché du jeu, on sait combien il est difficile de vendre des jeux abstraits. Ils ont beau être tout bête et tout naïf, l’abstrait fait croire que l’on ne s’adresse qu’aux cerveaux les plus expérimentés. Il y a bien eu quelques époques glorieuses mais l’abstrait s’il jouit de ses lettres de noblesse dans l’imaginaire du grand public, n’en est pas moins un enfant plutôt mal aimé des joueurs de jeux de société. De fait, Steffen n’a, pendant des années, que publié ses propres jeux, pas toujours très bien distribués mais toujours d’une qualité impeccable.

Default

À force de passion et d’obstination, l’éditeur allemand à su conquérir un public de plus en plus grand et pas forcément recruté dans les futurs prix Nobel de mathématiques. Ce qui a permis de passer de tirages de 200/300 exemplaires à de vrais hits fabriqués à 2000/3000 ex. Mais aussi, et c’est le cas avec le jeu que je vous présente aujourd’hui, cela lui a donné l’envie de publier de nouveaux auteurs en conservant l’esprit maison initial.

Kulami est un de ceux là. Il fut publié initialement en 2011. Quand je vous dis que j’ai du retard, il faut me croire !

Kulami est un jeu de majorité simple. Son plateau de jeu est modulable car ses 17 plaques peuvent s’agencer au gré des joueurs, offrant ainsi de multiples démarrages.

Dans les exemples ci-dessous, vous découvrirez le démarrage en carré (qui est déjà un casse-tête en soi) ou une version plus libre.

Default

Chacun ensuite reçoit un lot de billes à sa couleur. L’objectif est de prendre possession du plus de territoires possibles en y posant plus de billes que l’adversaire.

Un territoire c’est un des éléments du plateau de jeu.

Vous remarquerez que tous les territoires n’ont pas la même surface. Les plus petits ne peuvent accueillir que deux billes, les plus grands : six.

En fin de partie, chaque territoire conquis rapportera autant de points que le nombre de billes qu’il peut accueillir (quelque soit le nombre réel de billes posées dessus).

Default

Le premier joueur va donc placer sa première bille où il le souhaite. Mais en plus de revendiquer ainsi son premier territoire, cette pose va influer sur les possibilités de jeu du joueur suivant.

En effet, on ne peut placer une bille que sur la ligne ou la colonne où se trouve la dernière bille posée. L’autre règle, c’est qu’il est interdit de placer cette nouvelle bille sur le territoire où se trouvait la précédente.

Default

Les joueurs vont donc tenter de s’assurer la prédominance de territoires rentables tout en essayant de limiter les choix du joueur suivant. La bataille va faire rage.

Le jeu prend fin quand toutes les billes ont été joué mais aussi quand un joueur ne peut plus jouer car plus aucun coup valide ne lui est permis.

Default

Il est temps alors d’évaluer sa réussite. Pour plus de simplicité, les joueurs vont « démonter » le plateau. Chacun prend les territoires où il possède le plus de billes et les pose devant lui. Les territoires a égalité ne sont pas comptés.

Il suffit ensuite de faire la somme de ses points, un territoire de 2 rapporte 2 et ainsi de suite.

Pour les joueurs avancés, il existe deux bonus supplémentaires.

Les grandes zones

Avant de démonter le jeu, chaque joueur va compter sa plus grande zone de billes connectées. Les billes ne sont connectées qu’orthogonalement. Si rouge possède une zone à 12 et noir une zone à 17 alors noir marquera un bonus de 17-12= +5 points

Les chaines

Une chaine est un alignement de plus de 4 billes en ligne droite. Chaque chaine apporte en bonus le nombre de billes qui la constitue. Une chaine de 5 billes rapporte +5 points etc.

Facile à appréhender, agréable à manipuler, Kulami se laisse découvrir aisément. Très vite on saisit l’importance de chaque pose et si les premières parties se passent un peu à l’aventure, le jeu se dévoilera de plus en plus terrible avec l’expérience.

Une vraie belle expérience ludique à tenter.

Default


Kulami
Un jeu de Andreas Kuhnekath
Publié par Steffen Spiele
Jusqu'à 2 joueurs
A partir de 9 ans
Langue de la règle: Française
Durée: Non renseigné
Prix: 35,00 €


Default

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (4)

Default
Totoche
Totoche

Je t'ai reconnu, Mops !

Booyaman
Booyaman

Kulami où du coup ?

Totoche
Totoche

J'ai initié une amie coréenne à ce jeu. Trois parties, trois parties gagnées par elle.

Un mauvais jeu, c'est certain. ;o)

shaudron
shaudron

C'est effectivement un sacré bon jeu de chez excellent. Comme beaucoup de beaux objets chez Steffen Spiele.