Docteur Mops

Jeu de platon ou la triche c'est moche

Jeu de platon ou la triche c'est moche

Default

Voici une petite réflexion en passant pour faire suite à une discussion intéressante sur un réseau social (oui ça arrive parfois par mégarde) concernant les citations et plus précisément dans ce cas les citations sur le jeu. Et même, encore plus précisément dans ce cas UNE citation sur le jeu.

Vous trouverez très souvent cette citation de Platon, la plupart du temps ainsi libellée :

On peut en savoir plus sur quelqu'un en une heure de jeu qu'en une année de conversation.

Forcément le gars Platon est un genre de référence incontournable des trucs intelligents de la pensée humaine et il est toujours le bienvenu dans un domaine toujours un peu glissant comme celui du jeu. Si un type comme Platon dit des trucs comme ça c’est que c’est du sérieux.

Beaucoup de choses dites sur le Net sont erronées

- Georges Wasington

Comme beaucoup de citations, vous remarquerez aussi très vite que si l’on cite son auteur, il n’est jamais question d’aucune source. Ok c’est du Platon alors bon c’est du sérieux. Seulement voilà, tout comme ce bon vieil Einstein et la mort des abeilles, les deux référents de la chose sérieuse et intelligente n’ont rien à voir la dedans. Mais forcément, avec l’Internet qui s’autoréférence, le nombre d’apparitions fait loi.

Default

Alors je dois vous retirer cet argument précieux de la bouche. Non Platon n’a jamais dit ça. Il a bien traité du jeu (paidia) mais pas forcément dans le sens qui nous irait bien puisqu’il l’oppose au spoudê qui serait le sérieux dans les activités humaines (Parménide).

Par ailleurs ce brave Platon trouve que le jeu est très pratique pour l’éducation des enfants et notamment dans l’apprentissage des mathématiques (Les Lois VII). Ouf ! Nous sommes sauvés !

Mais alors d’où sort cette citation ? En général l’usurpation n’est pas totale (sauf dans le cas d’Einstein et des abeilles) car elle reprend une phrase ou une citation mais extraite d’une source sans doute pas assez prestigieuse pour conforter le propos de ce premier utilisateur véreux.

Retrouver la source n’est pas alors évident mais pour l’occasion, on sait que la phrase suivante :

[…] Si vous lisiez la disposition d'un homme, vous le verriez au jeu; vous apprendrez alors plus de lui dans une heure, que dans conversation de sept années et les petits paris l'essayeront aussitôt comme de grandes mises, pour alors lui faire baisser sa garde […]
If you would read a man’s Disposition, see him Game; you will then learn more of him in one hour, than in seven Years Conversation, and little Wagers will try him as soon as great Stakes, for then he is off his Guard.

est un extrait de Letter of advice to a young gentleman leaving the University concerning his behaviour and conversation in the world, amusant ouvrage de Richard Lindgard publié à Dublin en 1670.

Évidemment citer Lindguard est moins élogieux. Vous remarquerez néanmoins que la citation originelle se retrouve bien attribuée sur le site pensuador.uol.br, ce qui laisse à penser que les brésiliens ont moins besoin de faire les kékés que nous autres.

D’après ce que j’ai pu voir, on retrouve cette citation attribuée à Platon dans un ouvrage de Alan Loy McGinnis de 1987 : How To Succeed at Being Yourself. Serait-il notre premier faussaire ?

De ceci mes chers amis, tirons donc deux leçons :

  • Pour être soi-même utilisons de fausses citations
  • Lisons Plato

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (21)

Default
thaddeus
thaddeus
L'important n'étant pas que ce soit bidonnement de Platon, ou de ma crémière mais que ce soit empirement et instinctivment vrai! On en apprend tant à jouer 5mn avec qqn surtout à certains jeux...
Lililice
Lililice

Pour moi, cette phrase m'a toujours surtout fait penser aux maitre de l'olympe, où c'est ce que le philosophe dit quand on lui clique dessus ^ (et donc, dans ma tête je la lis toujours avec exactement la même diction)

mildaene
mildaene

Mops ne se laisse pas abuser par les mythes?

Potrick
Potrick

@Sandrine et Richard: je ne trouve pas la contrepèterie...

Sandrine et Richard

C sympa ces articles sur l'univers du jeu, ça me plait bien à moi...

Même si Mops casse un peu les mythes...

Audrey
Audrey

Quand même, en bonne prof de grec ancien, je précise que pour Platon, jeu et éducation semblent intimement liés... d'ailleurs, en grec, les deux mots sont très proches phonétiquement (ça s'appelle une paronomase): παιδεία (paideia) signifie "éducation", et παιδιά (paidia) le jeu.

Dans le livre VII des Lois, on trouve même l'idée selon laquelle, l'homme étant le jouet des dieux, doit se conformer à cette nature en faisant de sa vie "les plus beaux jeux", καλλίστας παιδιάς.

Difficile de trouver un plus bel argument pour définir le caractère essentiel du jeu dans nos vies, non...? ;-)

A
A

Ca ne prouve nullement que Platon ne l'a pas dit.

starvince
starvince

Très jolie conclusion. ;)

Rob Zombie
Rob Zombie

Bonsoir,

Très intéressant cet article du Dr. Mops.

Dans un autre style, je lisais récemment Transfuge, magazine littéraire où apparaît une publicité pour un roman - ("la chute des princes" de Robert Goolrick pour ne pas le citer -> Non je ne l'ai pas lu et je ne sais pas ce que ça vaut) - où il cite une journaliste de transfuge, Oriane Jeancourt : "Goolrick est un scorese romantique".

Or, justement, sa critique de ce livre est justement dans le transfuge de ce mois-ci où elle écrit : "Seulement, Goolrick est plus romnatique que Scorese".

Les publicitaires sont forts pour enjoliver la critique de la journaliste à leur avantage.

Dod
Dod

Cher Docteur,

Cette citation de George Washington n'est-elle pas plutôt d'Abraham Lincoln?

Il me semble qu'il l'avait écrite sur son blog... A vérifier quand même.

Paplouf
Paplouf

@Dod ... MILOU !!!!!!!