Monsieur Guillaume

Harald : Hmmmm... Harald !

Harald : Hmmmm... Harald !

Default

Il sera un temps où l'unificateur laissera place à l'usurpateur ;

Il sera un temps où les clameurs de joie laisseront place aux manifestations de colère ;

Il sera un temps où Harald et ses tribus deviendront le Roi et ses Assassins !

Prophéties obscures des temps anciens de la tribu d'Ioumfich

D'ailleurs, la prophétie poursuit en disant que si vous n'avez pas encore fait une partie de King & Assassins, ce serait dommage, tellement le premier jeu localisé par RUNES Édition raconte une petite histoire à chaque partie, avec un petit côté (petit mais réel) "Assassin's Creed" et "Attrape-moi si tu peux" plutôt sympa. Alors lorsque le jeu suivant, une édition originale celle-ci, est annoncé, forcément, on s'y penche ! Voici donc les premiers retours sur Harald, un jeu de Rémi Gruber illustré par Emmanuel Civiello pour 2 à 4 joueurs.

Default

Depuis combien de temps n'avez-vous pas donné d'Harald à votre mari ?

Harald est le nom du nouveau Roi qui a unifié les différentes tribus du coin. Mais un conflit ouvert se termine et une lutte d'influence cachée commence... la nature humaine doit être ainsi faite, que voulez-vous !

Default

"Holà, Terre en vue!" dit le navigateur

Vous voici donc, dans votre petite village, à vous dire qu'il serait certainement très bon pour l'avenir d'icelui d'être dans les favoris du conseil du Roi, voir même, pourquoi pas, conseiller suprême de sa majesté. Vous allez donc pour cela vous munir des 66 cartes constituant le jeu (6 personnages en 11 exemplaires chacun) et en distribuer 5 à chacun. Parmi celle-ci, une sera posée devant vous, constituant le première personne d'importance de votre village.

Ensuite, chacun votre tour, vous jouerez dans l'ordre, une carte au Conseil du Roi (zone centrale de jeu), une carte dans votre village avant de finir par compléter votre main à 4 cartes.

Les cartes du Conseil indique l'influence des guildes auprès du Roi, donnant aux représentants de ces guildes (les cartes de votre village), en fin de partie, leur valeur.

Les cartes dans votre village sont donc vos représentants dont la partie capacité spéciale pourra s'appliquer lors de la pose de la carte. 6 personnages différents égalent donc 6 capacités : retourner deux cartes face cachées, échanger avec celle d'un autre village, de sa main, du conseil, de la pioche ou pour finir utiliser le pouvoir de la carte jouer juste avant au conseil.

Default

Oooh, une pierre de Rosette !

Le nombre de cartes dans les villages, identique pour tous les joueurs (il n'y a pas de défausse), joue le rôle de compte-tours, et, en fonction du nombre de joueurs, indique la fin de la partie. À savoir que lors du dernier tour, on ne joue pas de carte au Conseil, juste une dans son village avant de faire son décompte de points d'influence. Chacun optimisera une dernière fois avec le même Conseil pour tous... et ce, même si les joueurs d'après viennent encore un peu taper par chez vous.

Chaque personnage dans votre village vaut son influence au conseil : Si 4 guerriers sont dans votre village et qu'il y en a 2 au conseil, chacun vaut donc 2 points pour un total de 8 influences.

De plus, chaque catégorie de personnage, en plus de sa capacité, a une conditon de points d'influences bonus applicable dans votre village : Les Guerriers aiment que l'on chantent leurs louanges, et ils donnent donc +1 points par Barde dans le village. En plus des 4 guerriers précédent du village précédent, j'ai 2 bardes. Chaque guerrier rapporte donc 2 points pour un total de 8 influences à nouveau.

Vous noterez tout ça sur le bloc de score fourni dans la boite d'Harald et hop, le plus influent devient le Jarl Conseillé Vainqueur Dantesque (JCVD)

Default

Un goodie, ça vous dit ?

Le jeu sortira normalement en octobre 2015 (une date qui sonne l'hallali des sorties de jeux) mais sachez que vous pourrez avant cela y jouer au Brussels Games Festival de ce week-end ainsi qu'à Orléans Joue le 12 et 13 septembre 2015. Et pour sa sortie, un petit Blaireau viendra rejoindre ses coéquipiers... ou plutôt 6. En enlevant un personnage de chacune des 6 familles, vous pourrez l'incorporer à vos parties d'Harald.

Sa capacité : Protéger, dans votre village, vos personnages d'une guilde de toutes agressions possibles... mais lui, ne l'est pas... protégé !

Ses bonus de fin de partie : Se placer dans une guilde en tant que représentant de cette dernière et marquer donc les points comme celle-ci.

Voilà une carte qui semble bien intéressante à jouer, surtout si elle reste face visible jusqu'à la fin de la partie... et puis, pouvoir s'écrier : "Alors ?... c'est qui l'blaireau, ici ?" si on gagne grâce à elle, ça n'a pas de prix. Ce goodie devrait être disponible dans les festivals, les boutiques lors de la sortie du jeu. Ça ne reste qu'un goodie, ce petit plus n'est pas dans la boite de base, entendons-nous bien !

Default

C'est qui le plus grand cartivore ?

Default

E

t hop, un p'tit jeu de carte, rapide (30 minutes environ) qui va vous donner du fil à retordre. Les cartes étant en nombre limitée, si elles sont nombreuses de la même guilde au Conseil, rapporteront beaucoup de points, mais il en restera peu dans les villages et deviendront la cible des attaques. De même, c'est souvent la carte que vous voulez poser au Conseil dont vous voudriez également utiliser le pouvoir, parce qu'à ce tour-là, ça irait bien. Le jeu va ainsi se tendre au fur et à mesure des tours avec de plus en plus de visibilité sur ce (et ceux) qui restent à jouer et les possibilités de nuisance de chacun.

Le style graphique d'Emmanuel Civiello, bien connu des amateurs de BDs est reconnaissable. Il y a un petit peu de "Korrigans" ou des "Graines de Folie", certainement dû aux côtés celtiques ou vikings. D'ailleurs, après "la Dynastie du Dragon", dans un genre différent, le deuxième tome du "Rayon pour Sidar" devrait bientôt paraitre.

Le jeu de carte de Rémi Gruber n'est pas sans rappeler Lords of Scotland, tout aussi sympathique et dernièrement ré-édité chez Filosofia (fort joliment d'ailleurs) : Cartes à pouvoir dont il faudra user avec talent pour obtenir les précieux points de victoires. Mais Lords of Scotland a plus de clans différents, une condition d'utilisation plus drastique et plusieurs manches qui font que la gestion de la main s'évalue sur du long terme en une sorte de course.

Default

Harald est plus simple d'accès dans le sens où nous jouerons "juste" deux cartes par tour, une au Conseil (sauf donc au dernier tour) et une dans notre village. Le nombre de tour est fixe et connu d'avance. Il faudra donc peser et faire au mieux avec les 4 cartes en main et les éventuelles cartes restantes à piocher.

Des sensations donc différentes pour un jeu différent qu'il nous tarde de vous dévoiler dans la TricTrac TV normalement prévue avec RUNES Éditions prévue pour octobre.

Default


Harald
Un jeu de Remi Gruber
Illustré par Emmanuel Civiello
Publié par RUNES Editions
2 à 4 joueurs
A partir de 10 ans
Langue de la règle: Française
Durée: 30 minutes
Prix: Non renseigné


/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (9)

Default
jean francois

c'est bizzard encore un jeu qui sort en octobre,c'est fou tous ces jeux qui sortent en octobre,non? qu'est ce qui peu bien y avoir en octobre? (essen?) ;)

phenice
phenice

J'ai découvert le jeu au Brussels Game Festival en mode 3 joueurs. J'ai du mal à lui trouver un lien avec Lord of Scotland personnellement. Il est vrai qu'il y a des cartes à pouvoirs et une réserve commune pour refaire sa main, mais c'est le cas d'un grand nombre de jeu. Le déroulement est tellement différent que je n'ai pas trouvé les mêmes sensations. En tout cas se fut une bonne découverte et j'ai hâte d'y rejouer, c'est riche en interaction, les "arrrrgh" et les "niark niark niark" se multiplie au fil du jeu. Les illustrations d'Emmanuel Civiello avec animaux dans contexte viking / celte résolument adulte sont superbes.

Khazaar
Khazaar

Une partie dans la foulée de King & Assassins au Brussels Game Festival, à deux. C'est rapide, nerveux et tendu. Même si les règles sont un modèle de simplicité les choix offerts à chaque tour entre la carte jouée au village et au conseil s'avèrent souvent douloureux (je privilégie l'effet ou les pv ? j'enquiquine mon adversaire ou je profite d'un bonus ?) Une petite erreur de comptage de score liée à une inattention de notre part mais sinon les explications tiennent en deux minutes.

Je maintiens cependant que le bonus de ce roduju de loup archer est abusé face à celui du pauvre barde renard et bouc navigateur qui ne se cumule pas. ;)

Stormvik
Stormvik

J'adore le dessinateur civiello. En particulier ses séries korrigans et la graine de folie. Rien que pour ça le jeu va certainement finir chez moi.

limp
limp

Ca fait penser à Lords of Scotland, mais aussi à Guildhall et Flouk...

Vais garder un oeil dessus...

jean francois

@limp j'adore guildhall qui est nettement audessus de ses petits copains... (mais je vais attendre et regarder de pret celui la)

Rimsk
Rimsk

Doublon -

Rimsk
Rimsk

Ca me fait immédiatement penser à Narnia, bizarre que la référence ne soit pas citée dans l'article.

Le jeu à l'air très bien.

Monsieur Guillaume

@Rimsk

oO ah oui... complètement... maintenant que vous le dites, c'est évident !

Bien vu !