Capsicum Games

[Gobi] Carnet d'auteurs

[Gobi] Carnet d'auteurs

Gobi, carnet d'auteurs

Shaun Graham et Scott Huntington reviennent sur la création et la signature de Gobi...

Concevoir des jeux de société en duo, c’est génial. Il y a deux cerveaux pour réfléchir à des idées, quatre mains pour fabriquer des prototypes et une foultitude d’occasions de parler de conception de jeux. Et c’est ce qu’on fait. Tout le temps. Nos conversations sont faites de mauvaise foi, de suggestions et de tentatives de comprendre quelque chose aux idées de l’autre. On papote, on blablatte, et des concepts de jeu nébuleux prennent ainsi forme. Concepts dont on essaye de faire de grands jeux. C’est comme ça que Gobi est né.

Partez à la découverte de Gobi

Après une chouette et fructueuse soirée à jouer certains de nos prototypes, on a commencé à parler d’idées qui s’étaient formées plus tôt dans la soirée. Et, tels des musiciens de Jazz au swing imparable (point d’instruments ici, cependant, juste des fiches et des marqueurs), nous avons improvisé ensemble un mécanisme basique qu’on voulait explorer : Placer une carte, et placer des pions sur toutes les cartes adjacentes. Ça avait l’air facile. Et facile, c’est plaisant. Du moins, on aime rendre le facile plaisant dans nos jeux. Enfin ça nous a d’abord envoyé en vacances chacun de son coté - peu après cette soirée, nous sommes tous les deux partis à deux endroits différents de la planète, en emmenant cette idée avec nous. (Spoiler : aucun d’entre nous n’est allé dans le Désert de Gobi.) On voulait tous les deux y réfléchir et en faire quelque chose. Et on l’a fait.

Ein Würziges Essen ?

Après être rentrés de vacances, et nous être réunis dans notre laboratoire (ie : la salle à manger), on s’est mutuellement présenté nos idées. On a essayé de faire une version ultra basique d’une d’entre elles, et ça a marché tout seul. Gobi était né. Mais ça ne s'appelait pas Gobi. C’était un nom un peu ridicule en lien avec les abeilles, parce que dans cette version du jeu, on jouait des cartes « fleur » sur la table avec des abeilles qui essayaient de relier entre elles les fleurs de la même couleur. Oui, ce thème a toujours l’air aussi ridicule aujourd’hui. C’est bien qu’on ait décidé de le changer. Tout en explorant les rouages du jeu par de multiples tests en condition, il nous est arrivé l’idée du thème des caravanes dans le désert. Et comme le désert du Sahara a déjà une pléthore de jeux qui lui sont dédiés, on a décidé de choisir le désert de Gobi. (Au fait, l’autre idée qu’on a eue en vacances marche très bien aussi. Tellement bien, d’ailleurs, qu’elle sera aussi publiée en 2019. Gardez les yeux ouverts.)

Partez à la découverte de Gobi

Pendant la phase de conception de Gobi, nous avons systématiquement suivi un principe auquel nous croyons fortement : le Principe de la Chips. De la même façon qu’on a toujours envie de reprendre une poignée de chips, et que c’est étrangement succulent et gratifiant de mettre un de ces petits machins salés dans sa bouche, Gobi devait donner au joueur ce même sentiment succulent et gratifiant à chaque tour. À chaque fois que c’est au tour d’un joueur, le jeu lui donne une bouchée d’une de ces croustillantes décisions dont on a toujours envie de se resservir. Du coup, on a, à chaque tour de Gobi, quelque chose à faire qui nous donne un sentiment d’ingéniosité et de réussite. En particulier, si on peut utiliser un super pouvoir reçu en cadeau pour avoir complété des caravanes. Miam !

Tric Trac

Gobi a rapidement été prêt à être montré à des éditeurs. On a fait le tour des boutiques et en 2017, on était posés autour d’une table de bistro au stand Capsicum Games au salon SPIEL à Essen. On l’a fait jouer, ils l’ont emmené en France pour y réfléchir, et peu après, on a signé un contrat. Capsicum a fait de Gobi un jeu de toute beauté avec l’aide de Maud Chalmel et c’était flatteur de voir son art donner vie à notre jeu. Et quand Capsicum nous a envoyé le premier prototype de meeple Chameau, on a poussé des cris de joie.

Gobi

Un an plus tard, au salon SPIEL d’Essen 2018, Gobi arrive sur le marché, et les joueurs peuvent ingénieusement rassembler à nouveau les tribus du Désert de Gobi. Ça a commencé par une discussion, ça s’est inspiré d’une chips, ça finit par émerveiller les joueurs du monde entier.  

Note de l'éditeur : Vu que nous sommes en pleine période de Noël, nous organisons actuellement sur notre page Facebook un petit concours pour faire gagner une boite de Gobi à l'un de vos proches, alors n'hésitez pas à aller participer : Concours Gobi

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

À suivre chez les professionnels...

Commentaires

Default