Gars au Dragon castle ! Lorenzo Silva casse la baraque

Gars au Dragon castle ! Lorenzo Silva casse la baraque
Rui-Serge

Après vous être déboîté une épaule en lançant les dés à Dungeon Fighter,  après avoir brisé le vase de la belle-mère avec les mixtures de Potion Explosion, voici un jeu de Lorenzo Silva plus calme où vous secouerez les neurones plutôt que les dés, récupérez des tuiles plutôt que des billes – détruirez un château de sable de tuiles pour construire le vôtre. Ce jeu familial à  « familial plus » abstrait pourrait vous séduire.

Dans Dragon castle vous dirigez un fief qui profite du déclin de son puissant voisin pour se développer.  Les ruines du Château du Dragon trônent au centre de votre table. Il est cerné par les fiefs en devenir (plateaux individuels des joueurs).

Gars au Dragon ! Lorenzo casse encore la baraque

 

Collectez sur le dos du Dragon

A votre tour de jouer vous prélevez une brique de la  strate supérieure des ruines. Vous pourrez desceller seulement les briques dont un long côté est dégagé.

Gars au Dragon ! Lorenzo casse encore la baraque

Puis vous choisirez parmi 3 actions :

  • Prélever une autre brique des ruines, de même motif que la précédente, à n’importe quelle hauteur ;
  • Récupérer une toiture de temple pour votre réserve ;
  • Défausser la tuile, la placer face cachée à côté de votre fief et percevoir un jeton d’un point de victoire.

 

Placez chez vous

 Gars au Dragon ! Lorenzo casse encore la baraqueLes briques récupérées sont utilisées à construire votre château, vous les placez sur votre terrain, sur le sol ou en hauteur, sur les emplacements sans motif visible et sans toiture.

 

 

Consolidez votre maçonnerie

Gars au Dragon ! Lorenzo casse encore la baraqueUne fois 4 briques ou plus de même couleur placées côte à côte orthogonalement, peu importe la hauteur, vous devrez cimenter votre maçonnerie : vous retourner vos briques du côté pile (face grise). Vous gagnez des jetons de points selon le nombre de briques jointes.

 

Bonifiez votre immobilier

Juste après avoir cimenté, vous pouvez sanctuariser votre construction en plaçant des toitures de temple – le nombre varie selon ce que vous avez mis de côté dans votre réserve et surtout de la rareté du motif des fondations – pour les briques au motif dragon vous pourrez mettre jusqu’à deux temples et empocher immédiatement un point de victoire. Vous capitaliserez d'autres points à la fin du jeu en fonction de la hauteur du temple – comme il n’est pas possible de rajouter des briques sous un temple, il vaut mieux patienter.

Gars au Dragon ! Lorenzo casse encore la baraque

 

Invoquez les Esprits et entendez le Dragon

En mode de jeu avancé, à côté des ruines du château, à l’installation seront tirées au sort

  • une carte Esprit parmi 10 ;
  • et une carte Dragon parmi 10.

 

Gars au Dragon ! Lorenzo casse encore la baraqueLe Dragon donne un objectif qui s’il est atteint se traduit par des points en fin de partie – un bonus pour avoir honoré la volonté du Dragon en lui construisant un nouveau Château, ce qui peut faire la différence in fine. Les objectifs sont par exemple : construire un château symétrique ou conserver certains motifs de brique visibles.

Le petit symbole de lampion, visible en bas à gauche des cartes ici en illustration, sont celle recommandées pour débuter dans ce mode avancé.

Gars au Dragon ! Lorenzo casse encore la baraqueA la carte Esprit est associé un pouvoir. Lors d’un tour, vous ne pourrez l’invoquer qu’une fois en défaussant de votre fief : soit une brique face visible, soit un temple de votre réserve.

Une fois l’esprit invoqué, vous devez appliquer son pouvoir. Par exemple, l’esprit du changement transforme le type de tuile éléments (saison, vent, dragon) en tuile joker lors d’une consolidation de maçonnerie.

Il est interdit d’invoquer pour seulement se débarrasser d’une brique – les kamis n’aiment pas que l’on se moque d’eux, dixit Noshin le moine ivrogne (de la bd Okko et le jeu Okko Chronicles).

A noter qu’unevariante consiste à jouer avec plus d’un esprit et plus d’un dragon – pas simple de contenter tous les dragons !

 

Ce n’est pas tout, mais le sablier tourne

Gars au Dragon ! Lorenzo casse encore la baraqueLa fin de jeu se déclenche quand les ruines ne sont plus composées que d’une strate de briques – celle recouvrant le sol.

Une nouvelle action est alors possible à son tour de jouer : invoquer un dragon. Vous prenez alors un jeton Dragon sur la piste de compte à rebours qui aura été installée à côté des ruines – ces jetons valent 2 points de victoire. Cette action est obligatoire s’il n’y a plus de brique à extraire des ruines.

Quand sur la piste le point d’exclamation est révélé, le plus Ancien des Dragon aura été invoqué : il ne reste plus qu’à compléter le tour pour que tous les joueurs aient joué le même nombre de tours.

 

Passer à la caisse

Le décompte des points consiste à additionner les jetons de points de victoire, les points selon la hauteur des temples, les points de compte à rebours et les points liés à l’objectif définit par la carte Dragon.  

 

Toujours pas convaincu par la re-jouabilité ?

Gars au Dragon ! Lorenzo casse encore la baraqueL’installation des briques dans les ruines au départ est aléatoire. Des conseils sont donnés pour la disposition des ruines selon le nombre de joueurs – 12 propositions à raison de 4 minimums pour chaque cas (2, 3 ou 4 joueurs).

 

Encore un détail, parmi les briques vous noterez la faction des marchands (roue, jaune), la faction des paysans (bambou, vert), la faction des guerriers (épée, rouge), les saisons (fleur-feuille-soleil, bleu), les vents (nuage, noir) et les dragons (dragon, violet).  

Gars au Dragon ! Lorenzo casse encore la baraqueGars au Dragon ! Lorenzo casse encore la baraque

Voilà dégrossie la mécanique du jeu. Pour aller dans les détails, il faudra consulter les règles qui sont très bien illustrées, elles complètent un beau matériel sans texte, parfait pour l’internationalisation.  Les règles sont enrichies parfois de « FAQ » et sont abordables en anglais – si pas traduites d’ici là.

Faute de porte ouverte, il est trop tentant d’enfonce le clou en déclarant : Dragon castle est une très belle et riche réinvention du Mahjong. L’occasion de signaler pour les amateurs de Mahjong aussi une variante plus abstraite mais familiale Shangai Mahjong.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires

Default