Monsieur Guillaume

Funny Games : Party games chez Ravensburger

Funny Games : Party games chez Ravensburger

Le salon professionnel de Nuremberg ferme ses portes. Plusieurs centaines de jeux auront été montrés, des contrats de localisation auront été signés et dans les bureaux, à l'abri des regards, des futurs jeux, parfois sous forme de prototypes sont présentés !

Du côté de Ravensburger, pour ceux qui y ont été attentif, il y a comme un début de quelque chose de nouveau qui semblait poindre le bout de son nez depuis deux ans avec l'édition de Panic Cafard. Ce jeu signait par exemple le retour de Ravensburger au salon international des jeux à Cannes. Avec succès puisque Panic Cafard avait même intégré la liste des nommés pour l'As d'Or - Jeu de l'année en 2014 (il a même obtenu l'étoile du jouet 2013, élu par les garçons pendant KidExpo).

Hors, voici qu'une nouvelle gamme a été présentée lors du salon de Nuremberg. Vous me direz, rien d'anormal, ce salon est fait pour ça. Seulement ces jeux n'ont pas été présentés en backstage mais sur les murs, en public : 4 jeux dont un a déjà été vu par ici. Le nom de cette gamme ?

Default

Default

Le premier jeu, WuXing d'Antoine Riot et Peter Desfertilles, était déjà sorti via une campagne de financement participatif sur Ulule chez KiniGame. Il sortira, retravaillé visuellement, avec pour objectif de lui fournir cinq variantes qui n'étaient pas dans la version initiale. Sa fiche vous fournira tout les détails sur cette bataille de doigts aux couleurs des éléments !

Default

Dans Démoniak, 2 à 6 joueurs s'affronteront pour trouver le plus rapidement possible des mots dans un jeu de Nicolas Bourgoin (Monsieur MimToo chez Cocktail Games). Rapidement car il faut faire sonner la cloche pour scorer... mais il faut que son mot soit long pour que ça rapporte plus. Oui, mais si je réfléchis trop, quelqu'un d'autre va faire sonner la cloche ! Ah oui, je vois le twist...

Default

Dawak, lancez le dé pour savoir quel défi relever : chant, mime et autres délires, une macédoine d'activités, support voulu aux délassements des zygomatiques. Classé dans les jeux familiaux et créé par Alexandre Droit pour 3 à 7 joueurs à partir de 8 ans, voici clairement un autre party-game.

Default

Color'Yam, c'est 6 dés différents et 6 couleurs. Comme son nom l'indique, des combinaisons à obtenir pour scorer plus que ses adversaires. Mais il est indiqué qu'il est possible de pousser ses collègues à la faute... un zeste de "Stop ou Encore" ?... et des dés différents, c'est à dire ? des probabilités différentes pour les couleurs ? voilà qui est intrigant ! Pour 3 à 7 joueurs de Thomas Sing.

N.B : Les visuels présentés ici sont des visuels non-définitifs, les jeux étant prévus pour des sorties entre Août et Septembre 2015. Ils peuvent donc encore changer.

Default

Le directeur marketing, monsieur Cochet, nous apprend que les jeux de sociétés type "party game" et autres jeux apéritifs sont un pan particulièrement dynamique actuellement, spécialement en France. Ce dynamisme est doublé de spécificités françaises. C'est ce qui a conduit à l'embauche de Jean-Baptiste Ramassamy, responsable développement de jeux, davantage à même de connaître le milieu du jeu de société dit "moderne" afin de créer et développer cette gamme. C'est donc un travail propre à la filiale Ravensburger France, aussi bien dans la sélection des jeux que dans leur développement, ce qui est une preuve forte de la vitalité du jeu de société.

La volonté de Ravensburger est, dans la continuité de l'entreprise fondé en 1883, de rester fidèle à ce qu'elle est : Un acteur majeur dans le jeu sous ses multiples formes, du puzzle, coeur de son secteur d'activité au "ludo-éducatif".

C'est aussi certainement ce qui explique l'élargissement de la multi-nationale par l'achat de la célèbre marque Brio AB comme nous l'annonçait le Docteur Mops ici

Des constats aux questions.

Tout ceci pourrait paraître anecdotique... pourtant, si un acteur majeur, économiquement parlant, se lance dans le party game et le jeu familial, de façon plus poussée, plus travaillée, c'est que le marché se développe bien. Mais ça, nous le savions déjà, nous qui le vivons de l'intérieur : le jeu de société a le vent en poupe et une réserve de joueurs en devenir à profusion : que représentent donc les 22 millions de boites de Catane vendue sur la population mondiale ? Encore peu de chose...

Malgré tout, l'offre des jeux est déjà pléthoriques. Quel sera l'impact de ces arrivées ludiques sur les maisons d'éditions qui sont sur ce créneau comme Gigamic, Cocktail Games et d'autres ? La concurrence s'intensifie-t-elle entre les grands du marché, même si l'échelle n'est pas encore la même (CA de 359 millions d’euros en 2013 pour Ravensburger à comparer au 130 millions sur la même période par le groupe Asmodee) ? Les informations que nous rapportera Monsieur Phal lors de la New York Toys Fair corrobereront-elles ces constats ?

En tout cas, pour nous, joueurs, Ravensburger sera présent au Festival International des Jeux de Cannes 2015 avec en avant-premières WuXing et Démoniak sous forme prototypale. Le rendez-vous est pris pour une TTTV sur place, alors... wait and see.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

WuXing
WuXing
2-6 8-135 10´
Panic Cafard
Panic Cafard
Par Peter-Paul Joopen
Illustré par Janos Jantner
2-4 5+ 15´

Commentaires (13)

Default
duinhir
duinhir

Funny game(s) comme nom de gamme, je m'attendais à un truc plus sanglant :)

Totoche
Totoche

Ouaip. Toujours méfiant quant à l'implication de grosses boites qui vont sur les créneaux des petites.
L'article fait mention de quelques "similitudes".

Je fais toujours un parallèle avec le monde de la BD ou le monde de l'Artisanat

En BD, les éditeurs avaient sorti de leurs catalogues de soi-disant séries non-rentables malgré qu'elles soient historiques. Des petits éditeurs indépendants ont profité de la micro-édition pour se faire plaisir ou faire plaisir à ceux qui souhaitent que ces séries perdurent en édition. Succès. Ces fameux gros éditeurs ressortent ces séries augmentées de quelques rédactionnels. Les petits vont voire le CA fondre, voire disparaître.

Etant petit entrepreneur dans le bâtiment, la crise a fait dériver les grosses entités vers les petits Marchés en les prenant coûte que coûte. Résultat, les petits en avaient moins, beaucoup moins, et une partie a disparu.
Il faut donc être vigilants

Docteur Mops
Docteur Mops

Cher ehanuise, méfiance ! Beaucoup de français sont belges ;)

ehanuise
ehanuise

Matthieu à raison, la présence francophone sur la marché est assez impressionante. Ca m'a frappé lors de la visite des palais 'autres' à Nurenberg (jouets, peluches, accessoires, vètements, articles de sport, etc.) : au détour des stands on entendait très régulièrement des conversations en français. Et j'ai aussi eu l'impression que pas mal d'acteurs pour ce qui est des licenses grand public sont aussi francophones.

A quand un stand LIDJA dans les grands salons pro ? ^^

Docteur Mops
Docteur Mops

@ehanuise

Méfiance ! Beaucoup de français sont belges ou canadiens ! ;)

Tom Vuarchex
Tom Vuarchex

@ehanuise

Si les éditeurs LIDJA-friendly se cotisent pour nous payer un stand, avec plaisir ;)
(même des belges ... voir des canadiens ... oui, non, pas les canadiens en fait :p)

Tom Vuarchex
Tom Vuarchex

Allez, Matthieu, on sent que tu as envie de dire un truc là ... allezzzz ....;)
Et bravo aux auteurs :)

pan bagnat
pan bagnat

@tom vuarchex
Oui! A quand le retour du projet participatif de tric trac sur Cocktail Game.

Mortier F.
Mortier F.

Coup double pour la CAL avec Alexandre Droit et Nicolas Bourgoin!!
C'est top!!

Matthieu.CIP
Matthieu.CIP

On notera également que Ravensburger fait son marché à Cannes où au moins 2 de ces 4 jeux ont été signés.

Nono
Nono

on notera que les auteurs français s'exportent bien.

Matthieu.CIP
Matthieu.CIP

Pour information, DAWAK est un jeu d'Alexandre Droit.

Monsieur Guillaume

@Matthieu.CIP

Merci monsieur Matthieu, je l'ajoute.