Harry Cover

Freedom! plus de 120 cubes prépeints le 25 mars sur Kickstarter

Freedom! plus de 120 cubes prépeints le 25 mars sur Kickstarter

Liberté ! Liberté chérie,
 Combats avec tes défenseurs ! ...

Freedom! est un jeu de Vangelis Bagiartakis, illustré par Bartłomiej Jędrzejewski et édité chez Phalanx. C'est un jeu pour 2 joueurs uniquement et des parties de 90 à 120 minutes. Il sera en financement participatif sur la plateforme Kickstarter le 25 mars 2019. Une version française verra également le jour chez Asyncron, partenaire habituel de l'éditeur polonais et ce après la campagne de financement.

Lien vers la campagne KS

Tout est histoire de contexte

Tric TracJe dois avouer que je ne connaissais pas cette période historique. Ce jeu retrace l'histoire du troisième siège de la ville grecque de Missolonghi en 1825-1826 par les troupes de l'Empire ottoman durant la guerre d'indépendance de la Grèce (1821-29). (C'est intéressant de voir certaines similitudes avec des conflits européens du XXe s. dans des pays assez proches).  Le jeu se focalise uniquement sur le siège mais apporte pas mal d'éléments historiques au travers des personnages et des événements propres à cette période. Missolonghi est également connue pour Lord Byron  qui y trouva la mort de la fièvre des marais pendant le siège.

Tric Trac

Tous les éléments de jeu présents sur les photos sont issus d'une version prototype.

Les côtés de la force

Vous l'aurez deviné un joueur prendra en main la destinée des rebelles grecques assiégés et l'autre dirigera les troupes impériales turques en tentant de forcer les remparts de la ville. Ce jeu fait appel à la mécanique de card driven non sans rappeler Twilight Struggle mais avec des différences bienvenues.

Le jeu se déroule sur 6 tours représentant 2 mois. Si l'empire pénètre dans la ville avant la fin des 6 tours, il remporte la partie. Inversement, si les insurgés tiennent jusqu'au bout des 6 tours, ils gagnent. Sinon, si le moral d'un deux des camps tombe à zéro, il perd immédiatement.

Le plateau de jeu est divisé en 4 zones :

  • Une carte tactique symbolise la ville avec ses civils (cubes blancs), ses remparts sur lesquels sont installés les soldats insurgé et leurs canons dans les forts (cubes bleus et noirs), les iles proches de la ville et les terres sur lesquelles campent et progressent les troupes ottomanes et leur artillerie (cube rouges et  noirs).
  • Une carte stratégique représentant les régions proches de la ville que les des camps essaye de contrôler afin d'assurer leur ravitaillement
  • 2 zones propres aux joueurs pour suivre leur moral, leur niveau de préparation et les aides extérieures.

Les 6 tours sont divisés en 2 périodes de 3 tours au cours desquelles on utilisera 2 decks de cartes différents.
La mise en place est fixe comme sur la photo ci-dessus, chaque joueur reçoit 7 cartes du même deck de la période A, des pions de ravitaillement et de l'argent.

Tric Trac

Admirez la vue imprenable depuis les remparts de la ville

Un siège assis mais trique

Chaque tour se divise en 5 phases :

  • administration : on change de période et de deck au tour 4, on pioche des cartes pour revenir à 7 en main et l'empire commence à perdre du moral à partir du tour 4
  • ouverture : les impériaux peuvent bouger gratuitement des troupes, les insurgés peuvent se regrouper
  • actions : en commençant par celui qui a le plus de moral, les joueurs jouent alternativement une de leur carte et ce 6 fois, (il leur reste donc une carte à la fin du tour).
  • canons : les canons font feu, pour briser les remparts ou/et éliminer les troupes
  • ravitaillement : les joueurs reçoivent des ressources, des canons et des troupes fraiches en fonction des régions contrôlées. Ils doivent nourrir leurs troupes (et les civils pour les insurgés), l'empire doit payer les mercenaires présents dans son armé. A la fin du 3e tour, l'empire reçoit des renforts alliés (cube vert) et les insurgés doivent gérer l’afflux de civils dans la ville.

Tric Trac

Le cœur du jeu, c'est bien évidemment la phase d'action. Les cartes sont de 3 types, un type de chaque camp (rouge ou bleu) et un type neutre (gris), elles ont un chiffre allant de 2 à 4, indiquant le nombre de points d'action qu'elles  procurent et un évènement favorable à la couleur au camp ou neutre. Un joueur peut choisir de jouer la carte soit pour ses actions soit pour l'événement neutre ou de son camp.  Jusque là tout va bien,  on est en territoire connu des card driven.

Si un joueur joue une carte du camp opposé, elle est mise temporairement de côté, à son tour de jeu l'adversaire peut alors choisir soit d'écarter une carte de sa main dans la défausse pour jouer l'événement de la carte jouée juste avant, soit choisir de jouer normalement son tour et dans ce cas perdre l'opportunité de jouer l'événement de cette carte qui lui était favorable. Je trouve que cette règle rend bien plus facile la gestion de notre main par rapport à Twilight Struggle par exemple et d'être moins soumis à l'aléatoire de la pioche.

Tric Trac

Si un joueur joue la carte pour les points d'action, il choisit une ou plusieurs actions en fonction de leur valeur. Suivant le camp, les joueurs ont accès à des actions différentes, déplacement, regroupement, construction de canons, formation des civils, demande d'aide à l'empire ou au gouvernement, raids, influence...

Certaines actions se ressemblent dans leur finalité mais se résolvent de manières différentes. Par exemple, une troupe (cube) ottomanes ne peut effectuer qu'une attaque au tour du joueur (1 carte jouée) alors qu'une troupe rebelle peut attaquer plusieurs fois de suite. L'empire peut donner de l'argent à ses troupes pour améliorer leurs attaques ce que ne peuvent pas faire les insurgés, etc.

Cette asymétrie est un des gros points forts du jeu car elle est à la fois subtile tout en différenciant bien le "game play" de chaque camps et tout en se basant sur un corpus de règles communes ne venant pas gonfler inutilement les règles.

Tric Trac

Attention à la tension

Dire que ce jeu est tendu, c'est un euphémisme, les joueurs se rendent coups pour coups, jouant à la fois sur le plan tactique et stratégique. Suivant la main, on va chercher constamment, soit combiner des évènements pour des effets dévastateurs, soit bien se préparer pour optimiser les effets de certains événements. On va même jouer les cartes favorables à l'autre camp au pire moment pour celui-ci afin d'essayer de le distraire de ses plans, soit s'assurer que l'évènement ne lui soit pas favorable au moment où on le joue. Alors évidement, si vous n'aimez pas les agressions directes, la vilénie et la fourberie, mieux vaut aller bronzer à Mykérinos !

Une chose bien "vicieuse" est que lorsque lorsque qu'un joueur perd sa dernière troupe dans une "case", l'adversaire choisit soit de lui faire perdre un point de morale, soit d'en gagner gagner un de son côté. Cela rajoute de la tension à la tension. Je n'ai pas parlé non plus de la possibilité de "stocker" des points d'action avec l'action préparation afin de pouvoir se payer une grosse action (construire un canon peut couter jusqu'à 7 points), cela permet de gérer au mieux ses actions et rajoute un petit aspect gestion. Bref, je vais arrêter là, même s'il y a encore beaucoup à dire. Vous pouvez retrouver une explication plus en détail dans cette petite vidéo, faite à l'arrache comme d'habitude. Merci de m'avoir lu.

 

lien vers le sujet du forum

Merci à Phalanx de m'avoir envoyé cette boite.

 

Tric Trac

notez le niveau de détail des sculptures des différents cubes ainsi que la qualité de la peinture

 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (15)

Default
Dod
Dod
Deux joueurs uniquement: je passe.
Cyril1211
Cyril1211
J'ai craqué, vivement Octobre...
Vicen
Vicen
Voyons, les joueurs auraient pu aisément se débrouiller avec 120 cubes couleur bois unis... pourquoi pré peindre ?
Harry Cover
Harry Cover
oui mais tout le monde n'est pas capable de peindre des cubes si finement sculptés
Harry Cover
Harry Cover
Le projet a été retardé suite à un problème avec KS et il débutera cet après midi vers 14h ou 15h00
Celhendyll
Celhendyll
Chouette vidéo ! Merci, j étais justement sur le point de me laisser tenter par twilight struggle, mais la thématique et les graphismes de ce jeu m attirent bien plus ! A votre avis, est ce que freedom vaut son grand frère sur la mécanique, la tension, le plaisir ludique ou encore l équilibrage ? Merci :)
Harry Cover
Harry Cover
merci. Par rapport à Twilight Struggle, Freedom! est plus "simple" d'accès et moins long, déjà on oublie tous les décomptes en cours de partie. je dirais qu'on est un peu moins dans la grande stratégie et plus dans la tactique car là ou TS ne propose "que" de la majorité, Freedom! se concentre sur le combat autour de la ville avec des unités et des canons... on a plus la sensation de combat. La gestion de la main est moins violente que dans TS et personnellement je préfère cette nouvelle approche. Après pour l'équilibrage je en sais pas trop, je n'ai pas le recule nécessaire mais la victoire se joue toujours sur le fil.
Sthorm
Sthorm
Intéressant, je me le note celui-là. Par contre, il y a déjà un Freedom chez Asyncron (que j'ai dans ma ludo), ça risque de créer la confusion.
Harry Cover
Harry Cover
il serait question d'un éventuel mode solo
Harry Cover
Harry Cover
Harry Cover
le lien est tronqué, je le mets dans l'article
Empédocle
Empédocle
Merci de nous mettre l'eau à la bouche... J'espère ne pas saliver trip longtemps en attendant de le voir en français
Harry Cover
Harry Cover
pas encore d'info sur le prix, je me renseigne