JYM

flick'em up - JOURNAL DE l'auteur 1/4

flick'em up - JOURNAL DE l'auteur 1/4

PROLOGUE


Le 30 juin à la Gencon 2015 à Indianapolis, Pretzel Games a présenté Flick’em up. Ce jeu a fait l’objet d’une belle campagne marketing. Articles, vidéos, interviews, réseaux sociaux ont peut-être attisé votre curiosité. Afin de la parfaire définitivement, je vous livre, dans ce journal de l’auteur, sa genèse. Celle-ci remonte à fin 2009. Flashback !


Les balbutiements


J’avais pour ambition d’associer l’idée de personnages évolutifs et de plateau de jeu transformables dans un même jeu. L’univers du western m’attirait et j’avais vu quelques tables de Legend of the Old West - Warhammer historical - à l’esthétique séduisante. Comment réduire le jeu de figurines à sa stricte quintessence en éliminant toutes les règles complexes afin qu’il soit accessible au joueur lambda ?

Papier, ciseaux, carton.

L’absence de plateau de jeu fut techniquement le plus simple à résoudre. Des bâtiments en papier posés en vrac sur une table faisaient l’affaire. Les premiers bâtiments étaient de simples décors, les suivants avaient des caractéristiques. Elles étaient mentionnées sur chaque bâtiment sous forme d’icônes, lesquelles indiquaient qu’on ne pouvait pas sortir seul de la prison, que le general store vendait du matériel et l’armurier des armes et des munitions.
Les joueurs avaient une fiche personnage sur laquelle chaque joueur cochait le matériel et les armes transportés. Sur la zone de jeu, chaque cowboy était représenté par une tuile carrée avec des capacités de déplacement, de tir et je ne sais plus quoi !!! Du pur style jeu de rôle.
Compliqué, aucune fluidité…seule la poubelle a pu avaler ce jeu. Il ne reste aucune trace de ce format papier.


« Ni la neige ni la pluie, ni la chaleur ni l’ombre de la nuit n’empêche le messager...»(*)


Titre plutôt long mais significatif d’un pan de la création, la naissance de l’idée de base.
En 2009, Emmanuel Bettarel, un ami, m’invita chez lui pour jouer à Pony Express de Bruno Faidutti et Antoine Bauzat. Comme à son habitude, Manu expliqua trois quart des règles et nous commençions la partie. Je m’arrêtais sur la case Indiens… «Ha oui ! là, on place les indiens dans le coin et tu dois lancer le dé pour en faire tomber le plus possible». Je m’enquis de la méthode et Manu répondit que la règle disait juste «Le joueur actif prend un dé et le lance…» Bon, donc j’ai lancé comme je voulais. Afin de parfaire ma précision, je posai le dé dans l’angle du plateau et je le propulsai avec une pichenette.
Je ne me rappelle absolument pas du résultat ni du reste de la partie mais j’ai encore en tête les images qui me sont apparues quand j’ai pitché le dé et ma réflexion immédiate. Il y a derrière ce geste un jeu entier qui se cache.

Default

(*) Début de la devise non officielle des cavaliers du Pony Express

//www.trictrac.net/actus/flick-em-up-journal-de-l-auteur-2-4

//www.trictrac.net/actus/flick-em-up-journal-de-l-auteur-3-4

//www.trictrac.net/actus/flick-em-up-journal-de-l-auteur-4-4

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

À suivre chez les professionnels...

Commentaires (1)

Default
moijeux
moijeux

La suite, la suite... !!!!

Encore bravo JYM, le jeu est superbe.