Monsieur Phal

Festival des jeux de Cannes

Festival des jeux de Cannes
Et voilà, le 21è festival international des jeux de société organisé par la ville de Cannes vient de prendre fin. Un bilan positif si l'on en croit les chiffres. Plus de public, plus d'éditeurs, plus d'auteurs, plus de compétiteurs, plus de gamers que les années précédentes. 120000 visiteurs contre 100000 en 2006 avec un pointe à 45000 le dimanche. 5000 visiteurs sur l'expo Manga/vidéo contre 2500 en 2006. 14000 m2 et plus de 200 stands. Un festival monstreux. Victime de son succès pourrait-on dire puisque le samedi, par exemple, l'accès a été bloqué durant quelques instants, le palais ayant atteint la capacité maximale, 250 personnes attendant dehors de pouvoir enfin pénétrer le fameux blocos.
Et je ne vous parle pas du "off". Les fameuses soirées non organisées. Je me souviens de ce temps où nous étions 6 ou 7, avec Christophe Boelinger, le local de l'étape. L'initiateur. Petit à petit, en quatre ans, ce off a grandi. Indiqué maintenant dans le programme. Paf. Trop de monde, pas assez de places. Obligé de migrer dès le deuxième soir. Des prototypes partout. Des joueurs debout. Obligé finalement de faire encore plus hype avec le "off-off". Oui, le off du off. Forcément. 200 personnes dès le jeudi soir. Il fallait être dans les premiers pour espérer avoir une place. Ni une ni deux, on trouve un coin tranquille, discret, retour vers la salle du mercredi soir... C'est vivant un off. Ça se façonne. Mais est-ce que ça se dompte ? En tout cas, l'équipe de l'évènementiel de Cannes a pris la mesure de la chose, et pour l'année prochaine, elle va tout faire pour essayer de ne pas générer de frustration.
Mais qu'à cela ne tienne, les premiers retours du public, rien que sur le forum de Tric Trac, sont pleins d'enthousiasme. Ha ben c'est que ça compte de pouvoir se retrouver en chair et en chair dans un lieu pareil. de quoi découvrir des choses et des gens. On joue, on parle, on va au restau, on joue et des fois on pense à dormir. Quand c'est 100 personnes qui font ça, ce sont des geek. Quand ce sont 2000, ce sont des passionnés. Quand ce sont 100000 personnes qui passent 10h à jouer, c'est un phénomène de société.
Le festival, à mon avis d'observateur plus ou moins attentif, est en train de passer un cap. La présence d'italiens, d'anglais, d'espagnol, etc. augmente et montre qu'il est de plus en plus international. Il devient un évènement qui compte, pour les professionnels et pour les médias maintenant puisque la presse nationale était là. Papier et télé. Oui, même que le journal de TF1, celui de 13h avec Madame Claire Chazal, en a causé ! C'est un signe. Bon, tout ça est un peu encore très... marroniesque de plein de classicisme. Mais quand on regarde en arrière, on ne peut que constater l'avancement, petit à petit, des choses. Encore quelques années, quelques réglages, quelques évènements anexes comme un marché du jeu par exemple, où les pros se retrouveraient pour causer, apprendre les uns des autres, faire du bizness (oui, c'est important des fois et on n'y echappe pas)... Un peu comme durant le festival du film. Et le tour est joué.
Chacun y trouvera son compte, vivra son festival, ses anecdotes. Tenez, comme par exemple le truc discret, mais qui tue un ours à mains nues, c'est la liaison Cannes- St Herblain pour la remise du prix du public pour "Siam". Un truc organisé à l'arrache avec la complicité de Philippe des Pallières qui a remis à Cannes le prix à Didier Dhorbait, tout ça retransmis en direct sur écran géant à Saint Herblain. Un échange entre 2 manifestations. Trop la classe internet !
Bref, ce festival a tout, fait tout, pour devenir ce qui ce fait de mieux. Pour s'en rendre compte, il suffit d'aller voir les photos, par exemple. Il y en a plus de 300 en ligne... Nul doutes que vous aurez des tas d'infos sur les commentaires...
Pour les photos Tric Trac : cliquez là !
D'autres photos signées Monsieur Deckard : cliquez ici !
Les photos de Monsieur Thespios : cliquez là !

Pour Tric Trac,
Monsieur Phal, Reporter.
Crédits photos : Monsieur Phal

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Photos

Commentaires

Default