Ferdinand de Cassan nous a quitté.

Le ludique se développe grâce à des figures. Dans chaque pays. Des gens prennent la chose à bras le corps et s’investissent. A fond. Dans chaque pays. En Autriche, le jeu avait le visage de Ferdinand de Cassan. Avait. Car Ferdinand de Cassan nous a quitté le 10 mars.

 

Ferdinand de Cassan était un passionné, un érudit ludique. Il produisait régulièrement, inlassablement, un « journal » en PDF, le « WIN The Games Journal ». En allemand et en anglais. Ferdinand de Cassan était membre du jury de l’International Games Awards. Il parlait un peu français. Je l’avais croisé à Cannes, durant le Festival des Jeux, à Essen pour les remises de l’IGA dont j’étais membre. Il avait le sourire de l’homme heureux de voir le loisir qu’il affectionnait se developer. Il manquera.

d099e7b800433a22c3ea5136e609d2392486.jpe



Commentaires (3)

  • Matthieu.CIP
    Une bien triste nouvelle. Pensées sympathiques pour Dagmar et ses proches. Matthieu d'Epenoux
  • sebduj
    Un personnage extrêmement sympathique nous quitte. On a une grosse pensé pour Dagmar, son épouse :-(
  • Merci de tout mon coeur! Dagmar
Aucune publicité commerciale, ou nom de boutique ne sera toléré dans cet espace. Nous nous accordons le droit de supprimer tout message.
Default