Docteur Mops

Exit les Relais Boutiques Jeux Descartes

Exit les Relais Boutiques Jeux Descartes

C'est officiel, dans quelques mois l’enseigne « Relais Jeux Descartes » n’existera plus !

Créée en 1978 ; les « Relais Boutiques Jeux Descartes » avaient pour vocation de réunir des magasins indépendants autour d’un choix d’articles ludiques qui étaient présentés dans un catalogue commun.

A la création, existait même un club qui permettait à ses adhérents des remises sous condition d’achat.

Nous vous présenterons l’histoire de cette enseigne dans un prochain reportage.

La décision de mettre fin à cette enseigne a été prise par J. Béhart, responsable des Relais, et des éditions Descartes. D’après lui, le marché du jeu a évolué et les boutiques ont de moins en moins jouées leur rôle dans cette association. Cela a donc rendu inutile l’existence des Relais. Tous les contrats ont donc été résiliés cette semaine.

Qu’est-ce que cela va changer pour les consommateurs ?

En vérité pas grand chose si ce n’est à terme la disparition du catalogue des Relais qui n’était plus représentatif de l’ensemble de l’édition ludique du fait du départ de nombreux éditeurs, qui soit faisaient cavalier seul, soit s’étaient regroupés différemment (les boutiques Passion Jeux de rôle).
Ces éditeurs reprochaient à Descartes la confusion qui régnait entre les Relais Descartes (boutiques indépendantes fédérées sous un même label) et l’éditeur Descartes. D’ailleurs, il n’y avait aucune distinction entre le logo Relais et le logo Editeur. Comme Descartes (l’éditeur et distributeur) éditait lui-même le catalogue, la place de certains de ses propres jeux était discuté par rapport à la place attribuée aux autres éditeurs.
Les produits présentés, étaient censés être sélectionnés par les responsables des Relais, mais depuis ces dernières années, une grande désaffection laissait le champs libre aux responsables de Descartes sans qu’ils puissent faire autrement.

Il est certain que certaines des boutiques de jeux qui avaient l’enseigne Descartes ont subi un vieillissement, tandis que d’autres plus représentatives ne pouvaient rejoindre le groupe (il ne pouvait y avoir qu’un seul Relais par ville).

Descartes continuera sa ligne éditoriale comme avant et vous trouverez les jeux de la même manière dans les mêmes boutiques. Il est fort possible au demeurant que Descartes publie un catalogue éditeur, qui regroupera tous les jeux de ses gammes.

La question que nous nous posons maintenant à Trictrac est de savoir si le marché des loisirs ludiques ne nécessiterait pas une véritable franchise qui assurerait aux consommateurs un service de conseil et un gage de qualité des produits présentés. Malheureusement, le marché en France n’est peut-être pas encore suffisamment développé pour qu’une telle structure se mette en place.
Pour ce qui est du conseil et du lancement des produits nouveaux, il faudra en attendant faire confiance aux boutiques spécialisées dans l’univers du jeu.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (1)

Default
mouton
mouton

J'me sens un peu plus jeune d'un coup, ça doit être l'été !