Essen 2014, le Showrom de la première impression

Essen 2014, le Showrom de la première impression
Monsieur Phal

Le salon d’Essen n’ouvre pas vraiment un jeudi. Non. Une conférence de presse accueille les médias le mercredi, de sorte que les infos tombent sous les yeux et dans les oreilles de potentiels visiteurs quelques heures avant. Une conférence où, en allemand, les organisateurs expliquent, dans une ambiance de recueillement, plein de choses super importantes et toujours très positives. Et pendant ce temps, dans le tumulte des halls d’exposition, s’installent les espaces éditeurs, à coup de perceuse et de visseuse / dévisseuses.

De la conférence

Avec la TT Team, nous sommes de grands habitués du mauvais café et des saucisses chaudes de ces conférences. Nous captons de çi de là quelques infos comme les chiffres des jeux exposés aussi exponentiels que l’acné sur le visage d’un adolescent ou les poils dans le dos d’un vieux brun… Le plus important pour des gens comme nous, c’est ce qui vient après.

Le Showroom

Comme depuis des années, nous avons été shooter toutes les boîtes présentées dans le Shoroom. Un étage de jeux présentés avec plus où moins de moyens, plus ou moins de volonté, plus ou moins d’efficacité. Il y a ceux qui s’offrent les services de « comédiens » costumés en fonction du thème du jeu, avec le décor qui va avec, et ceux qui pose leur jeu à la va-vite sur un coin de table mal éclairée, griffonnant maladroitement au marqueur sur un bout de papier l’emplacement de leur stand dans le salon. Nous avons fait pas loin de 1000 photo, sachant qu’en moyenne nous faisons 3 photos par jeux, cela fait 325 jeux présentés. On est loin des 800 annoncés. Mais c’est normal. Il n’y a pas ceux qui n’ont pas eu le temps de monter leur jeu, ceux qui ne savaient pas qu’on pouvait exposer, ceux qui s’en foutent parce qu’ils n’ont que 200 boîtes, ceux qui n’ont qu’un seul proto… Bref, si on vire les jeux que l’on connait déjà, ceux qui ne sont des rééditions, ceux qui ne sont que des trucs à base de licence Tv ou de grande surface (oui, il y en a à Essen), cela ne fait pas tant de jeux que cela. Cela fait tout de même beaucoup, mais pour celui qui s’intéresse à la chose ludique comme nous l’aimons, il n’y aura pas 1000 jeux qui vont le titiller. Notez qu’il y en aura assez pour le cacher avec son banquier ou rager qu’il ne peut pas tout essayer, tout voir, tout connaitre.

De le reportage Photos

Bref, comme depuis longtemps parce qu’on ne peut pas dire toujours, nous avons arpenter, le Docteur Mops, Monsieur Florian et moi-même les allées de ce Showroom, et nous avons tout photographié. Donc tout est en ligne avec une superbe analyse du Docteur Mops.

Default

De l’analyse.

Bien sûr, il est très tôt pour donner un avis. Mais juste en photographiant ce Showroom, nous est venue une impression que nous allons tenter de creuser durant ces quelques jours. Oui. Il nous a semblé, et c’est à prendre vraiment comme un sentiment qui peut-être mis à mal par une déambulation dans le salon même, au milieu des stands, que la production de jeu « maronnasse », vous savez, ces jeux de gestions dit « à l’allemande », ces jeux que moi, vieux joueurs du XXe siècle adore, sont maintenant noyés au milieu de trucs simples pour divertir vite, de jeux avec des figurines, des jeux avec des couleurs qui claquent, des jeux pour les enfants, voire des jeux qui n’ont de jeux que le nom… Un sentiment étrange que celui-là. Ils sont où mes Meeples ? Le joueur ne veut plus que de l’exotique ? Du simpliste ? Du tape-à-l’oeil ? Non, nous devons nous tromper. Oui. C’est ça. On n’a pas bien vu. Où alors, comme nous connaissons quasi tout à l’avance, il n’y a pas grand-chose de surprenant, car quand on fait la photo de « Five Tribes » dans le showroom, on n’est pas vraiment surpris nous…

Mais vous êtes là !

Heureusement, nous avons mis en place le Live depuis le stand Asmodee. Une caméra et un micro ouvert pour que les joueurs sur place viennent nous, vous informer sur leurs trouvailles. Nous diffuserons en direct dans la Tric Trac Tv de 10h à jusqu’à ce que l’on nous chasse. Et ce jeudi 16 et vendredi 17. Un bon moyen de découvrir ce que les joueurs sur place ont acheté, on découvert. Et, bien sûr, nous attraperons au vol des personnalités pour qu’elles viennent vous faire un coucou. Et si vous avez un compte Tric Trac, vous pourrez, en vous connectant, taper la discut grâce au chat. Oui. Incroyable. On est comme ça chez Tric Trac. Oui. Toujours à la pointe…

Reportage.

En attendant, vous pouvez aller lire la prose du Docteur Mops et voir les photos que nous avons prises. Bien sûr suivront des photos des halls, mais pour cela, il faut que nous allions les faire…

► Le reportage avec des photos, c'est par ici !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (10)

Default
Sandrine et Richard
Sandrine et Richard

Pour ma part, le constat fait dans cet article n'est que la suite de ce qu'on voit depuis plusieurs années.

De mon avis bien trop de jeux sortent chaque année (appât du gain, augmentation du marché? je ne sais pas et je ne suis pas en mesure de le dire) et l'on peut se demander si un PR ou un T&E sortirait aujourd'hui, aurait il toutes ses chances?

Je n'en suis pas sûr. Ce qui est sûr c'est que les jeux qui buzzent sont des étoiles de plus en plus filantes de nos jours.

Ce qui me pousse de plus en plus à acheter des jeux d'y a au moins 4 ans afin d'éviter l'effet buzz (derniers achats: Tikal, Médina, Diaballik...).

Mr Routenvrac
Mr Routenvrac

@hagen1999 :

Un monde d'interprétation et de caricature. Visiblement les gens n'ont plus le temps pour l'analyse et le débat. Vite vite retournez consommer...

Mr Routenvrac
Mr Routenvrac

merchandising et marketing à outrance font leur chemin dans le monde du jeu... ce ne sont que les prémices de grands changements à venir dans le monde du jeu...

hagen1999
hagen1999

@Mr Routenvrac Oulala les méchants capitalistes ! Ils sont ou les jeux en peaux de chèvres avec les règles écrite à la main de notre enfance. Dans quel monde vit-on ma pauvre dame ? Il fait chaud pour un mois d'octobre non ?

Davador
Davador

Monsieur Phal, votre paragraphe sur "cet étrange sentiment" m'interpelle. J'ai l'impression que le monde du jeu de société commence à vivre ce que le monde du jeu vidéo à vécu il y a quelques années, à savoir l'explosion du jeu "casual" (sans pensée péjorative je précise).

En 2006, la Wii fait exploser ce marché déjà bien en marche avec la DS. De mon point de vue, plus un cercle de joueur s'agrandit, moins on trouve de joueurs prêts à passer 50h sur un RPG ou bien 3h sur un gros jeu à l'allemande. Et donc on trouvera beaucoup de jeux qui plaisent au plus grand nombre.

Si à Essen 2014 vous comptez autant de jeux à votre goût qu'à Essen 2000, alors tout va bien, c'est juste qu'il y a beaucoup de nouveaux jeux. On s'inquiétera quand nos Funkenschlag, Tikal, Agricola ou autre Caylus deviendront une espèce en voie de disparition.

Enfin, c'est ce que je pense. Affaire à suivre en 2015...

Rémy-lee
Rémy-lee

Merci pour le reportage qui comble un peu le vide ludocidéral de ceux qui ne peuvent pas se rendre à Essen... snif !!!

Bien haludibaquement,

Rémonster-wäschlee

Ps : des mots subliminaux se sont glissés dans ma signature malgré moi... :)

FlashMcQueen
FlashMcQueen

"il n’y a pas grand-chose de surprenant, car quand on fait la photo de « Five Tribes » dans le showroom, on n’est pas vraiment surpris nous…"

C'est tellement vrai et c'est rassurant pour nous qui surfons sur TT et qui ne pouvons aller sur les salons, de se dire que vous faite un super boulot très complet ! Vielen Dank ...

sathimon
sathimon

Merci pour ce petit voyage.

Une petit question, les jeux d'un même éditeur sont tous présentés en même temps (sur la même table) ou bien ils sont tous disséminés sont ordre particuliers?

LordSavoy
LordSavoy

Super les photos, ça donne envie !

taztaaf870
taztaaf870

bieeeeeeeeeeeeeeeen continuez !! et merci