Monsieur Phal

Essen 2014, le retour et les photos du reportages

Essen 2014, le retour et les photos du reportages

Le salon d’Essen 2014 vient de fermer ses portes, alors nous pouvons lâcher quelques micros analyses. Pas celle du joueur. Non. Parce qu’il est encore trop tôt pour vraiment savoir quel est le jeu qui va marquer cette saison. Parce que nous, la TT Team, avons été très occupé par l’installation que nous avions mise en place. Parce que nous n’avons joué qu’à quelques prototypes, en court de signature, et que nous ne pouvons en parler maintenant. Parce que notre position n’est plus vraiment celle d’un joueur standard, ni vraiment celle d’un « journaliste ». Mais nous pouvons, égoïstement, vous parler de nous, de notre salon.

Default

L’expérience.

Chez Tric Trac, c’était notre treizième Essen. 13. Oui. De quoi frissonner. Presque avoir peur. Treize salons, cela vous donne un peu d’expérience. Et nous savons que les samedis et dimanches dans les allées du Messe sont infernaux. Trop de monde pour circuler, trop du bruit pour discuter. Trop de tout. Alors, quand on veut prendre soin de sa santé, on boucle tout ce que l’on a à faire les mercredi, jeudi et vendredi, et on rentre à sa maison le samedi matin. Tranquille. En tout cas, vous ne trouverez plus beaucoup de gros « responsables » du secteur parlant français le week-end. Les deals, les rencontres ont eu lieu avant. Et quand, dans le Lobby de l’hôtel, au moment du check-out, vous croisez l’éditeur avec qui vous avez refait le monde jusqu’à 4h du matin, les yeux aussi frais que le « Tu pars ?! » pâteux sortant péniblement de sa bouche, vous savez que vous, vous avez de la chance de quitter l’un des plus gros salons ludiques du monde. Vous l’aurez compris, nous avons donc une analyse sur 3 jours.

Nous.

Nous l’avons dit, nous l’avons écrit, aller sur le salon d’Essen ne (nous) sert plus à grand-chose. Lorsque nous avons découvert l’événement il y a 13 ans, avec Philippe des Pallières en guide, il y avait très peu de francophones. Il y avait donc un vrai travail d’information à faire. Nous avons rapporté des images, des photos, des vidéos, nous avons écrit, décrit, et nous avons sans doute donné envie à pas mal de monde d’aller sur place. Le travail a donc été fait.

L’année dernière, nous sommes allez à Essen en coup de vent. Nous avons bien sûr mis une tonne et demie d’infos en ligne, mais la plupart des hits, des nouveautés, avaient déjà eu droit de citer dans des TT Tv, dans des articles, dans les forums… Alors, quoi faire pour se démarquer, quoi faire pour avoir un coup d’avance… Nous avons cherché et l’idée est arrivée. Tranquille. Nous allions installé, pour la première fois en 13 Essen, un live, un direct vidéo dans la TT Tv afin de donner la parole aux joueurs et aux personnalités du secteur. Ce fut une expérience incroyable, passionnante, fascinante.

Default

L'installation du Vidéothon de la TT Tv chez Asmodee.

L’installation.

Vous le savez peut-être, vous le savez sûrement, nous avons eux un partenariat d’exception avec Asmodee. L’éditeur nous a offert un bout d’espace sur l’un de ses stands, avec une connexion internet haut débit. Ce qui nous permis de faire du direct vidéo dans la Tric Trac Tv durant 2 jours et demi. Oui. Et demi, car nous avons un peu ouvert l’antenne le mercredi après midi, durant l’installation des stands. Nous avons pris l’antenne à l’ouverture du salon et nous avons parlé, sans relâche, racontant le secteur, attrapant des personnalités au passage, afin qu’ils nous confient leurs sentiments. Attrapant des joueurs qui nous souriaient, nous prenaient en photo et leur demandant leurs sensations, leurs achats, leurs découvertes. Sans relâche. Des heures durant. Des heures franches, sincères, sans langue de bois. Des heures riches en sentiments, en confidences, en humanité. Parce que l’important dans le jeu de société, pour moi, pour vous, pour nous, c’est finalement le mot société. Il faut dire que l’installation se prêtait à la chose. Une seule caméra, fixe, pas d’éclairage intimidant, un micro main… Un dispositif léger qui, je pense, libérait du stress habituel les invités. La proximité générée par le T’Chat a aidé à cette ambiance, et les quelques 3000 internauteurs différents passés jeter un œil, une oreille ont sans doute eu l’impression d’y être un peu, de regarder par un petit trou de serrure l’événement.

Merci à Asmodee de nous avoir prêté l'espace et offert le haut-débit ! Merci d'avoir accepté de donner la parole à des éditeurs qu'ils ne distribuent pas, et des distributeurs qui sont, de faits, concurrents.

Vous et Nous.

Le plus étonnant, pour nous, c’est l’affection que vous nous portez. Que vous portez à notre travail. Vous aimez nous voir. Vous aimez nous parler. Vous aimez nous dire que vous nous aimez, que vous aimez notre travail. Et nous, on aime bien ça. Les joueurs qui passaient nous voir sur l’espace du Live nous montraient de l’affection, les joueurs restés chez eux et qui pouvaient parler dans le T’Chat nous montraient de l’affection. Et ça, c’est très motivant. Le public a besoin d’une image humaine, de visage auquel s’identifier et nous avons, malgré nos physiques ingrats, la chance d’avoir été choisi par vous.

Default

Le prototype de "Conan" de Frédéric henry a touché à tous les coups...

Le secteur.

Les acteurs du secteur qui passaient nous voir répondaient sans langue de bois aux questions. Il y a d’ailleurs quelques passages que nous allons mettre en ligne – car nous avons capté certains moments – des extraits qui nous semblent intéressants, magiques, étonnants…

Le jeu francophone, comme je le décrivais à mon retour du Spiel à Berlin, se porte extrêmement bien, pour ne pas dire domine le salon par la qualité et la superficie de son implantation. Que ce soit Asmodee, le leader incontesté, Iello, Gigamic et tous les autres. Des stands énormes, avec de la belle décoration, des tables pour jouer en voulez vous en voilà… On est loin des installations improbables au fin fond des halls perdus. Si l’on regarde les espaces aménagés par un Amigo, par exemple, force est de constater que le décorum est quasi le même depuis plus de 10 ans…

Les boites à forte dominante marron sont en train, l'air de rien, de devenir minoritaire.

De l’avis général, c’était un salon exceptionnel. Bon, nous n’avons pas beaucoup bougé durant tout le séjour, quasi à la même place en permanence pour assurer le direct, donc difficile de savoir si c’était vraiment partout exceptionnel. Mais d’un point de vue « francophone », la chose a été plutôt réussie. Des sold out un peu partout. Chez Pearl Games, chez Ludonaute et ailleurs. Et pas de petites ruptures. Parce qu’il est facile de parler de rupture quand on a avec soi 20 boites. Chez Ludonaute, ce sont pas moins de 500 « Colt Express » qui trouvaient preneurs en moins de 48h. 500 ! Pareil pour « Deus » pour citer un jeu un peu plus « costaud ». Bref, et encore une fois, j’affirme que le secteur francophone se porte plutôt bien, et nous devrions en avoir des preuves encore plus flagrantes d’ici quelques semaines, mois…

Le(s) reportage(s).

Même si nous avons squatté 5m2 sur place, nous avons, enfin le Docteur Mops, a été faire des photos. Un reportage est donc en ligne. Nous sommes en train d’importer les vidéos et nous allons sans doute pouvoir en mettre en ligne une première fournée d’ici la fin de semaine.

Les abonnés premium ont la possibilité d’aller dans l’espace Replay de www.trictrac.tv (menu VOD) où ils pourront naviguer les milliers de minutes, car, en fait, le serveur a bien tout enregistré. Même les (rares) moments où il ne se passait rien. Il doit y avoir des perles !

► Le reportage photo et l’analyse du Docteur Mops, c’est par ici !

► Le Showroom avec un max de jeux en photo, c'est par là !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (23)

Default
arckaon76
arckaon76

C'est dommage quand même ! J'aime bien ces éditeurs !

Et puis le concours sur Pandémie avait vraiment de la gueule avec les petite draps jaune biohazard ! Espérons que des visiteurs pourront partager leur photo de l'évènement !

arckaon76
arckaon76

Que deux photo du stand Filosofia et encore sans montrer toutes les grosses nouveautés sympathique de cet éditeur génial je trouve et aucune photo du stand Z-man ni, effectivement, du Pandemic Survival.

Pourtant j'ai bien vu le Docteur Mops prendre des photo chez Z-man...

Monsieur Phal

Cher Monsieur @arckaon76,

Moi, je n'ai fait aucune photo de rien, je n'ai pas eu le temps de me promener dans le salon. Le Docteur Mops a essayer d'en faire le max mais il n'est pas allé partout. Là, peut-être que celles qu'il a prise étaient flou. Peut-être qu'au moment où il est passé il y avait trop de monde, ou personne. Allez savoir. Nous avons invité Monsieur Guillaume à passer devant notre caméra sur Essen, mais il n'a manifestement pas eu le temps. Parce que tout le monde est très occupé, et que, des fois, on se loupe. Parce qu'il est difficile de trouver du temps pour tout et tous. Mais nous sommes en contact régulier avec Filosofia, et donc Z-Man, donc il y aura ici même des infos sur les jeux de ces éditeurs au moment opportun. Normalement. D'ailleurs, nous recevons Monsieur Guillaume de Filosofia pour des TT Tv ce Jeudi 30, nous aurons donc des infos bien mieux et intéressantes que 3 photos d'un stand, même si le stand est très beau...

Harry Cover
Harry Cover

dommage pas un seul mot ni photo du pandemic survival !!

ZORG14
ZORG14

ESSEN est pour moi le temple de la PASSION du jeu. Et si vous êtes un passionné, alors allez y au moins une fois. Mais attention cela peut-être un piège, tous les amis qui nous ont accompagnés ont encore les yeux qui brillent des années après alors qu'il ne peuvent y retourner pour causes multiples (boulot, bébé, etc.).

ESSEN c'est une grande famille qui se rassemble et la famille c'est important.

ESSEN c'est aussi partager un moment intense avec des proches.

Ce qui est bien pour le prochain c'est qu'il y a moins de 365 jours à attendre, puisqu'il aura lieu un peu plus tôt (notre logement est déjà réservé).

La vie est courte, si l'on ne vit pas des moments de passion(s), à quoi bon ?

goreto
goreto

Bon je viens de me revoir en TTTV et c'est la gerbe... mais bon ca a été cool de chambrer un peu phal. Donc merci!

Jérémie
Jérémie

Pour ma part, premier Essen. Alors c'est vrai que les frais engendrés coutent 1 bras et demi et que si en plus ton deuxième prénom c'est "Volonté" et que tu craques à chaque stand, c'est dur...

Pourtant c'est l'occasion de faire pas mal de rencontres avec des vrais gens, de jouer aussi, ...

Ce qui restera de bons souvenirs, en vrac :

- Discuter avec les gens de Filosofia, un tout petit stand mais des gens adorables et passionnés

- Tomber par hasard sur le stand de Playad Games et tailler le bout de gras avec le créateur de NY Kings

- Se faire alpaguer par C. Boelinger pour une partie de Illégal en mode multilangue (surréaliste !)

- Passer faire un coucou à Phal et au Mops en fin de journée, histoire juste de dire leur dire 2 mots et de savoir comment ça s'est passé pour eux.

Bref, merci à l'équipe TT pour les efforts accomplis sur ce salon. Je n'étais que simple lecteur depuis quelques années, cela m'a donné envie de créer mon compte et de participer un peu plus activement.

tranber19
tranber19

@Jérémie

Je confirme, Filosofia et Mr Boelinger : un Vrai régal, surtout que j'ai finis en étant le meilleur dealer d'Essen sans me faire coincer ahahahah

tchuss jeremie

Govin
Govin

+1 (on ne pourra pas me reprocher d'être bavard, pour le coup)

ElGrillo
ElGrillo

Juste LE truc qu'on oublie souvent, et que je ne lis pas ici, est qu'à Essen, j'ose le dire, oui, on joue!! 33 parties pour moi le long de ces 4 jours. Et ce malgré toutes les TTTV, malgré toutes les news que je peux lire avant, pendant, après, rien ne remplacera mes impressions et mon plaisir de jouer et savoir quoi acheter par la suite. Si je n'avais pas été à Essen, j'aurai sans doute acheté Massilia et Onward to Venus les yeux fermés, et bien m'en a pris de les avoir joué avant car il ne me convenait finalement pas. Et je n'aurai pas acheté Ancient terrible things ou encore Melee, car je serai passé à côté. Donc Essen est un encore un indispensable pour le joueur que je suis, et ce malgré toute les news dont je te remercie de nous abreuver tout au long de l'année :)

Monsieur Phal

Cher Monsieur @ElGrillo,

Essen n'est pas près d'être vide quoi qu'il arrive, le public se renouvellera, car il faut aller à Essen une fois dans sa vie de joueur ! Après, quand on parle "sociologie" et "comportement", on ne peut pas mettre tout le monde dans le même sac parce qu'il y a toujours des gens qui... Et si moi, en tant que simple joueur je n'irais pas à Essen, cela ne veut pas dire que c'est une règle absolue et totale que tout le monde doit suivre. J'ai lu un très bon article sur un blog (j'ai oublié où) d'un joueur qui disait en gros qu'en fait, pour le jeu, Essen ne lui servait à rien, mais que les rencontres étaient ce qui le faisait venir... Voyez, des profils, il y en a plein. Et quand je parle de l'intérêt ou pas d'aller à Essen, je parle en général de TT et de notre rapport à l'information. Si nous, TT, n'allions pas à Essen, cela ne changerait rien pour vous, du coup. Donc vous démontrez ce que je dis :)

prunelles
prunelles

Merci pour ces longues heures passées à nous tenir compagnie depuis Essen ! C'est d'une grande générosité et en plus que discussions intéressantes ! Fred Henry, Cédric Littardi, un proto d'un jeu au graphisme étonnant de parti pris présenté par trois jeunes gens sympathiques dont l'illustrateur en question.

Des moments, drôles, émouvants, passionnants, enflammés, bref, merci !!!

spiritofnothing

Je vais pas faire ma pleureuse, mais du fond de mon lit où je suis bloqué pour encore un moment, j'ai passé grâce à vous des heures passionnantes ! je n'ai pas vu le temps passer.

J'ai eu le sentiment que le coté impromptu des rencontres, dans un salon surchauffé, en "lointaine" Germanie, fatigué par la soirée de la veille ou excité par les circonstances, donnait une parole un peu moins "contrôlée" des professionnels de la profession, quelque chose de plus spontané et d'autant plus riche pour nous autres internautateurs et tateuses.

merci à tous pour cet énorme travail gratuit !

ps : j'ai bien noté le modèle du vélo de M. Phal. Dès que je suis guéri j'entame la reconquête de mes mollets et je viens le défier amicalement à Orléans. Pas si fréquent le cyclo-pousseur-sylvo-cubiste !