"Dust tactics" : à quatre pattes dans la neige

"Dust tactics" : à quatre pattes dans la neige
croc

L’univers de Dust Tactics est une seconde guerre mondiale qui s’éternise (nous sommes en 1947) mise en formes et en images par Paolo Parente. Les allemands continuent à résister grâce à une technologie avancée issue de contacts avec les petits gris (mais les américains ne sont pas en reste et sont bien boostés eux aussi). L’ambiance est à la fois réaliste et fantastique ce qui la rend plus crédible que AT-43 par exemple. Et en plus il fait mauvais…

La grosse boîte de Dust Tactics impressionne quand on l’ouvre. Le matos est vraiment de très bonne qualité. Les plateaux de jeu (9 au total) sont d’une solidité à toute épreuve et de toute beauté ce qui ne gâche rien. Bon évidemment, c’est de la neige. Mais c’est aussi un peu le thème de cette première boîte. Viennent ensuite les figurines et les obstacles (caisses de munitions, blocs antichars, etc.) qui sont parmi les plus belles figurines à cette échelle (mention spéciale pour les 4 marcheurs réellement couverts de détails). Bon, les figurines ne sont pas peintes mais les sous couches permettent de bien les reconnaître et de mâcher le boulot de ceux qui veulent se lancer dans l’aventure de la peinture. Pour finir, les règles du jeu et les cartes de recrutement sont didactiques et précises. Un petit bémol cependant, seules les règles du jeu sont traduites. Ce qui est dommage pour la feuille de résumé qui du coup ne servira pas à grand monde.

Une fois le matériel sorti sur la table, on peut se lancer dans sa première partie. Et là, c’est le choc. Dust Tactics n’est pas un jeu de figurines, c’est un jeu de plateau. En effet, le champ de bataille est composé de cases qui permettent de gérer précisément et sans douleur tout ce qui concerne les déplacements mais aussi et surtout les lignes de vue (toujours critiques dans un jeu moderne où les armes à feu ont la part belle). Et dieu sait si on va devoir les gérer ces lignes de vue : le jeu est tellement mortel que la moindre erreur de placement peut signifier la mort de vos unités ou marcheurs.

On en arrive alors au deuxième point important : le jeu est tellement létal qu’il en devient très court. Trop court peut-être pour les experts mais idéal pour ceux qui veulent s’initier à ce genre de jeux (et aussi à ceux qui veulent jouer d’énormes batailles avec des dizaines de figurines de chaque côté). Et toujours avec ces grandes cases qui permettent une gestion aisée du conflit.

D’ailleurs, à part la gestion des renforts, Dust Tactics me fait beaucoup penser à Advance Wars, un jeu DS qui déchire et qui justifie à lui seul l’achat de cette console portable. Les capacités de chaque unité rappellent encore le jeu vidéo : on trouve les spécialistes du combat antichar, les unités à longue portée, etc.

En tout, chaque joueur contrôlera 6 unités (un héros, 3 troupes et 2 marcheurs) et le livret de scénarios vous permettra de passer de bons moments… Mais il ne faut pas se leurrer, le jeu prendra vraiment son essor avec des unités supplémentaires. Une dizaine de chaque côté me semble optimal.

Pour finir, on peut dire que Dust Tactics est une initiation idéale aux jeux de figurines et aux wargames tactiques. Les fans continueront avec des extensions (plusieurs sont déjà dispo et de nombreuses sont à venir) et les autres se tourneront ensuite vers d’autres jeux plus complexes et plus longs.

Dust Tactics
Un jeu de Olivier Zamfirescu et Paolo Parente
Edité par Edge en français
Pour deux soldats qui aiment le froid
90 euros environ
Dispo

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (9)

Default
ashesburning
ashesburning

Le prix en comparaison de Earth Reborn ou Claustrophobia est assez facile à expliquer si l'on s'en tient à l'argument figurines : les figs de Dust sont plus nombreuses, leurs tirages est de meilleurs qualités. En fait ce ne sont pas des pions de luxe, mais de véritables figurines tels que l'on en trouve sur les tables de jeu de figurine. Côté matos, j'ai les trois jeux, et j'apprécie nettement plus Dust (qualité du plateau, des figs, des cartes de jeu...éléments de décors en plastique très sympa).

Côté jeu, dust est vraiment simple (et j'ai pas dit simpliste) et on entrevois rapidement différente approche en fonction des scénarios. Le jeu va s'enrichir au fil des extensions, qui apportent leur lot de nouvelles unités et de nouvelles règles.

Surtout, la simplicité initiale des règles fait que je peux y jouer avec n'importe qui en profitant pleinement du jeu, là où d'autres ont tendances à rester au placard quand je reçois des joueurs moins assidus que moi.

Bref, relativement au matériel proposé, Dust n'est pas si cher, et relativement au plaisir qu'il me procure, il est carrément donné !

vodu
vodu

tout pareil que fontaine72 !!

fontaine72
fontaine72

il ne s'agit que de la boîte de lancement du jeu. Après, on fait comme on veut comme un vrai de jeu de fig. en composant les armées de son choix. Un nouveau starter moins onéreux est en cours pour la mi année. C'est un jeu qui se veut rapide à prendre en main et à jouer mais où les décisions sont complexes. Les règles d'unité de commandement et l'artillerie enrichissent déjà le jeu. Je viens d'effectuer une bataille sur 3x4 dalles en 20 points d'armée sur un terrain moyennement couvert, je peux vous dire que ça jette et que c'est bon. Quand on pense que des barges de débarquement arrivent, des zombies et des gorilles, qu'on commence à avoir le choix de compo d''armée (Ok, la distribution française est à la traîne...)... Moi je le soutiens à fond...

Alix
Alix

"L’ambiance est à la fois réaliste et fantastique ce qui la rend plus crédible que AT-43 par exemple". drôle de comparaison et je ne comprend pas trop si ce n'est un rapprochement de jeux de figs futuriste avec un jeu de plateau d'après guerre en uchronie style tanhauser. At-43 est(était) prépeint en plus et la boite de base était moins cher même au départ, et -je trouve- les figs plus sympa. M44 est bien moins dispendieux(même avec des extensions) et dans ce cas largement plus credible dans ce cas et plus dans la même gamme qu'AT43.

Paplouf
Paplouf

Et je partage cette interrogation avec toi. Il est clair qu'il est rude de débourser tant pour un seul jeu, quand dans le même temps on peut en avoir deux pour le même prix.

Du coup, à chacun de voir si l'effort en vaut la chandelle et se poser la question : qu'est ce que j'attend de ce jeu qui puisse me faire céder à la tentation (le genre de question qu'on se pose à chaque nouveauté qui titille).

Bref, si on est tiède, mieux vaut peut-être s'abstenir et voir ailleur si autre chose répond mieux à notre attente. Par contre si, comme moi, vous voulez retrouver le plaisir de jouer aux petits soldats sans prise de tête, laissez vous tenter ^^

thonatmat
thonatmat

Tout à fait d'accord avec toi, mon interrogation ne concerne en rien la qualité du jeu mais son prix.

Paplouf
Paplouf

Thonatmat, il est un peu hasardeux de comparer Dust à Gamesworkshop. Quand on voit le prix des boites de figs, auquel il faut rajouter le livre de règles, les livres d'armées, des décors qui vont bien, l'addition est vite salée. Là, c'est du prêt-à-jouer. Même si ce n'est pas du prépeint, la gravure des figs reste impresionnante (plus fine que claustro). Cessons donc de comparer sans cesse les jeux entre eux pour savoir lequel est le plus "valable". Prenons celui ci pour ce qu'il est : une boite bien remplie avec plein de très zolies figouzes, des règles simples, des plateaux modulables, vite appris/vite jouer pour aller à l'essentiel : une grosse baston sans se prendre la tête avec plein de règles et autres tables de résultat de combats.

dee2
dee2

peut être la taille des figurines, les "marcheurs" ont l'air balèzes

thonatmat
thonatmat

J'avais bien envie de me laisser tenter mais ils ont vraiment abusé sur le prix. 90€ pour de la figurine plastique, des dés et des cases de jeux, ca me parait beaucoup cher. Certains jeux du même type sont sortis en 2010 pour des tarifs moindres( je pense à claustrophobia ou earth reborn entre autres )et je me demande bien comment ils justifient la différence de prix. Même Game Workshop est moins cher ( c'est dire );-)