Doctor Panic : Au block, House !

Doctor Panic : Au block, House !
Monsieur Guillaume

a2eaf6c06bfba04d4597883d602ef745934e.jpe

Après de multiples péripéties, nous étions enfin au bout de cette opération délicate. Nous avions réussi à chasser le chat du bloc opératoire, la nouvelle infirmière toute jolie avait répondu à l'appel du directeur et enfin, le rythme cardiaque du patient avait fini par repartir après sa deuxième pause ! Allez, on s'éponge le front, on termine de monter ce foutu scanner, on termine les sutures et hop, c'est dans la poche !

 

Après avoir endormi la boite de Doctor Panic, nous avons commencé, avec le scalpel, à l'ouvrir. L'analyse du dernier jeu de Roberto Fraga méritait, après avoir été testé, playtesté & co entre de multiples mains, d'aller trifouiller les entrailles du jeu avec prudence... Qui sait si le virus de la Rigolite Aigüe ne trainait pas ? Ou pire, attraper une Fragasserie Mentale (on a déjà vu des patients atteints de cette infection dans des poses et des costumes que vous ne pourriez pas imaginer). D'après le dossier du patient, les mensurations étaient de 2 à 9 joueurs pour un poids-temps de 12 minutes. Suffisamment inhabituel pour que les écarteurs de Laborde soient de mises. 

159a2e137c77a22d55ad03a283a02e2596b9.jpe

Derniers points, le patient avait eu recours à la chirurgie esthétique avant même de changer de nom (précédemment Panicobloc). Ses relations avec l'éditeur Belgo-Mexicains imposaient de sauver absolument le patient si nous ne voulions pas finir avec des pistolets en mousse sous les narines... pour ne pas les imaginer ailleurs ! Pas facile d'être chirurgien ludique, en fait !

 

Premières analyses sanguines

Bon sang, la situation est encore pire que prévue : Des bouts d'intestins verdâtres semblent prêts à vous sauter dessus... non, attendez, tout va bien, ne sortez pas le lance-flamme préventif, il s'agit de 9 charlottes qui permettront à tous joueurs de Doctor Panic de ne pas perdre son cerveau lors de la partie. Continuons donc l'inspection... 4 pinces à clamper pour toucher les éléments de jeu sans risquer l'infection. Trois planches recto-verso dont un pilulier, un tableau posologique pour les injections et un torse rasé de frais (uniquement masculin... dommage) laissent entrevoir déjà quelques manipulations.

e2c19b11684343996fa23ea444c92b9cf95a.jpe

0453208d307d001ea7768483871eec3aae6b.jpe

 

L'élément suivant semble devoir être manipuler avec précaution... un Coeur-Péteur-Arythmique. Il semblait calme (et silencieux) mais deux ou trois prouts plus loin, le jeune interne, rougissant, le reposera en attendant la fin de sa formation pour l'utiliser correctement. La salle d'attente est pleine des 8 célèbres patients de tous horizons, Boromir et Roberto en tête. Deux gros paquets de cartes s'éparpillent dans le fond du corps de la boite : de quoi alimenter les 8 défis, les arrêts cardiaques et appels du patron, le défibrillateur, les électrodes, le matériel d'opération et les produits à injecter.

Pour finir, au côté des règles, deux punchboards vous offriront scanner, pilules, seringue, loupe, fil et aiguille à suturer et le plateau "incisions à suturer"

 

 

Ouh là, déjà, ce patient est vraiment chargé... du matériel en veux-tu en voilà... Ce Doctor Panic a visiblement profité d'un développement et d'un p'tit geuleton ludique, semble-t-il !

 

71e4ad8270f3ae6d4143717bf3b7811f7c17.jpe

 

La Chirurgie pour les nuls

Le principe est simple : Nous sommes réunis pour sauver ce patient, ce Doctor Panic, type masculin, 27 cm pour 900 grammes. Les différents praticiens sont réunis en équipe de 2 ou de 3 et chaque duo (ou trio) devra réussir 8 défis de hautes technologies médicales en moins de 12 minutes pour ce faire.

Le clinicien en chef de chaque équipe a devant lui 8 cartes tirées des 8 paquets représentant chacun une des épreuves. Au top de l'application sonore (ou bande-son sur le site rprod.com), il va falloir les réussir pendant que les autres font de même, avec le même type d'épreuve mais pas le même ordre... On s'organise, on s'organise :

becefd99df585f36c31860e2c7668dc532d2.jpe

Je commence par un examen d'approche. Mon collègue s'ausculte le corps en passant par les points que me dicte la carte que j'ai en main, sans perdre le contact avec le corps

 

c27c9310127ed3efb7c5b428b0c431d9fd21.jpe2b97219592795beb861de017d387d1e3fa94.jpe

 

Nous préparons ensuite une injection, fonction du sexe et soit de la taille, du poids ou du groupe sanguin indiqué par la fiche du patient. Les embouts de la seringue placés, ainsi que les doses de Clafoutilol, Penistrit et Maxoltoz, mon collègue crie "Injection" en rassemblant tout ça, et hop, il s'endort... le patient, pas le collègue !

 

Une petite radio pour être sûr qu'il n'y a pas de souci osseux. La carte indique les deux positions que devra prendre l'infirmier en les décrivant par la parole puis crier ""1,2,3... radio" avant de passer à la suivante.

2b0ec0e332efd81e2d81c33b7352e8ae8bf4.jpe

Nous l'emmenons au scanner : deux tuiles qu'il faut, bon sang de bonsoir de rogntudju, faire tenir, pour passer la carte du patient entre, à la main ou à la pince.

Nous préparons ensuite les instruments opératoires : casque à soudure, pince-main, parapluie-écarteur et papier-toilette pour éponger. Seulement, si certains se manipulent à la main après les avoir trouvé dans le bazar ambiant, d'autres doivent être clamper (à la pince) voir stériliser (frotter entre les deux mains) avant d'être transmis. 

a6062dcff041af60dc79ba4f426004a6ea4a.jpe

Nous y sommes, il faut maintenant brancher les bonnes électrodes (coeur, croix, rond...) aux bons endroits numérotées... brancher signifiant reliés aux prises... mais vous dormiez aux soirées Pharma ou quoi !

 

c63c4be54b18e2f6c4909a304f31a8683b8e.jpe96f7734920b43c61fe967ac8779b06e7af9e.jpe

 

L'infirmière-chef de service referme la plaie en passant le fil de suture dans le bon ordre des couleurs indiqué par la carte et dicté par nos soins

 

Enfin nous préparons la prescription des bonnes pilules à la bonne heure. Nous sommes dans les temps, là ?

 

 

 

biiiiiip, vous avez dit biiiiip ?

C'est vrai quoi, avec ces différents modes, l'application nous a indiqué par deux fois que nous perdions le patient... Ça a interrompu le travail de tout le monde et c'est Igor la brute qui s'est chargé du massage cardiaque du coeur-péteur. Pour résoudre ce bête arrêt cardiaque, nous avons chargé les bons numéros dans l'ordre indiqué par la carte. Puis tous s'écartent de la table en criant "écartez" avant de frapper la table en criant "choquez!". Heureusement, le coeur est reparti... mais pas forcément au bout du premier choc... Éprouvant !

396b629cfc7e45e34490c1a3eb384373d336.jpe20a562e7dc184d7437c0ced11ab6cef9c7d0.jpe

Et s'il n'y avait que ça ! Parfois le téléphone sonne et là, réflexe pavlovien, tous le monde s'arrête à nouveau en levant la tête et criant "téléphone". Sheila décroche la carte adéquat : De l'alerte radiation qui demande d'aller se planquer aux toilettes pendant 10 secondes à l'inspection sanitaire, il va falloir répondre fissa aux exigences du directeur parce que le temps file et 12 minutes, c'est court... et long à la fois... 

 

J'vous laisse finir, j'ai golf là !

Bon, ce bon Doctor Panic se repose dans sa chambre et va visiblement très bien, si j'en juge par le nombre d'infirmières et d'infirmiers qui lui rendent visite. Nous reprenons doucement notre souffle parce que, que ce soit la bande-son ou l'application, à part en mode facile (et c'est moins drôle), il n'y a que peu de répit.

Sincèrement, sauver des gens en étant ridiculement drôle... vraiment...  c'est bien une des marques de fabrique de l'auteur, ça... Tiens, tu vas voir, lorsqu'il va passer sur la table, le Roberto, (il est dans les patients), on va le choquer à 100 de plus... ça sert à rien, mais ça soulage... non mais !

384b4d1e3b0346fd34c1ad92be02243dace3.jpe

Les illustrations d'Éric Azagury, certainement volontairement, enfantines et décalées, permettent de dédramatiser un thème qui pourrait paraître "déplacé" par ailleurs (ce qui semble étrange lors même que nous faisons des jeux guerriers sans se poser de question). Cependant tous n'y seront peut-être pas sensibles, pouvant les trouver "trop kawaï" ou "mass market". Ce qui est sûr, c'est qu'entre les boss de Repos Prod sur le fond de boite, burger dans le micro-onde de la salle d'opération, la Gameboy & co, il y a de quoi observer en souriant.

Enfin le défi d'éditer ce type de jeu, avec un matériel hors des sentiers battus est à porter au crédit du Repos Central Hospital, car tel Cash'n Guns, Rampage ou Donjon de Naheulbeuk, ce sont ces projets un peu fous qui les caractérisent aussi. Avec ici un jeu fou et bruyant pour pratiquement toute la famille, histoire de se payer une tranche de folie médicale pour mettre l'ambiance avant un jeu plus sage... à moins que vous ne préfèreriez tenter de sauver un autre patient ?

Et que dire de la partie dans la Tric Trac TV qui arrive bientôt... Nous avons sauvé un membre éminent de la Tric Trac Team, ce qui n'était pas gagné d'avance...

f65e4f049f4d22f3653e25022e26dfc39236.jpe

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (5)

Default
teletactica
teletactica
pour l'avoir vu joué au PEL , l'ambiance était communicative. ça rigolait beaucoup , 'ai hâte de l'essayer.
duinhir
duinhir
J'ai certainement mal lu, mais je n'ai pas vu de date de sortie? pour le FIJ? pour Essen?
En tous cas, pour l'avoir testé à Bruxelles au BGF, c'est vraiment un excellent jeu d'ambiance :)
Monsieur Guillaume
Monsieur Guillaume
Il devrait y avoir des boites pour le FIJ, effectivement.
Fred 29
Fred 29
N'oublions pas Doctor Bob ;)
https://www.youtube.com/watch?v=aG0LlR99X90
Ced78
Ced78
Hâte de voir ce sauvetage en TT TV ;-)