20.100

Die Goldene Stadt dans la Tric Trac TV

Die Goldene Stadt dans la Tric Trac TV

Maintenant que les deux gros salons de la saison ludique sont passés (Essen en octobre et Nurembeg en février), les esprits vont se tourner vers le mois de juin et le Spiel des Jahres, le jeu de l'année allemand. Tous les éditeurs font de façon à sortir au moins un jeu susceptible de rentrer dans les critères de choix du jury car le "Spiel", c'est beaucoup d'argent en jeu.

Il y a deux ans, c'est Michael Schacht qui l'a emporté avec "Zooloretto" chez Abacus. L'an dernier, ce fut Reiner Knizia chez Kosmos avec "Keltis". Il se pourrait bien qu'un mélange des deux, le couple Schacht-Kosmos se retrouve sur le devant de la scène cette année. Eh oui! Prenons quelques risques et, un vendredi 13, misons une petite pièce sur "Die Goldene Stadt", au moins pour une place parmi les cinq finalistes.

Michael Schacht a sorti trois jeux pour Nuremberg, tous calibrés pour le Spiel : "Valdora", "Bürger, Baumeister & Co." et "Die Goldene Stadt". Le jeu Kosmos est le niveau intermédiaire parmi ces trois jeux et ne semble pas dénué de qualités, loin de là.

Une boîte plutôt jolie, un plateau qui l'est tout autant et une mécanique qui semble très agréable. Vous ne me croyez pas ? Le mieux est donc d'aller écouter Michael Schacht, himself en personne, présenter son jeu. Il l'a fait pour nos caméras, avec beaucoup de gentillesse, lors du salon de Nuremberg. Le tout en anglais -je le remercie pour cet effort- sous-titré.

Pour ceux qui ne veulent pas prendre le temps de la regarder, le but des joueurs va être d'ouvrir des boutiques qui rapporteront divers bénéfices comme des ressources, de l'or, des clés qui permettent d'accéder au centre de la cité d'or... Pour construire, il faut d'abord miser sur des cartes qui indiquent où il est possible de construire. Une phase d'enchères où on peut prendre la place d'un adversaire en payant à la banque. Un système qui rappelle celui d'Amun-Re de Reiner Knizia. Le placement d'une nouvelle boutique est contraint par les chemins qui parcourent l'île et pour pouvoir construire, il faut être en lien direct avec une autre boutique à sa couleur. Des cartes bonus tirées chaque tour et des cartes spéciales viennent pimenter cet ensemble.

Reste ensuite à comparer "Die Goldene Stadt" avec les autres créations de Michael Schacht. Pas de problème, avec un peu de patience, puisqu'il a pris le temps de nous expliquer ses deux autres jeux pour la Tric Trac TV.

Quant à sa sortie, elle est prévue pour ce mois-ci en Allemagne. Quant à sa disponibilité en francophonie, c'est une autre histoire.


> Die Goldene Stadt sur Tric Trac TV (durée 7'18")

> Le site de Michael Schacht

> La news sur les sorties de M. Schacht à Nuremberg


"Die Goldene Stadt"
un jeu de Michael Schacht
pour 3 à 4 joueurs
édité par Kosmos
disponible en mars


*Note : le haut débit et flash 9 sont obligatoires pour voir les vidéos. Si vous ne voyez rien, pensez à mettre à jour votre lecteur...

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

À suivre dans la rédaction...

Commentaires (8)

Default
limp
limp

Cet auteur aimant bien proposer des ajouts à ses jeux, va savoir, plus tard ...

yelf
yelf

Ce qui m'embête le plus personnellement, c'est que cela ne se joue qu'à 3 ou 4 joueurs. Pas possibilité de jouer ni à 2, ni à 5. Et encore moins à 6 forcément...

Marc Laumonier

sympathique comme toujours avec cet auteur

mais pour le Spiel il y aura pléthore de jeux simples et efficaces comme concurrents : Bombay, Diamonds club, la ruée vers l'or, le nom de la rose, via romana et j'en oublie plein...

hopkins
hopkins

effectivement,ça a l'air sympathique mais pas très original;quelques mecanismes piqués à Amun Re(enchère pour les cartes,cartes objectifs)....à tester avant d'acheter.Par contre j'attend avec impatience des infos sur Valdora!le matos est superbe!.

Temdès
Temdès

Vu les trois commentaires ci-dessus, il est bien parti pour le Spiel! ;-)

Moi ce qui me chagrine c'est la taille des cartes. Elles ont l'air toutes petites. Cela me fait penser aux cartes dans Die Saülen von Venedig et j'aime pas trop ces petites cartes, on a du mal à les tenir en main (celles d'Yspahan ont la même taille mais là on ne les a pas en main tout le temps).

Mais le jeu est joli en tout cas. A jouer pour ce faire une idée.

limp
limp

Ca sera pas mauvais mais ça semble pas superbe non plus.

Là comme ça, je joue volontiers mais je ne suis pas acheteur.

Au jeu de me faire mentir ...

Palomides
Palomides

Rien de nouveau dans le landerneau (quoi que cela fait un peu loin de Nuremberg). On retrouve des mécanismes connus.

A essayer quand même pour voir si tout cela se combine bien

Titus
Titus

de l'ennui .... trés familial