Deal, le jeu discret de négo rapide

Il est des éditeurs qui communiquent bien avant l’arrivée d’un jeu en boutique, avant même que les boîtes existent, et il y a ceux qui viennent nous voir quand le jeu est quasi là sur les étals, au dernier moment. C’est le cas de « Deal, Gentlemen Collectionneurs ».

Default

Default

Dring Dring.

Le mardi 21 octobre, nous avons vu débarqué à l’officine Florian Sirieix. Son coup de sonnette nous a surpris, car nous l’attendions pour le lendemain. Oui. Un tournage était prévu pour « Deal, Gentlemen Collectionneurs », le jeu dont qu’il est le coauteur, avec Étienne Daniault (Zous sur Tric Trac). Il était très en avance, du coup, et il avait le sourire du gars tout excité qui ne peut attendre. Oui. Le truc, c’est qu’il n’avait jamais vu la boîte de son propre jeu pour de vrai. Non. Et nous en avions une puisque La Donzelle, l’éditeur, avait envoyé en express la chose à l’officine en prévision de la TT Tv. Du coup, comme il était dans le coin, il n’a pas pu se retenir. Il fallait qu’il voie, il fallait qu’il touche. C’est beau le regard d’un auteur découvrant son jeu. Oui.

Deal, Gentlemen Collectionneurs.

Depuis, nous avons donc joué. Puisque nous avons fait une TT Tv. Alors, juste avant que le jeu arrive sur les étals, c’est à dire d’ici quelques jours, je peux vous faire un petit brief sur le pourquoi et le comment. Rapidement. Parce que le mieux est, évidemment, d’aller voir la vidéo.

Le principe.

Florian Sirieix et Étienne Daniault ont eu l’idée du jeu lors d’un périple vers le Festival de Cannes l’année dernière. Le tout est parti d’un mot « Deal ». Ils voulaient un jeu simple, rapide à base de négociation. Nous sommes donc face à un jeu simple, rapide basé sur la négociation. Du coup, le jeu ne se joue qu’à 2 ou 3 joueurs, mais propose plein de variantes afin de renouveler l’expérience ludique à chaque partie…

L’idée est de collectionner des cartes, car « Deal, Gentlemen Collectionneurs » est avant tout un jeu composé de cartes. Ce n’est pas un jeu de cartes. Non. Mais à part les paravents (que l’on peut remplacer par des cartes afin de voyager léger), il n’y a que des cartes.

Ces cartes représentent des artefacts, des objets anciens qu’il va falloir accumuler afin de marquer des points. Il y a 5 types de trésors :

  • des statuettes maudites
  • des clés secrètes
  • des parchemins
  • des joyaux précieux
  • des sceptres mystiques

En début de partie, chaque joueur va secrètement attribuer une valeur de 1 à 5 à chaque type de trésor. Ce petit détail implique donc que chacun va avoir des intérêts potentiellement différents, ou pas durant la partie. Déjà, on sent un peu de fourberie.

Default

Un tour de jeu est très simple, le joueur actif va prendre la pile de cartes Trésor, retourner 1 carte face cachée et 2 cartes faces visibles. Les 2 autres joueurs vont devoir se répartir ces 3 cartes. Forcément, l’un d’eux aura 2 cartes et l’autre 1 seule… On peut donc négocier tout ce que l’on veut. Sur le tour prochain, sur des taches ménagères, sur un apéro à payer… Mais attention, le joueur actif peut lancer un compte à rebours à partir de 10 (parce que le minimum alloué doit être au moins de 10 secondes) pour mettre la pression. Car si au bout du décompte, les joueurs ne se sont pas attendus, la négo est stoppée, le joueur actif prend la carte qu’il veut parmi celles au centre des négos, il rajoute ensuite 3 nouvelles cartes (1 face cachée et 2 faces visibles) et la négociation reprend. Là, le joueur actif va, au moment opportun, relancer un compte à rebours, et si à la fin rien n’a été décidé, toutes les cartes sont défaussées et personne n’a rien. Rude. Fourbe. Malin.

Deal, un jeu rapide et sympathique avec de la fourberie dedans qu'il est bien !

Monsieur Phal - octobre 2014

Oui, mais comment je gagne.

On enchaine les négos jusqu’à ce que le paquet de cartes trésors soit épuisé. Une fois la dernière négo faite (ou pas d’ailleurs) la partie prend fin et on révèle ce qu’il y a derrière les paravents. On compte alors les points.

Pour chaque triple dans un type de trésor, le joueur va marquer le nombre de points qu’il a attribué au type en début de partie. On compte ensuite les points du musée, c’est-à-dire la défausse. 2 points par carte à 2 joueurs et 1 point par carte à 3 joueurs. Sera déclaré Grand Vainqueur le joueur qui aura le plus de points. Et là, fourberie, si vous avez trop écarté de cartes durant les négociations, le Musée peut gagner et vous êtes vraiment une bande de loosers intergalactiques !

Default

Des tonnes de variantes

Là, le jeu est simple, cool, facile, rapide. Mais les auteurs ont collé des tonnes de variantes qui rendent le jeu incroyablement renouvelable. Vous ne pouvez pas vous enfermer dans une stratégie unique. Ces variantes sont basées sur des cartes que vous allez utiliser ou pas, mixer ou pas. Il y a 3 cartes Modes qui changent légèrement le jeu, comme la carte Sablier à mettre dans le dernier tiers du paquet Trésors et qui fera apparaître la fin de partie en mode « surprise, c’est fini ». Et il y a les cartes objectifs, que l’on peut jouer face visible ou face cachée, que l’on peut combiner, distribuer à chaque joueur, etc… Bref, de quoi faire.

Analyse.

Je n’ai qu’une seule partie au compteur, mais force est de constater que le jeu est très plaisant, parce qu’il est effectivement simple et rapide sans être dénué de calcul et de fourberie. Les jeux de négociations sont assez rares, surtout ceux qui ne durent pas des heures, car là, une partie ne prendra pas plus de 15 minutes. C’est dire. Il faudra être attentif à ce que font les autres, il faudra un peu faire le filou, ne pas hésiter à parler, mentir… Bref, une bonne petite surprise. D’autant que le jeu coute 18€ prix public.

Bon, la boite va paraître un peu grande à certains, parce que les cartes sont toutes petites, mais la taille est juste parfaite pour jouer, par contre, il est vrai que ça fait bizarre de si petite carte dans une si grosse boite, mais c’est normal, il y a les paravents. Ceci étant, ces paravents ne sont pas indispensable puisque les auteurs ont prévu une astuce pour jouer sans. Mais, il faut comprendre l’éditeur qui a besoin de visibilité sur les étals. Et puis, si vous trouvez la boite trop grosse, ne l’achetez pas. Mais vous risquez de passer à côté d’un jeu sympathique. Oui.

► La Tric Trac TV de l'explipartie offerte en HD est par ici !

► Le 5 minutes après exclusif pour les abonnés, c'est par là !


Deal Gentlemen Collectionneurs
Un jeu de Etienne Daniault, Florian Sirieix
Illustré par Jérôme Vaspard
Publié par Éditions la Donzelle
2 à 3 joueurs
A partir de 7 ans
Langue des règles: Française, Espagnole, Allemande, Anglaise, Italienne
Durée: 10 minutes
Prix: 18,00 €





Commentaires (3)

  • Merci pour l'article, et pour la partie Mr. Phal. Et je confirme, tenir dans ses mains sa première boîte de jeu, c'est vraiment un évènement !

    ps : la vidéo devait être offerte non ? elle n'est pas accessible pour l'instant...

  • Zous

    Merci monsieur Phal pour cet article qui me fait grand plaisir.

    Et au delà de votre présentation qui donne envie, je suis très content que le jeu vous ai plu. :)

  • vinser

    Chouette article Mr Phal.Le jeu me paraît fort bien sympatoche,de jolies cartes,rapide,fourbe,oui tout ce ce que j'aime.Au vu de la TTV,c'est sûr,il sera vite dans ma ludothèque.

Aucune publicité commerciale, ou nom de boutique ne sera toléré dans cet espace. Nous nous accordons le droit de supprimer tout message.
Default