Monsieur Phal

Days of Asmodee, le jour du rachat !

Days of Asmodee, le jour du rachat !

En novembre 2013, nous annoncions ici même, dans la rubrique « économie », l’acquisition d’Asmodee par Eurazeo. Une nouvelle qui laissait supposer de futurs rebondissements rebondissants. En ce 25 août, une nouvelle qui n’a l’air de rien pour le joueur lambda vient de tomber. Une nouvelle qui laisse entrevoir le début d’un changement dans le paysage ludique mondial.

Default

Days of Asmodee.

Je vais la faire courte. La phrase est simple. Asmodee vient de racheter Days of Wonder. Oui. Vous avez bien lu. Cela ne représente peut-être rien pour vous, mais pour eux cela veut dire beaucoup. Explorons la chose.

Days of Wonder et Asmodee, c’est une longue histoire. Un partenariat sans accrocs depuis 10 ans. L’histoire de Days of Wonder, les plus anciens utilisateurs de Tric Trac la connaisse puisqu’ils l’ont vécu ici même. Des amoureux du jeu font « fortune » dans la Silicon Valley et décident de monter une maison d’édition parce que dans la vie, quand on a les moyens, il faut se faire plaisir. De la naitra l’un des succès les plus énormes du monde ludique, « Les Aventuriers du Rail ». Un succès auquel participa Asmodee puisque distributeur officiel du jeu un peu partout dans le monde.

D’ailleurs, à propos de Monde, quand le distributeur décida de s’attaquer vraiment à l’international, c’est l’un des membres de Days of Wonder, Pierre Gaubil, qui intégra l’équipe d’Asmodee. Des liens je vous dis.

Default

Depuis le rachat du groupe par Eurazeo, les ambitions sont de plus en plus claires. Sous l’impulsion de Stephane Carville, DG du chef du groupe Asmodee à potentiel Monde, l’idée de conquête a mondiale prend de plus en plus forme. Days of Wonder qui rejoint le groupe Asmodee, c’est poser un pilier stratégique à forte image. Parce que Days of Wonder est très connu aux États-Unis de l’Amérique, pays dans lequel elle a des bureaux. Pays dans lequel l’entreprise a belle réputation, belle image, et surtout une énorme plateforme de jeux en ligne (« Aventuriers du Rail », « SmallWorld ».) très fréquentée. Et nous savons qu’Asmodee a des ambitions « numériques »…

Default

Qu’est ce que cela change ?

Pour les joueurs, consommateurs d’Europe que nous sommes, rien. En fait, Days of Wonder devient un « studio » Asmodee. Comme les Space Cowboys en somme. L’éditeur a les mains libres pour faire ce qu’il sait faire, éditer des jeux le mieux possible, le tout en relation encore plus étroite avec la distribution. Par contre, Asmodee conforte son catalogue avec des Hits colossaux, et, surtout, ouvre les portes des USA un peu plus largement. Économiquement, pour le groupe, c’est un très bon point. Un accélérateur 3 étoiles, un point d’amarrage en plaqué Or.

Il doit y avoir un tas de projets et sous projets en train de se préparer. Regardez ce que disent les principaux protagonistes.

«Je suis ravi qu'un éditeur à succès tel que Days of Wonder ait décidé de rejoindre notre Groupe », déclare Stéphane CARVILLE, Président d’Asmodee. « En unissant nos forces, nous serons en mesure de poursuivre notre ambitieux projet d'entreprise - offrir de grands titres à la communauté des joueurs et développer le marché du jeu au-delà des frontières. »

« Étant notre premier distributeur européen, nous travaillons en étroite collaboration avec le groupe Asmodee depuis très longtemps », ajoute Eric Hautemont, CEO de Days of Wonder. « Nous sommes heureux d'apporter notre expérience et notre portefeuille de jeux à succès à la famille Asmodee. »

Là, il ne faut pas avoir fait un BAC économie pour lire entre les lignes… Quand on vous disait que la francophonie est au centre du secteur mondial, ceux qui émettaient des doutes vont, peut-être, du coup, douter de leurs propres analyses.

Chez Tric Trac, nous suivons les aventures d’Asmodee depuis presque 15 ans. Nous les avons accompagnés comme personne, tout comme Days of Wonder. Je me souviens d’un repas dans un resto parisien, il y a 12 ou 13 ans, où Marc Nunes (boss d’Asmodee à l’époque) et Pierre Gaubil (boss de Days of Wonder en France à l’époque) me demandaient ce qu’il me fallait pour que Tric Trac existe et tienne économiquement. Ils ont été les premiers à prendre de la pub en masse, sans contreparties. Si TT existe encore, si Tric Trac prospère, c’est grâce à eux. Alors nous sommes heureux d’une telle nouvelle. Parce nous savons que ces gens veulent du bien au secteur. Encore. Parce que nous savons que leurs projets seront innovants, et qu’ils entraineront un paquet de monde dans leur sillage. Encore. Toujours. En tout cas, tant que des gens qui ont à coeur de bien faire seront dans la boucle. Et pour l’instant, c’est le cas.

Vivement la suite. Vivement. Assurément. Parce qu’ensemble, on avance…. heuuuu…. Ensemble. C’est ça.

► L'annonce du rachat d'Asmodee par Eurazeo, c'est par ici !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (29)

Default
Totoche
Totoche

??? Réécris-le :o)

Tu n'avais pas coché, à gauche de "publier" un option "non publique" ?

Totoche
Totoche

Tiens, je me suis rappelé d'un article, paru en juillet dernier sur le site BDZoom, qui parlait de l'évolution du Monde de la BD. Dans nos diverses interventions, nous faisons souvent le parallèle entre le Monde "Jeu" et le Monde "BD" et ce n'est pas simplement parce qu'il y a un "scénariste" et un illustrateur communs à ces deux Mondes.

Cela fait des années que j'entends que le Monde de la BD va mal, va se casser la gueule, alors qu'il génère toujours des millions de ventes et d'euros. Mais là, il semble que nous sommes en train de passer un cap (irréversible ?).

Une des réponses-interventions m'a interpellé à l'époque et je la reproduis partiellement ici, car j'ai le sentiment que c'est ce qui se passe aujourd'hui dans le Monde du Jeu. Il est vrai que le joueur pourrait se satisfaire de tout ce choix, bien qu'on entende, ici et là, il y en a tellement ! Comment choisir ? Comment savoir ce qui sort ? Mais est-ce une bonne chose. La machine n'est-elle pas en marche ?

Extrait, par un ex-auteur de BD;

J’ai senti l’arrivée de financiers,voyant la BD comme un marché tel les biscuits ou la lessive. Les éditeurs historiques passionnés et créateurs se sont vus rachetés. Après cela, tout n’a plus été que chiffres, marchés et traités ainsi, sans passion et sans coup de coeur, faisant et refaisant ce qui a déjà été fait,quitte à multiplier spinn-off et rééditions. Pour garder le nombre de bacs dans les grandes surfaces, ils les remplissent avec des albums invivables, mais qui occupent l’espace qui ne sera pas occupé par l’éditeur concurrent… on peut multiplier les exemple des dérives.

A méditer.

:o)

raccoon
raccoon

@Totoche : ***test*** mom message vient de disparaître après avoir cliqué sur le bouton "publish"...

raccoon
raccoon

@Thierry Lefranc :

> "Hasbro va acquérir Asmodee"

Je ressens une partie d'Acquire s'imposer (Avalon Hill resp. Hasbro). ;)

Info par rapport à l'affichage multilingue : dans le premier champ (articles) de la "gestion des affichages" il faut avoir écrit manuellement "France" afin de pouvoir lire les commentaires en français, autrement je ne vois que l'article en français sans commentaires (même pas mes propres ! ). cela engendre qu'il me faut afficher actuellement le flux des articles en français et allemand en même temps (et je préfèrerais avoir le flux uniquement en alld.). Je sais qu'il s'agit actuellement d'un cas particulier, mais si un jour le changement entre les langues devra être réalisé, ça peut être un peu embêtant. Ne me comprenez pas mal, je suis bien content de la V4, il y a juste qqs p'tits trucs qui clochent :) .

ThierryLefranc

Lorsque j'écris : "Hasbro, n'est plus très loin", je veux dire qu'Hasbro est au coin du bois.

Comprendre que, tôt ou tard, Hasbro va acquérir Asmodee.

Totoche
Totoche

@Cher Monsieur Phal

Comme je suis quelqu'un de nature optimiste, je prends, de façon primaire et en prenant en compte votre avis éclairé sur le Monde du Jeu, le bon côté des choses.
Cependant le Monde est devenu bien cruel et il est toujours bon d'avoir ce petit bémol dans un coin de la tête pour prévenir à temps ce fameux quand cela nous semble plus cool, on avise.

;o)

sorrento974
sorrento974

@MadTotoro

Attention : hasbro compte un CA de 4 milliards de dollars avec beaucoup de jouets et non que des jeux de société. Les jeux ne doivent peser que 25-30% du total.

De plus il semble que les parts de marché d'Asmodée soit passées devant celles d'hasbro .La marge va devenir rapidement minime ( peut encore plus rapidement avec ce rachat )

On ne pourra enlever à Asmodée sa belle progression et ses nombreux bons choix commerciaux depuis ces dernières années.J'attends de voir la suite :)

kiwizz
kiwizz

Days Of Asmodee : Too big to fail ?

MadTotoro
MadTotoro

@Thierry Lefranc

HASBRO INC.

Chiffre d'affaires 2012 :

4,08 milliards de dollars

y'a encore un peu de marge :)

raccoon
raccoon

(quand on change de langue, les commentaires apparaissent et disparaissent - même si le drapeau est français et je me connecte par le biais du site français, je ne vois plus aucun commentaire ici... alors manuellement en réponse au commentaire invisible ;) de zedzed)

@zedzed : merci de cette info supplémentaire. j'ai un peu l'impression que cela se passe semblablement à ce qui s'était passé quand Asmodee avait "fusionné" avec Pro Ludo où il y avait une phase intérim d'abord avec changement à la tête... c'était pas tout rose, et il y avait une ombre au tableau, ou comme disait Totoche, un bémol. À observer...

zedzed
zedzed

"After a transition period, Hautemont and Kaufman will leave the company."

http://venturebeat.com/2014/08/25/frances-asmodee-group-acquires-ticket-to-ride-board-game-maker-days-of-wonder/