arthelius

Critique d’Obscurio

Critique d’Obscurio


« Même dans le noir, on peut le voir » disait la vieille pour les peluches luminescentes. Le rapport avec Obscurio ? Aucun ou presque, car vous joueurs vous allez devoir deviner des intentions à travers l’obscurité qui règne dans cette bibliothèque. Mais parmi vous se cache un traitre et le grimoire n’a pas droit à la parole. Sortirez-vous vivant ou tomberez-vous entre les mains du magicien ?


Un grimoire pour les guider tous


On place le plateau, les jetons et l’un des joueurs devient le grimoire, prenant avec lui les deux supports : le grimoire et le porte-cartes. On pourra paramétrer la difficulté à ce moment-là grâce à la quantité de jetons Cohésion. On distribue les rôles, en sachant que l’un d’entre eux sera un traître, on place deux images dans le grimoire et la partie peut commencer. 

 

Tric Trac


Un jeton Piège sera pioché plus ceux obtenus en ayant été trop long pour décider au tour précédent, et cela, pour chaque début de tour. Le joueur grimoire prend la première carte de la pile et la regarde attentivement, personne d’autre ne doit la voir, puis il place ou non, les 2 curseurs sur des détails de ces cartes afin d’aider les joueurs, il pourra aussi placer le curseur au-dessus pour désigner l’ensemble de l’illustration. Tous vont donc regarder attentivement ces deux images. Ensuite, tous les joueurs ferment les yeux, sauf le traître qui va alors désigner dans le porte-cartes 1 ou 2 cartes (plus si un piège est actionné). Ces cartes vont être ajoutées à la carte de départ du grimoire en plus des autres piochées pour en obtenir 6 qui vont être étalées devant chaque porte du plateau. Les joueurs vont alors pouvoir parlementer le temps d’un sablier puis désigner avec leurs pions, la carte qu’ils pensent être celles de départ. On résout ensuite cette phase. Si un joueur à trouver la bonne porte, le groupe progresse d’une salle, par contre pour chaque magicien s’étant trompé, le groupe perd 1 jeton Cohésion. Si le dernier jeton est retiré le traitre remporte la partie et tous les autres perdent. Il sera possible d’accuser le traître par un vote à main levée lors de la phase 4, si la première jauge de jetons Cohésion est vide. On vérifie la majorité des votes, et si les joueurs se sont trompés, le groupe perd 2 jetons par joueur loyaux (dur, dur !). Le groupe remporte la partie s’il parvient à atteindre la dernière salle et qu’il reste au moins un jeton Cohésion. Une variante pour 2 et 3 joueurs est proposée sans traître et avec quelques ajustements.

 

Tric Trac


C’est beau


Comme souvent avez Libellud le matériel est beau et Obscurio ne vient pas ternir leur réputation. À l’intérieur de la boite, une très belle plaquette épaisse accueillera les images rondes, sur lesquelles on posera 2 curseurs aimantés, une excellente idée. En plus de cela, vous trouverez un livret avec des encoches en plastique où glisser les cartes (un peu comme dans Mysterium), mais également des jetons lourds et des cartes classiques, sans oublier le plateau. N’oublions pas les 4 calques « Piège » de couleurs. Le tout est superbement illustré et rentre parfaitement dans le thermo, encore une fois, c’est au poil ! Une très belle édition.

 

Tric Trac


Un cas difficile


Autant vous dire que lorsque j’ai vu arriver un jeu de déduction visuel ayant pour ambiance une vieille bibliothèque et des magiciens, j’ai été un peu dubitatif. Il faut dire que Libellud a à son actif plusieurs jeux de déduction visuel : Dixit, Mystérium, Shadow, One Key, du coup qu’est-ce qu’Obscurio peut proposer de plus foncièrement ? Et bien quelques finesses, il faut bien le dire. Je pense notamment aux curseurs, au traitre ainsi qu’aux pièges. Mais à côté de ça plusieurs éléments restent identiques à leurs précédents jeux comme les cartes rondes illustrées ou le porte-cartes, sans oublier le vote pour une image. Du coup, il est assez compliqué de juger Obscurio sans véritablement prendre en compte le passif ludique de la société. Cependant Obscurio se joue très bien, c’est assez fluide, les règles sont assez simples et le tout propose une certaine tension. Mais, car il y a toujours un, mais, les tours se ressemblent beaucoup, et la progression n’est pas hyper immersive, de plus la gestion du traître et du choix des cartes devra être bien exécuté, dans le silence le plus complet, sous peine de totalement faire capoter la partie. Une contrainte forte, qui pourra en refroidir certain, surtout que cette phase fait pas mal penser Aux Loups-garous de Thiercelieux, du coup une autre idée importée. 

 

Tric Trac


Pour autant Obscurio ne ressemble pas forcément point par point à Mystérium, ce que l’on aurait pu craindre. J’aurai presque envie de le présenter comme un résumé, une fusion des autres jeux de Libellud paru jusqu’alors, car dans le fond on y retrouve pas mal d’idées. La durée de vie sera assez bonne, car chacun aura son interprétation et le thème est assez bien rendu sans nous plonger à mort dedans non plus. Enfin, vous pourrez y jouer de 2 à 8 joueurs, meilleur avec plus de joueurs, à partir de 10 ans. Par contre une question reste en suspend : faut-il se procurer Obscurio si l’on possède déjà l’un des autres jeux Libellud du même acabit. Mon ordre de préférence est le suivant : One Key et Dixit (Odyssey) ensuite, qui restent les deux meilleurs jeux de la firme, Mystérium vient ensuite et si à l’époque je l’avais beaucoup aimé, depuis j’ai déchanté, tant j’ai du le faire découvrir à un nombre incalculable de personnes et en dernier choix viennent Shadow et Obscurio. La faute à une impression de déjà-vu, un certain manque d’originalité, et une légère lassitude de ces jeux de déductions visuelles, bien que très beaux. Pourtant, tous sont d’excellents jeux, vous comprenez donc mon dilemme. 

 

Tric Trac


Le melting pot


Vous l’aurez sûrement compris Obscurio est un joli melting-pot, il résume à lui seul de l’expertise qu’à Libellud dans le domaine des jeux de déduction visuelle. Il tourne bien, n’est pas exempts de défauts, mais ces derniers sont très légers et relèvent plus des goûts de chacun. Un jeu à acheter si vous n’en avez pas encore, à acheter si vous n’avez pas One Key ou Mystérium, mais un achat à réfléchir si vous les possédez déjà, et à acheter si vous êtes un grand fan du genre, car vous ne serez pas déçu malgré tout !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Obscurio
Obscurio
Par L'Atelier
Illustré par Xavier Collette et M81 Studio
2-8 10+ 45´
One Key
One Key
Par L'Atelier
Illustré par Naïade
2-6 8+ 20´

Commentaires

Default