arthelius

Critique d’Imhotep

Critique d’Imhotep


Premier grand architecte de l’histoire, Imhotep, a laissé derrière lui la première grande Pyramide et d’autres grandes structures. Et aujourd’hui vous avez la lourde tâche de l’accompagner sur ce chantier colossal, en posant votre pierre sur ces édifices. Serez-vous à la hauteur de la tâche qui vous attend ?


Faire jaillir les pierres du sol


Chaque joueur va choisir une couleur de cubes, et va recevoir une réserve de la même couleur. Ensuite, on place sur la table, les plateaux, ainsi que les bateaux. On utilisera les cartes Manche marquées au dos du nombre de joueurs, tout en retirant une du paquet, pour ainsi former 6 tours de jeu pour une partie. On retourne la première et met à disposition les bateaux indiqués. Les cartes Marché sont mélangées, et 4 d’entre elles vont aller sur le plateau marché. La partie peut alors débuter. 

A votre tour de jeu vous aurez le choix entre 4 actions :
- Prendre 3 pierres à sa couleur dans la carrière pour les poser dans sa réserve.
- Déposer 1 pierre sur l’un des bateaux encore incomplet.
- Mener un bateau vers un des lieux
- Jouer une carte bleue récupérée auparavant sur le marché. 


Les lieux sont au nombre de 5, le marché offre des avantages de pose ou de score. La pyramide vous octroie immédiatement des points lorsque vous posez des pierres dessus. Le temple, vous offrira 1 point par pierre que vous aurez posé dessus, et non recouverte, en fin de manche. La chambre funéraire se compte à la fin et offre un nombre croissant de points pour les pierres de même couleur se touchant par un côté. Et enfin, l’obélisque donnera des points aux joueurs majoritaires sur ce lieu. La partie prend fin au bout de 6 manches, le joueur avec le plus de points l’emporte. Chaque plateau propose une face B, de même qu’il est possible d’ajouter une variante plus corsée. 

 

Tric Trac


Cubes en bois


Pas mal de matériel accompagne cette boite qui est plus grande que je ne le pensais. À l’intérieur des plateaux, des tuiles, des cartes, mais surtout de très beaux cubes en bois de belle taille et de 4 couleurs différentes. Graphiquement, c’est hyper classique, et on voit tout de suite que l’éditeur à la base est Kosmos (sorti en 2016) on ressent leur style. Le tout est parfaitement lisible et manipulable, bref, c’est une très belle édition. 

 

Tric Trac


Nil


Imhotep est un jeu comme on les aime, à l’Allemande, calibré, fin et tactique. Un jeu où chaque décision compte, aussi bien les siennes que celles des autres joueurs. Car vous devrez toujours composer avec la possibilité qu’un autre joueur puisse débarquer et bloquer un lieu que vous aviez décidé de prendre d’assaut. Mais avec le système d’ordre, si vous êtes présent sur l’embarcation vous ne serez pas lésé. Du coup, chaque bateau offre un certain potentiel même lorsque ce n’est pas vous qui le dirigez. Par contre chaque lieu ne peut être visité qu’une seule fois par manche, ce qui rend le tout très tactique. Il faudra très tôt se positionner sur ses manières de scorer préférés et celles qui sont le plus rentable, car vous avez malgré tout un très large choix, et les cartes marché vous offriront de beaux coups de pouce. C’est hyper fluide, prenant, et les parties sont moins longues que les 40 minutes annoncées si l’in joue vite, surtout à deux. D’ailleurs, il se joue très dans cette configuration où il offre plus de contrôle, même si à 4 ça reste tout aussi agréable, mais plus chaotique. À partir de 10 ans selon la boite, ce qui me semble juste et pour un public assez large car le tout est vraiment simple, le rappel de chaque action sur les lieux permettant de ne pas être perdu. On pourrait pester contre l’absence d’une aide de jeu couplé à la réserve, pour aider les novices, mais ça serait vraiment chipoter. Le thème ressort assez bien, surtout avec ces cubes vraiment sympa et qui ne se confondent pas entre eux. Quant à la durée de vie, avec les deux faces de chaque plateau, il y a de quoi faire. D’ailleurs, la face B m’a semblé plus équilibrée que la A, où certaines manières de scorer peuvent faire mal (enfin, ce sont les perdants qui le disent), donc à privilégier lorsque vous connaissez bien le jeu. Même si les mécaniques de jeu sont très bonnes et permettent à chacun de retomber sur ses pattes, grâce à différentes manières de scorer.

 

Tric Trac

Tric Trac


Ça va Imhotep ?


Oui ça va très bien ! Imhotep est un excellent jeu, une très bonne surprise, que vous ne devriez pas laisser passer si vous aimez les jeux tactiques, mais rapides malgré tout et avec une très bonne durée de vie. Un très bon titre à essayer et à adopter d’urgence. 
 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (1)

Default
Antoinette
Antoinette
Pour le rendre encore plus tactique et un tantinet "méchant" il existe plusieurs mini extensions (que nous trouvons particulièrement sympa à jouer dans une configuration à 2 - surtout les 2 premières) :
- "private ships" : une fois par partie (ou manche si vous le souhaitez) vous avez à disposition un bateau privé que vous chargez d'une pierre et livrez dans le même coup sur l'un des 5 lieux même si celui-ci est déjà occupé par un bateau de commerce (mais pas un autre "private ship)
- "the pharaoh's favors" : là aussi une fois par partie (où manche si vous le souhaitez) vous pouvez activer avec une pierre une et une seule capacité spéciale parmi 5 disponibles : prendre 2 cartes, charger un bateau, modifier l'ordre des pierres sur un bateau etc...
- "Stonemason's Wager" où l'on fait une sorte de pari sur les monuments pour la fin de partie

Une extension est disponible chez Kosmos, avec un renouvellement des 5 lieux proposant des nouveaux scorings. A voir si Iello pense la sortir en VF.

Oui la boîte est un peu grande, mais ici on a beaucoup aimé l'astuce choisie par Iello pour y pallier ! A découvrir lorsque vous ouvrirez la boîte ;-)