Critique de Total Rickall

Critique de Total Rickall
arthelius



Le monde des dessins animés est un monde en ébullition constante, et parfois de ces bulles créatives sort un titre qui se démarque, qui fait date. Rick & Morty est de ceux-là. Basé sur un épisode très spécial, ce jeu vous propose de découvrir le vrai du faux, mais dans l’univers de Rick & Morty où rien n’est vraiment ce qu’il semble être.



On tire dans le tas !



Le premier mode est coopératif, contrairement au second mode qui est semi-coopératif.

On commence par réaliser le placement des cartes avec le nombre de cartes en corrélation avec la quantité de joueurs, puis chacun reçoit 3 cartes Action. Au début de chaque tour, chacun choisit l’une de ses cartes qu’il met face caché devant lui, et en tire une nouvelle. Puis on les révèle toutes, en commençant par le premier joueur afin de résoudre les effets. On change ensuite de joueur, puis on place la première carte Identité dans l’emplacement libre le plus proche, on ajoute un nouveau personnage au-dessus et on continue la partie. Il est bien sûr interdit de montrer ses cartes, par contre il est possible de discuter. Le but étant de tirer sur les personnages Parasite afin de les détruire, et cela, grâce aux cartes dédiées et selon leurs couleurs. Si lors d’un tir, le personnage est un parasite, c’est parfait, par contre s’il s’agit d’un personnage Réel on la met de côté, car au bout de 4 personnages tués, la partie est perdue. La partie prend fin à tout moment si les joueurs pensent que tous les parasites ont été éliminés. On procède alors à la vérification, si tous les personnages sont réels la partie est gagnée, mais s’il reste au moins un parasite l’équipe a perdu. 

En mode Expert, vous pourrez tirer sur les autres joueurs afin de débusquer les parasites, car tout le monde joue avec des rôles secrets. Le but pour les parasites sera alors de mettre fin à la partie avant que tous ne soient éliminés, pour les personnages réels le but sera bien entendu de dessouder tous les parasites. La fin de la partie arrivant de la même manière. Par contre le joueur qui extermine le 4ème et dernier Personnage réel fait perdre la partie à son camp. 

 

Tric Trac



Et si on prenait les images du dessin animé ?



C’est ce qu’on dut se dire les gars du marketing et de la compta lorsqu’on leur a proposé le jeu. Si dans l’idée ce n’est pas bête, au final ça n’est forcément super. Ça me fait pas mal penser à ces mangas ou BD avec des visuels directement tirés du dessin animé, avec des prises de vues. Ça aurait moins choqué, je pense, si l’habillage des cartes avait été un poil plus soigné, car ça, on sent l’économie de bout de chandelles et c’est dommage. En dehors de ça les cartes sont assez grandes et tiennent comme il faut dans la boite, qui n’est pas trop grande. 

 

Tric Trac



On tire dans le tas !



Vous pourrez y jouer de 2 à 5 joueurs, à partir de 14 ans, pour un jeu qui plaira d’ailleurs beaucoup aux ados, pour des parties courtes de moins de 30 minutes. Mais qui ne donne pas forcément envie d’enchaîner les parties, ce qui va mettre un petit coup de couteau à la durée de vie. On est plus devant un jeu de début de soirée pour créer une ambiance. Mais un jeu assez « tire dans le tas » donc peu profond et assez chaotique. D’ailleurs, je vous conseille vivement d’y jouer avec beaucoup de joueurs, car à 2, ce n’est pas passionnant, il faut dire que vu le thème c’est parfaitement normal. Ce qui me fait rebondir sur le thème et sa très bonne intégration au jeu, c’est d’ailleurs, l’un de ses points forts, car la retranscription de manière ludique de cet épisode est bien rendue. Par contre, attendez-vous à un jeu assez foutraque, surtout en mode expert où ça va tirer à tout-va (comme dans l’épisode en question), vous forçant à changer de rôle et souvent de camp très régulièrement, et les accrocs de la gâchette pourront s’en donner à cœur joie, par contre vous ne passerez pas forcément à côté de l’effet « tête à claque » ou « souffle douleur », sans oublier les petites vengeances. Les amateurs de jeux à rôle caché où ça dénonce, pire ou ça tue à tout-va, seront aux anges ici ! Par contre, oubliez la finesse ou la déduction sur plusieurs tours, vous êtes là pour tuer du parasite, point ! 

 

Tric Trac



Pour les fans avant tout



Autant le dire de suite Total Rickall est à destination des fans de la licence en premier lieu ou pourquoi pas des novices. Mais être plongé directement dans cet univers particulier et rempli de références risque de piquer, surtout que l’humour reste particulier sorti du contexte. Et si vous êtes des joueurs expérimentés, vous resterez sûrement sur votre faim. Non pas que le jeu soit mauvais, mais il reste très « léger ». Cependant si vous êtes fan, alors n’hésitez plus, car le matériel de base est vraiment bien respecté, et puis désormais après avoir lu cet article vous savez à quoi vous attendre, donc ça sera un achat assumé et informé. 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires

Default

À suivre chez les blogueurs...