arthelius

Critique de Pulsar 2849

Critique de Pulsar 2849


La conquête spatiale est un doux rêve que caresse l’humanité depuis des décennies. Mais voilà lancer des fusées dans l’espace ça demande de l’énergie, beaucoup d’énergie. Fort heureusement en 2849, on saura en mesure de puiser dans la force des pulsars. Vous êtes désireux de faire partis de ces fiers explorateurs spatiaux ? Dans ce cas, je vous invite à monter dans la prochaine fusée en partance pour l’espace : la Pulsar 2849 !


De bonnes grosses règles


Pulsar 2849 est un gros jeu, je ne vais pas entrer dans les détails, mais simplement vous expliquer les mécaniques principales, les bases du jeu pour pouvoir l’aborder rapidement. Ce sont 8 tours qui vous attendent pour étendre votre pouvoir sur la galaxie. Une fois le jeu mis en place, à votre tour de jeu, ce sont 2 dés que vous choisirez parmi l’offre qui vous fera face, ces dés vous offrant des actions en fonction de leurs valeurs. En sachant que les cubes Ingénierie, qui sont les seules ressources du jeu, vous serviront à gagner un dé bonus, ainsi que des points de victoire en fin de partie. C’est ainsi que vous pourrez accaparer l’énergie des pulsars, découvrir des systèmes planétaires où construire vos stations. Vous jonglerez alors entre 2 actions principales : les déplacements sur le plateau principal, où vous allez agrandir votre empire, ou bien activer des bonus pour vous aider dans votre tâche via les autres plateaux. Au fur et à mesure de la partie, vous vous retrouverez devant une multitude de choix grâce aux plateaux qui entourent le grand plateau central. Ce sont donc les dés qui vont gérer vos tours de jeu, sans pour autant être totalement remis entre les mains du hasard. C’est ainsi que votre marqueur avancera ou non dans le bon sens, en fonction de la valeur des dés. Le second plateau correspond aux technologies et comporte 8 étages à 2 emplacements, autant que de tours de jeu. Grâce à ces technologies, vous aurez accès à des bonus uniques ou permanents, qui vous apporteront des actions en plus ou des PV, voir des cubes. Les transmetteurs eux aussi apporteront des bonus, assez identiques aux technologies, mais de manières différentes. Vous ne serez alors jamais vraiment bloqué à votre tour, il y aura toujours quelque chose à faire. De plus les plateaux des joueurs proposeront en début de partie de choisir sa voie entre Pulsar et Stations planétaires, tout étant géré en pyramide avec là aussi les bonus habituels. Enfin, on gagne des PV à la fin de chaque manche en fonction du nombre de gyrodyne activé, de ses technologies et de ses transmetteurs. Tout ceci nous amenant à la fin de partie qui arrive après 8 tours, où chaque joueurs additionne ses points, afin de déterminer le vainqueur.

 

Tric Trac


J’ai vraiment survolé l’ensemble du jeu, car celui-ci est conséquent et vraiment bourré de détails, mais surtout de choix très riches. N’hésitez pas à consulter les règles en ligne si vous voulez en savoir plus.

 

Tric Trac

 


Des plateaux et encore des plateaux


Il y a du matériel dans la boite de Pulsar 2849, c’est le moins que l’on puisse dire ! Des plateaux, en veux-tu, en voilà, un central accompagné de plusieurs autres qui vont venir se greffer autour, d’autres pour les joueurs, des tuiles épaisses, des jetons mais aussi beaucoup de pions et de tuiles, sans oublier les dés et les cubes. Esthétiquement le jeu mise en grande partie sur le blanc, et cela se voit dès la boite, qui nous drape l’espace dans cette blancheur immaculée. C’est assez froid, même si l’ensemble se pare de violet venant offrir des pointes de couleurs. Normal me direz-vous pour un jeu se déroulant dans l’espace, certes, mais cela lui confère une certaine austérité, même si je comprends l’envie de l’éditeur de démarquer son jeu des autres en utilisant un aspect épuré et simple, loin des autres graphismes noir et violet que l’on retrouve en temps normal sur les jeux spatiaux. Par contre, prévoyez une grande table, car il vous faudra de la place ! Une jolie édition généreuse, au design particulier, qui n’empêche pas celle-ci d’être de qualité et lisible.

 

Tric Trac


Systèmes et pulsars


Pulsar 2849 est un jeu pour experts, la profusion de matériel, les nombreuses pages de règles et surtout la durée des parties servent aisément de preuves. Mais celui-ci propose de nombreuses bonnes idées, comme le système des 2 pistes : initiative et technologie pour la répartition des dés. Le tout s’accompagnant de plusieurs façons de marquer, qui faudra préparer à l’avance, car les opportunités sont rares. Tout ceci permet au jeu d’offrir une jolie richesse de gameplay aux joueurs, et un certain dynamisme ainsi qu’une belle courbe d’apprentissage. Il faut dire que la lutte sera acharnée sur le plateau pour obtenir ce que l’on convoite, et surtout 8 tours de jeu, c’est peu, très peu ! Enfin si le hasard vous fait peur à cause de la présence des dés, soyez rassurez, celui-ci n’est clairement pas prédominant, grâce au draft. Quant au thème, il est bien intégré, et le travail de documentation en amont se ressent. Et pour ceux qui craindraient d’être face à un jeu austère où l’on joue dans on coin, sachez que les interactions sont importantes, ne serai-ce qu’avec les dés, et qu’elles ont des répercussions, la concurrence étant rude sur le plateau.

 

Tric Trac


Vous pourrez jouer de 2 à 4, joueurs, en sachant d’ailleurs que la variante pour 2 joueurs tourne très bien, mais que je vous conseille d’y jouer à 4 pour vraiment mettre de la tension dans le jeu et en profiter un maximum. En termes de temps la boite nous indique 90 minutes, autant vous dire que vous allez les dépasser, surtout si parmi vous il y a des joueurs souffrant d’analysis paralysis. Pour la première partie, comptez pas loin de 3h pour dégrossir le jeu. De toute façon, c’est une règle dans les jeux de société, plus le jeu est costaud et plus la durée d’une partie est amenée à s’allonger au-delà du temps indiqué sur la boite. Enfin, la durée de vie est très bonne, car avant d’en faire le tour vous devrez faire plusieurs parties pour le décortiquer et tester de nouvelles stratégies, surtout que les tuiles sont réversibles, tout comme le plateau Technologie. I y a énormément de possibilités à chaque partie, le jeu est riche et il sera aisé de revenir dessus pour découvrir de nouvelles voies. Autant vous dire qu’il sera vite rentabilisé. 

 

Tric Trac


Dans l’infinité de l’espace si blanc


Aimez-vous la salade, mais de points ? Oui ? Tant mieux, car avec Pulsar 2849 vous aurez de quoi vous rassasier ! Les amateurs de gros jeux seront aux anges, de même pour les amateurs de jeux galactiques puisque son thème ressort bien. Pulsar 2849 apporte sont lot de nouveauté et d’originalité, tout en n’oubliant pas de nous proposer un jeu profond et intéressant avec les dés et l’exploration de l’espace. On aura d’ailleurs aucun mal à revenir dessus pour tester d’autres stratégies. Un jeu à réserver aux joueurs expérimentés, qui ne seront certainement pas déçus avec Pulsar 2849 !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires

Default