Critique de Pas de pitié pour les monstres

Critique de Pas de pitié pour les monstres
arthelius



La famille Papillon est partie au restaurant pour profitez de sa soirée. Oui, mais voilà, des monstres en ont profité pour pénétrer dans leur maison. À vous de les déloger de là, à coups de chaussettes et autres ballons. 



Touché !



On place la maison au centre de la table, on déplie les côtés puis on place les cales. Ensuite, on place à l’extérieur les monstres en ordre numérique sur le chemin et les jetons face cachée, étalés sur la table. Un premier monstre entre dans la pièce. À son tour le joueur lance le dé violet qui va lui indiquer une contrainte pour son lancer, comme se mettre sur un pied, fermer un œil, utiliser sa main non-directrice, faire une grimace, crier ou se boucher le nez. Puis le joueur pioche un jeton, si c’est un ballon le joueur doit le passer à travers une fenêtre, si c’est une chaussette, un autre lancer sera possible si la paire se trouve dans la pièce, enfin un monstre vous obligera à remettre debout un monstre tombé. Le joueur lance le jeton en tentant de faire tomber le monstre avec. Si c’est réussi, on retire le monstre et les jetons, puis on déplie la pièce suivante, où les mêmes règles et but s’appliqueront si ce n’est que désormais, ce seront 2 monstres qui seront présents ici. Puis 3 par la suite. La partie prend fin avec une victoire si les joueurs parviennent à faire sortir tous les monstres, ou avec une défaite si la pioche de jetons est épuisée et que des monstres sont encore présents dans la demeure des Papillons.

 

Tric Trac



Une variante vous propose de jouer avec le dé orange qui va ajouter ou non des objets fragiles dans la pièce, qui en cas de chute vous feront mélanger les jetons. Il sera aussi possible de jouer sans le dé violet pour rendre le jeu plus simple.



Maison en kit



Elle est forte sympathique cette maison à monter, même si décrocher la dernière pièce n’est pas toujours facile, un ruban aurait été le bienvenu. Cet effet 3D est simple, mais fait son petit effet. De même que le style graphique enjoué et coloré colle parfaitement avec le jeu. Deux excellents points qui complètent bien l’expérience de jeu, de même pour la petite histoire et l’échauffement en début de partie, qui nous plonge bien dans l’ambiance. Vous trouverez donc dans la boite, des jetons, des monstres à insérer dans des pieds en plastique et deux dés de couleur. Un joli matériel qui met bien en valeur le jeu.

 

Tric Trac



Une chaussette sur le nez



Pas de pitié pour les monstres est un jeu qui s’adresse aux plus jeunes, mais les parents ne seront pas en reste. Effectivement, nous sommes devant un jeu d’adresse assez simple, mais celui-ci est accessible à partir de 4 ans, même avant à mes yeux (et après retour d’expérience), et la partie narrative ainsi que le matériel permet au jeu de proposer quelque chose d’un peu plus riche qu’un simple chamboule-tout avec un peu de mémoire. Les petits monstres sont sympas et les contraintes amuseront les enfants sans être trop complexe pour eux (sauf pour la main non-directrice et l’oeil fermé). L’ambiance un peu survoltée est souvent là pendant une partie, qui ne dure d’ailleurs pas trop longtemps, comptez 20 minutes environ. La boite indique de 1 à 6 joueurs, et pour un jeu coopératif, il s’agit d’une configuration assez large. Bref nous sommes face à une chasse aux monstres rigolote, qui occupera bien les petits, mais aussi les plus grands, notamment grâce à une variante un poil plus complexe.

 

Tric Trac

Tric Trac



Les enfants sont des petits monstres



Pas de pitié pour les monstres est un jeu fort sympathique, joli, rigolo et bien fichu. Une bonne entrée dans le monde des jeux de société, qui fera de plus un excellent cadeau. 
 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

1Je n'aime pas

Commentaires

Default