arthelius

Critique de Montmurail

Critique de Montmurail


Je pense que l’auteur de ce jeu de mots est un fan du film Les visiteurs, si ce n’est pas le cas ça y ressemble beaucoup en tout cas. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce titre sied à ravir à ce jeu où il est question de justement monter des murailles pour construire des villes fortifiées et le tout sous l’égide d’une tour à dés. Si la simple évocation d’une tour à dés suffit à éveiller votre curiosité, la suite devrait vous plaire.


Oh ma muraille, tu es la plus belle des murailles


Chaque joueur va s’emparer de 4 tuiles aux symboles centraux identiques et les poser de la même façon pour tous dans le cadre qui lui fait face. On pose la tour à dés à côté et l’on insère dans chaque orifice un dé, celui-ci nous indiquera pour chaque catégorie de bâtiments, ce que désire le roi, et ainsi le nombre de chaque, qui devra figurer dans votre ville pour être validée. Le premier joueur lance le dé rouge et chacun prend le nombre de murailles indiqué, qu’il place dans sa ville en suivant les chemins et surtout la forme indiquée par le dé. Et l’on fait ainsi jusqu’à que l’un des joueurs ai terminé sa ville, en fermant complètement celle-ci, qui doit bien entendu comporter les bâtiments exigés par le roi. Dans ce cas, il compte le nombre pièces présente à l’intérieur des murs, ainsi que le nombre de Vikings et récupère les jetons en conséquence. La manche se poursuit, les autres joueurs continuent de lancer le dé pour terminer à leur tour leur ville, tandis que le ou les joueurs ayant déjà terminé leur construction prennent en échange le nombre de pièces indiqué par le dé. Une fois que tout le monde a terminé, on regarde qui a le plus de jetons Vikings, celui qui est concerné retourne l’un de ses jetons sur la face invasion, et remet les autres dans la réserve, les autres conservent leurs jetons. On entame la seconde et dernière manche, ou à la fin le joueur avec le moins de jetons Vikings récupère le bouclier du roi qui vaut 3 points. On procède alors au décompte final, chaque joueur perd 5 pièces par jeton Invasion, tandis que le reste vaut la valeur indiquée. Le joueur avec le plus de pièces remporte la partie.

 

Tric Trac


Tour à dés, tout simplement


Alors oui, il y a une tour à dés, et je n’y résiste jamais, mais le jeu ne possède pas que ce matériel. D’ailleurs, prenez garde lors du montage, certains morceaux sont fragiles. Bien sûr, il y aura aussi des dés, 4 en tout. Vous trouverez aussi des grandes tuiles, accompagnés par des petites tiges fragiles à monter pour les tenir en place et de nombreux jetons. Sans oublier les fameuses murailles, en plastique. Graphiquement l’ensemble est on ne peut plus classique, lorgnant sur le style Seetlers, qui devient une norme avec tout ce qui concerne la civilisation ou la construction. Une édition qui tient la route, sans souci, mais qui ne sort pas forcément des sentiers battus, après c’est de qualité donc aucune de raison de se plaindre non plus. 

 

Tric Trac


Ah les invasions barbares, c’était la belle époque …


On fait dégringoler les dés dans la tour et c’est parti ! On suit les humeurs du dé rouge en tentant de construire sa cité du mieux que l’on peut en évitant les Vikings et en ramassant le plus de pièces. Ce qui n’est pas simple ! Les tours s’enchaînant ainsi en construisant ses murs, en prenant garde à faire les bons choix. La seule interaction avec les autres joueurs proviendra des Vikings en fin de manche. La partie qui dure 30 minutes est assez plan-plan, on lance le dé, on construit et on ferme sa ville pour récupérer des pièces. Montmurail est très léger et s’adresse avant tout aux novices, car au fond, il y a très peu d’enjeux, mais aussi de tension, les tours défilent sans grande saveur. Le tout c’est de parvenir à aller le plus vite en optimisant sa cité pour ramasser le plus de pièces et le moins de vikings. Par contre les nouveaux joueurs trouveront ça sympa de construire sa petite cité sans se prendre la tête, mais les autres moins (enfin, je pense, moi, ce fut mon cas et les joueurs avec moi aussi). Vous pourrez y jouer de 2 à 4 joueurs à partir de 8 ans. La durée de vie n’est pas mauvaise avec les positions aléatoires des tuiles en début de partie et le thème ressort juste ce qu’il faut, mais voilà cela ne suffit pas à élever le jeu malheureusement. 

 

Tric Trac

Tric Trac


On dit ma muraille et pas Montmurail


Montmurail est un jeu très simple à prendre en main, il n’est pas dénué de décisions ou de tactiques, notamment avec les Vikings, mais cependant il reste très léger et assez redondant, car chaque tour est très identique au précédent et surtout le jeu manque cruellement d’interactions ou de piments. Un bon titre pour initier, car véritablement accessible, mais une fois quelques parties jouées, il peinera à se renouveler et je pense à ressortir. Le jeu ne souffre pas vraiment de défauts de mécaniques, il est juste assez banal, j’ai envie de dire, et de nos jours, il faut faire un maximum d’efforts pour se démarquer des autres. 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (3)

Default
plicploc
plicploc
Édition française de Walls of York (Cranio 2018)
Tomfuel
Tomfuel
nul besoin d'etre fan du film pour evoquer le chateau de Montmirail puisque ce dernier existait depuis 490 ans avant la sortie du dit film ...
arthelius
arthelius
Oui c'est sur, mais bon ça m'a fait penser à ça, du coup je trouvais que ça faisait une intro sympa. :)