arthelius

Critique de Montana

Critique de Montana


Ah la ruée vers l’or, une belle époque remplie d’aventures, de grandes plaines verdoyantes, de mines et petits ouvriers pour creuser la terre afin de vous rendre riche. Vous aimez les jeux à l’allemand, les meeples et la pose d’ouvriers, alors dans ce cas lisez ce qui suit, car Montana risque bien de vous intéresser.


Plusieurs couleurs pour plusieurs ressources


Selon le nombre de joueurs, le plateau Paysage sera composé de plus ou moins de tuiles. Il sera le cœur du jeu, car le premier joueur à parvenir à établir tous ses campements sur ce plateau remporte la partie. Chacun va ensuite recevoir un plateau personnel, ainsi qu’un certain nombre de ressources selon le nombre de joueurs, ainsi que ses campements et son représentant. Ensuite, grâce à la roue, chacun va recevoir des meeples de la couleur désigné. A votre tour vous avez le choix entre 3 actions : Recruter 2 meeples grâce à la roue, que vous pourrez influencer en payant, Récolter en plaçant des ouvriers sur une case libre (il existe 4 lieux où recevoir des ressources, plus la banque pour gagner de l’argent), et enfin Construire qui vous permettra de dépenser les ressources demandées pour établir jusqu’à 3 camps dans un même tour. Chaque camp non construit vous rapporte une pièce. Vous pourrez aussi vous rendre en ville, mais ce lieu est un peu spécial, car tous les joueurs pourront se placer pour récupérer des ressources et des avantages en échange de courges. Il est interdit de partager une case, comme il est interdit de se placer si l’on ne peut payer. Bien entendu, j’ai fait très simple pour cette explication, mais vous avez ici le cœur du jeu. Une variante propose de jouer avec plus de tuiles Campement pour rallonger les parties. 

 

Tric Trac


Il faut du matériel pour partir à l’aventure !


Il y a énormément de matériel dans la boite ! Des meeples de plusieurs couleurs, des pions découpés aux formes des ressources, des plateaux, et même une roue. Surtout que tout ceci est de très bonne qualité, aussi bien dans la réalisation que dans les multiples rappels qui parsèment les plateaux. Graphiquement, on reste dans un état d’esprit à l’allemande, mais avec une véritable avancée immersive, loin des illustrations parfois cheap de ce type de jeux. Le tout tient dans quelques sachets disponibles dans la boite. Une jolie édition réussie, qui ne se moque pas des joueurs.

 

Tric Trac


Je gagne des meeples, et avec des ressources je …


Vous allez passer votre temps à récupérer des meeples pour les assigner à des zones précises du plateau afin de récupérer des ressources, tout ceci dans le but de vous installer sur le plateau. Le sel du jeu va se centraliser sur le fait de bien choisir ses actions afin de bénéficier du bonus de pose pour ainsi gagner des tours. Le jeu est très bien huilé, mais les actions sont assez répétitives. Bien entendu, il y a énormément de choix, et l’on ne sera jamais bloqué, et cela, même si les places sont chères ! Il y a de l’interaction et les règles sont vraiment accessibles. Montana est un jeu fin, mais calculateur, les amateurs de pose d’ouvriers seront aux anges. Pour ce type de jeu les règles sont d’ailleurs assez simples, et surtout assez logiques, même si les tours restent assez mécaniques. Bien entendues, les interactions sont plus fortes à 4 joueurs notamment sur l’emplacement de la ville où tout se joue rapidement.

 

Tric Trac


Par contre, prenez votre mal en patience pour placer le jeu, car celui-ci est assez long, surtout que les 45 minutes évoquées sur la boite sont justes. Pour 2 à 4 joueurs, à partir de 14 ans, moins selon moi si l’enfant est habitué à ce genre de jeu, surtout que l’ensemble est parfaitement logique donc simple à prendre en main. La complexité viendra plus des choix cornéliens à faire tout au long de la partie. Au niveau du public, je le conseillerais plus à des joueurs déjà aguerris, ou du moins coutumiers de ce type de jeux de gestion de meeples, qui se seront déjà fait les dents sur des jeux plus simples comme L’âge de pierre, Happy Pigs ou Meowtopia par exemple.

 

Tric Trac


Revenir de l’Ouest


Montana de Rudiger Dorn (un auteur dont j’apprécie vraiment les jeux) est un jeu qui tourne comme une horloge, c’est un fait avéré, mais malheureusement comme pour beaucoup de jeu à l’allemande ça reste assez froid et surtout calculateur, sans véritable montée en pression. Les tours se ressemblent pas mal, et l’on fait souvent la même chose. Fort heureusement si l’on joue à ce genre de jeu, c’est aussi et surtout pour retrouver cette sensation, et ici le calcul et l’optimisation des tours sont vraiment primordiaux. Surtout qu’un bon point (même deux) pointent le bout de leurs nez : le thème qui est grandement appuyé par un matériel en total adéquation avec celui-ci, souligné par des rappels sur les plateaux. Personnellement, je l’ai trouvé très intéressant au niveau de son système de jeu et du réglage, mais ça n’est pas un coup de cœur pour autant, car il reste assez froid et mécanique à mes yeux. Pour autant ça sera très certainement un excellent jeu dans cette catégorie pour la plupart des joueurs amateurs de cubes en bois. Car ce n’est pas un mauvais jeu, loin de là, ici, c’est plus une question de goût, vraiment. À tester pour se faire un avis plus personnel.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (6)

Default
Guiz
Guiz
Salut Arthelius et merci pour cette nouvelle critique ! Par contre j'ai tout de même l'impression que tu ménages un peu la chèvre et le chou ici. Le jeu est froid et mécanique, mais il est bien, mais ce n'est pas un coup de coeur. Si je peux me permettre quelques suggestions : ce sont tes critiques. Fabrique toi une sorte de baromètre pour pouvoir aider ceux qui te lisent à bien capter ton sentiment final (intérêt du jeu ? envie de rejouer et d'approfondir ? Si tu as 3 joueurs sous la main, est-ce le 1er jeu que tu sors ? Le recommandes-tu ? Si oui à qui ? Sinon pourquoi ?). J'aime bien te lire mais j'ai un peu l'impression que t'aimes tous les jeux donc difficile d'en tirer une réelle info :/
arthelius
arthelius
Merci pour ton commentaire, c'est ce que j'attends pour progresser.
On ma souvent dit que j'étais trop consensuel, du coup j'ai rectifié le tir et pas mal de mes critiques sont plus tranchés. Après j'essaie toujours de penser aux auteurs, à l'éditeur et au travail qu'il y a derrière.
Pour Montana, personnellement je reconnais ses qualités, mais ce n'est pas un coup de coeur, ni un jeu que je ressortirai spontanément sauf pour une découverte. Après il reste bon mécaniquement, d'où je pense cette critique en demi teinte.
Si le jeu était vraiment mauvais je n'en parlerais pas tout simplement.

Merci en tout cas pour ta fidélité ! ;)
kikesè
kikesè
"montée de pression".
"le calcul et l'optimisation des tours sont vraiment primordiaux"
Pour info et je en suis pas prof de français.
arthelius
arthelius
hé oui ça fait partie des erreurs qui passent sous le nez même après relecture. Merci ;)
Arti
Arti
J'ai pensé la même chose que Guiz : l'impression que tu as le cul entre deux chaises sur cette critique. Un peu comme moi-même je fais souvent, car critiquer semble facile. Mais dans le fond, on ne peut pas se forcer à aimer un jeu qui n'est pas trop notre genre. Le fait que tu aperçoives une mécanique bonne pour un certain type de joueur soit une chose, mais qu'à toi cela t'apporte le plaisir ludique s'en est une autre. Et finalement c'est probablement cela qui compte le plus.
arthelius
arthelius
C'est exactement ça ! Il faut parvenir à faire la part des choses. Dans le cas de Montana, c'est plus une question de goût (enfin je pense), car le jeu propose quelque chose d'intéressant. Du coup c'est plus compliqué à écrire, que lorsque le jeu souffre de vrais défauts qui feront l’unanimité.

Moi je n'ai pas ressenti de frisson ludiques, plus une série d'actions très similaires et mécaniques sans vrai montée en puissance.