arthelius

Critique de Majesty

Critique de Majesty

 

Un jeu de Marc André ça ne refuse pas, enfin pour ma part. Du coup, je suis heureux de vous présenter Majesty, le dernier né de son imagination. Un royaume, une couronne et plein de sous à amasser, voilà ce que nous promet Majesty. Qu’en ressort-il de tout ça, c’est ce que nous allons découvrir.

 

Mon royaume pour une couronne

 

Le but comme souvent dans les jeux de société sera d’avoir le maximum de points de victoire, qui sont représentés sous forme de jetons Pièce. Devant vous vous étalerez les 8 bâtiments qui constituent votre royaume, dans l’ordre numérique, et récupèrerez 5 meeples. Puis sera étalé devant les joueurs, 6 cartes tirées de la pioche et représentant des personnages. Ces cartes vous allez en récupérer une par tour, et la placer devant le bâtiment qui lui est associé, ce qui aura pour effet de déclencher son pouvoir, ainsi que celui des cartes de même nature déjà posées. Des pièces pour vous, ou les autres, des meeples ou encore la possibilité d’attaquer, de défendre ou de soigner un personnage, voici ce que vous pourrez obtenir grâce à ces cartes. La première carte de la file sera gratuite tandis que les suivantes seront plus chères, pour en prendre une après la première vous devrez poser sur les cartes précédentes un meeple sur chaque. On joue ainsi en récupérant un personnage à chaque tour, gratuitement ou non, en appliquant son effet, puis en ajoutant un nouvel habitant à la place, avant de passer au joueur suivant. La partie prend fin dès que tous les joueurs détiennent 12 personnages devant leurs bâtisses. On procède alors au décompte, où la majorité sur chaque bâtiment compte, ainsi que le nombre de bâtiments disposant d’un personnage compte, sans oublier les jetons. Le joueur le plus riche remporte la partie.

Les cartes proposent un second côté avec des pouvoirs différents, tandis que la règle propose de jouer avec des règles alternatives où l’on mélange les faces des cartes.

 

Tric Trac

 

Des jetons encore eux !

 

Vous avez aimé les jetons de Splendor et bien dans Majesty vous en aurez encore ! Même si ces derniers sont moins classieux, car plus léger et en plastique, ça reste toujours sympa. Graphiquement le jeu est assez classique, mais parfaitement réussi pour autant, c’est clair, lisible, pas de souci à ce niveau. Des cartes, des meeples, des jetons, le tour du propriétaire est fait. Par contre dans le thermoformage il y a plusieurs encoches pour des cartes, est-ce de la place pour des futures extensions ? Je n’ai pas la réponse, mais la question reste posée. Majesty dispose d’une bonne édition agréable à jouer et c’est bien là le primordial.

 

Tric Trac

 

Pour les yeux d’une reine

 

Ça va aller vite, voir même très vite, car 12 personnages par joueurs c’est peu. Du coup si le jeu commence doucement, le rythme va vite s’accélérer pour vous mettre face à des choix cornéliens, mais intéressants. Faut-il se spécialiser sur un bâtiment ou bien posséder une carte sur chaque pour gagner un peu de points, ou carrément être majoritaire ? Les manières de jouer et de gagner sont nombreuses. Le jeu est vraiment accessible et propose en plus une très bonne courbe d’apprentissage, surtout avec les cartes réversibles et les règles alternatives, il y a de quoi faire. Ce qui est une très bonne chose pour la durée de vie. Cela couplé à une configuration qui va de 2 à 4 joueurs à partir de 7 ans, et vous tenez là un jeu que vous pourrez mettre entre de nombreuses mains.

 

Tric Trac

 

Ludiquement le jeu est plaisant, car on est vite plongé dedans sans être enseveli sous les choix. Bien entendu il y a des combos intéressants et très vite les joueurs auront leur préférence. Tout comme le hasard de la pioche des cartes pourra influencer la partie, du moins sur la version la plus facile du jeu, car avec les règles alternatives vous pourrez faire un peu ce que vous voulez. Les parties sont assez courtes, ça se sort et se range assez vite, bref j’aurais envie de dire que ça reste dans la ligne de Splendor avec moins de calculs, car il faudra souvent s’adapter aux personnages qui sortent tout simplement. Bien entendu à 4, le jeu sera plus chaotique, car votre tour reviendra moins vite, mais ça reste faisable, même si je préfère y jouer à 2 où je trouve qu’il se joue très bien et à 3 joueurs aussi. Mon seul regret ira au fait que le thème soit assez transparent, là encore un peu comme dans Splendor.

 

Tric Trac

 

Majestueux ou non ?

 

Je n’ai pas été déçu par ce nouveau jeu de Marc André, j’ai pris du plaisir à y jouer et j’en aurais encore surement à y rejouer de temps à autre. Même si dans mon cœur il ne surclasse pas son grand frère, Splendor, il reste parfaitement plaisant et agréable, tout en offrant une belle courbe d’apprentissage et une durée de vie très importante. Un jeu accessible et intéressant, pour des parties rapides, mais intenses, voilà ce qui vous attend dans Majesty, si vous êtes friand des jeux à combos (légers) et à choix multiples, foncez car il y a peu de chances que vous soyez déçus.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cette article

Majesty : une couronne pour le royaume
Achetez le sur :
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Amazon

Commentaires (1)

Default
Atreyo
Atreyo
Bel article. Une excellente surprise que ce jeu pour ma part, après la déception de Century. Comme quoi les coups de coeur arrivent souvent la où on ne les attend pas!