Critique de Kitara

Critique de Kitara
arthelius



De l’Afrique, de l’épique, moi tout de suite à ma curiosité cela me pique. Mais au-delà de son thème, Kitara, c’est avant tout un jeu de confrontation, qui ne rejette pas ses origines comme nous allons le voir, mais sur ce point je préfère vous faire la surprise.



Au royaume des animaux géants



Dans Kitara, chacun va jouer une faction colorée, et donc prendre les pions de celle-ci ainsi que le plateau joueur de la même couleur, on accompagne ce dernier d’une carte Royaume de l’âge 0. Au centre de la table, on pose le plateau correspondant au nombre de joueurs, avec à côté les cartes Royaume, et enfin, on place les jetons dans le sac et la partie peut débuter. 

Le tour d’un joueur se déroule en 5 phases. La première consiste à « piocher » une carte Royaume parmi celles étalées. Vous pourrez choisir laquelle prendre en fonction du nombre de symboles Carte, présents sur les cartes de votre propre royaume. Tout le jeu va tourner sur le nombre de symboles présents sur les cartes que vous possédez devant vous, étalées à côté de votre plateau joueur. Ensuite, si vous avez les symboles adéquats, vous pourrez recruter des factions et les poser sur un territoire que vous contrôlez. Vient ensuite la phase de déplacement qui va vous permettre de déplacer un personnage ou un groupe sur un territoire adjacent pour 1 action. Si vous rencontrez des factions ennemies, vous les faites battre en retraite seulement si vous avez plus de personnages, sinon vous ne pouvez pas vous déplacer. Si dans votre groupe vous avez un héros, cela vous donne en plus le droit de piocher un jeton. Ensuite, vous scorez selon vos symboles présents sur vos cartes et les jetons que vous avez gagnés, seul celui avec le nombre de points le plus élevé est conservé, sans oublier les 2 points par centaure sur une ruine. Enfin, on passe à la phase Gestion, où vous devrez avoir 1 Guerrier sur une savane par carte dans votre royaume pour nourrir tout ce petit monde. Puis c’est au tour du joueur suivant.

La partie prend fin lorsqu’une carte de l’âge 5 est piochée, on termine le tour en cours puis on en fait un dernier. On décompte alors chacun ses jetons gardés, plus 2 points par carte, le joueur avec le plus de points l’emporte.

 

Tric Trac



Savane



Kitara est un jeu généreux, on trouve plusieurs plateaux selon le nombre de joueurs, des cartes, et beaucoup de pions en bois de forme différentes. Les couleurs du matériel se reconnaissent bien, c’est un bon point, d’ailleurs, le jeu est très lisible, un point agréable. Le tout tenant très bien dans son thermoformage Graphiquement, c’est joli, même si je trouve ça un peu plat, ça manque un peu de pêche, mais ce n’est que mon avis personnel, car l’ensemble est vraiment de qualité.

 

Tric Trac



Le contrôle des ruines



Même s’il y a 5 phases à chaque fois, les tours sont assez rapides contrairement à ce que l’on pourrait croire, sauf si un joueur a la bonne idée de décimer ses adversaires comme un vil gredin ! Dans ce cas, rien à faire cachez-vous et attendez que la tempête passe. D’ailleurs Kitara est un jeu assez punitif, la moindre erreur ne pardonne pas et les autres vont passeront dessus sans vergogne. Le repli peut effectivement aider, mais si vous avez mal géré la phase de gestion c’est fini. Vous voilà prévenu ! En jouant j’ai retrouvé un peu la même sensation qu’avec Risk, mais sans les dés, je ne sais pas si c’est volontaire, mais Risk a tellement marqué de joueurs, que l’influence fut très certainement absorbée sans même s’en rendre compte. Car oui Kitara est un jeu très combatif, on passe son temps à se chercher des poux, et autant vous dire qu’à 4, la meilleure configuration, ça n’arrête pas ! À 2 il reste intéressant mais assez plan plan, et à 3 vous ne passerez pas forcément à côté de l’effet 2 contre 1, sauf si l’un d’entre vous est un fourbe. Par contre la gestion de son royaume via des cartes est une très bonne idée, hyper lisible et efficace. Au niveau du temps d’une partie on est sur 40 minutes, un peu plus à 4, mais on ne dépasse que rarement l’heure, donc ça va vite. Le système de rivière est bien fichu, même si avec un bon royaume, il est facile de piocher où l’on veut pour renforcer son pouvoir, au dam des autres plus faibles. Là encore le plus fort écrase ! Le jeu est accessible à partir de 10 ans, donc il sera facile de le proposer aux plus jeunes. La durée de vie sera assez bonne, car selon les cartes jouées la partie sera différente, cependant, il ne regorge pas de très nombreuses tactiques, le jeu étant simple on va droit au but. Pour ce qui est du thème, celui-ci ressort en cimentant l’ensemble avec son aspect graphique réussi, mais après, on aurait pu prendre n’importe quel thème, d’ailleurs l’auteur nous explique sur la quatrième de couverture des règles, cette étape, que je vous laisse découvrir.

 

Tric Trac

Tric Trac



Titre



Kitara est un assez facile à prendre en main, un jeu de confrontation et de prise de territoire, un jeu guerrier qui n’épargne pas les plus faibles. Vous voilà prévenu. Si ce n’est pas votre type de jeux, ce n’est pas lui qui vous fera changer d’avis. Cependant, il propose de bonnes idées et le tout est fluide, preuves de sa qualité ludique. De plus, il saura plaire sans mal aux amateurs du genre.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Kitara
Kitara
Par Eric B. Vogel
Illustré par Miguel Coimbra
2-4 10+ 30´
Bouton pour acheter sur PhilibertBouton pour acheter sur Boutique LudiqueBouton pour acheter sur Magic Bazar

Commentaires (1)

Default
Max Riock
Max Riock
Merci pour ce retour. Il est dans mon viseur depuis la review de la TT Team pour le Spiel Digital et ton article confirme mon envie !