Critique de Karibou Camp

Par arthelius

Publié le 29 août 2016 • Lecture 3 min.

Critique de Karibou Camp

 

Si vous avez déjà la nostalgie de vos vacances à peine terminées, Karibou Camp devrait les raviver sans mal. Un jeu dans un camp au milieu de la forêt avec des animaux facétieux, de quoi se rassurer sur le contenu loufoque du titre.

 

Un caribou ça ! J’aurais plutôt que c’était un orignal

 

Dans Karibou Camp vous allez jouer en binôme (ou trio si plus de joueurs), mais également pour votre pomme. À l’aide de votre disque rotatif, vous allez pouvoir marquer les points que vous avez remportés au fil du jeu. Le but étant d’en avoir 9 en premier. Pour cela vous allez piocher une carte afin de déterminer avec quel joueur autour de la table vous allez jouer. Puis une fois le départ lancé votre but va être de réunir 5 cartes identiques puis d’indiquer avec le signe qui correspond à l’animal glané, à votre partenaire que vous possédez une série. À lui alors d’apposer le plus rapidement possible le gigapion sur la tuile de l’animal correspondant, ou à défaut sur le disque universel. Et cela, sans qu’un autre joueur ne grille votre geste et ne réalise la validation avant votre partenaire. Les cartes Scout viendront chambouler tout ça, ainsi que les nettoyages. Bien entendu en fonction du nombre de joueurs, le jeu sera un peu différent, car les règles seront modifiées en conséquence. Avec un nombre impair de joueurs, un coyote entrera dans la partie. Voici un très rapide aperçu du jeu, qui possède malgré tout des règles très légères et accessibles.

 

8096490df1132013667a926553f73146f6a6.jpe

 

Le dedans la boite

 

Dans cette boite rectangulaire, qui est du même format que les autres jeux de cette gamme, c’est-à-dire Gloobz, El Capitan ou encore Wazabi par exemple, vous retrouverez : des disques pour marquer les scores, des cartes toilées, des tuiles et un gigapion. Ce gros pion qui fait « pouic », est d’ailleurs bien sympathique. Le jeu dispose d’un aspect visuel qui colle parfaitement au thème et surtout au style du jeu, tout en rondeur avec pas mal de folie. Il n’y a donc rien de spécial à dire sur le matériel. Le rappel des grimaces à faire comme signe à son adversaire sont indiquées sur les cartes et les tuiles, donnant un air doux dingue aux animaux, ce qui est une bonne idée pour ne pas se perdre dans la cohue.

 

9802605809cd81219936098e4dab86d794ec.jpe

 

Un caribou ça va, mais deux bonjour les dégâts

 

Tout est en place, chacun récupère un rôle et fais signe à son partenaire. Les cartes en main, la partie peut commencer. Et là c’est la débandade, on pose une carte et aussitôt l’autre est prise, si un autre joueur n’a pas été plus rapide. Ça fuse, les cartes changent de main sans cesse. Mais une carte Scout met fin à cet échange dynamique. On procède au nettoyage, les cartes sont défaussées, d’autres les remplacent et la partie reprend. Discrètement le vétérinaire fait un clignement d’œil à son voisin, qui est aussi vu par l’un des adversaires, les deux mains se pressent alors sur le gigapion, mais fort heureusement le partenaire fut plus rapide. Donnant ainsi des points à ce duo. On remélange les cartes rôle, on les redistribue, les équipes ont changé, mais déjà un nouveau tour peut commencer.

 

f896e650f8f9a4de706837e6b50fa00eafa6.jpe

 

Le camping en forêt

 

Karibou Camp est un party game c’est indéniable, et comme pour tout jeu de ce type ce qui prime c’est l’ambiance. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’en manque pas ! Les règles sont accessibles, et conviendra aux grands comme aux petits, qu’il sera assez aisé de mélanger d’ailleurs. Autre bon point du jeu, du moins un aspect que j’ai bien aimé, le fait que les équipes changent à chaque tour (ou presque), et cela, de manière aléatoire. Apportant du coup une autre dimension au score que l’on se fait dans son coin. Cela donne un côté improvisation vraiment sympathique. Il y aura bien entendu pas mal de chaos durant les parties, mais cela est classique pour ce type de jeu, et c’est d’ailleurs un peu ce que l’on recherche en y jouant, du bazar et du fun. Et de ce côté-là, Karibou Camp n’a rien à envier à d’autres. Idéal comme jeu d’apéro il saura parfaitement mettre de l’ambiance dans vos soirées. Il n’invente rien, mais sait profiter de ce qui existe pour offrir une expérience rafraichissante.

 

3777f623f7015feaee93e7a95ccd9f79d7e5.jpe

 

Karibou Camp est un très bon jeu dans son style, il remplit tous les critères que l’on demande aux jeux de cette catégorie : amusant, accessible et simple. Bref, un bon titre si vous désirez revivre vos dernières vacances dans un camp, ici un peu spécial, mais drôlement loufoque.


arthelius

Commentaires (3)

Default
Astur
Astur
J'ajouterais même une 5ème nouveauté avec les cartes scouts, qui perturbent le rythme de la partie et permettent de ralentir le coyote ^^
Je me joins à Jérémie, pour te remercier de ce test :)
arthelius
arthelius
C 'est super de venir nous en dire plus sur le jeu ainsi, merci beaucoup. :)
moijeux
moijeux
Merci pour cette mise en lumière du jeu arthelius. Revisiter un classique parait simple, mais cela nous a demandés à Lionel et moi pas mal de travail durant 3 années de développement au final. Nous sommes passés par pas mal d'itérations et de doutes de pouvoir transcender le kem's (je constate que chacun à son orthographe).

Je ne sais pas si on peut parler d'inventions mais, à mon sens, nous apportons 4 nouveautés au grand ancien:
- un scoring personnel malgré un jeu par équipe de 2 (marqueur de score caché)
- des équipes changeantes à chaque manche
- la possibilité de jouer de 3 à 7 joueurs là où le kem's imposait 4 joueurs. Grâce au rôle du renard et à la répartition différentes des cartes
- des signes associés à chaque famille même s'il demeure une certaine liberté dans leur utilisation car seule une zone du corps est imposée, ce qui peut amener à des confusions amusantes.

Toutes ces petites choses n'ont l'air de rien mises bout à bout mais en terme de gamedesign (et je ne parle que du développement de la mécanique du jeu) ce me semble être des apports importants qui en font un jeu original et moderne.