arthelius

Critique de How to Rob a Bank

Critique de How to Rob a Bank


Il est bon parfois de passer de l’autre côté de la barrière, de passer du côté des bons et de la loi à celui de voleur toujours en cavale. Que vous soyez fan d’Ocean Eleven, ou que vous ayez fortement apprécié la première scène du film The Dark Knight, How to Rob a Bank est fait pour vous !


J’ai un plan B !


Les règles sont proposées sous forme d’un plan dépliable, rien de tel pour se plonger dans l’ambiance « grand casse » du jeu. Un joueur va jouer les gardiens, et le ou les autres les voleurs. On met la boite au centre sur le contour et dessus, on pose les tuiles aléatoirement. Chaque joueur va prendre son jeu de cartes et tirer de sa pile 8 cartes, parmi elles chacun va choisir une carte. Le joueur qui joue la banque va en poser une face visible devant lui, puis son voisin à sa gauche fait de même et ainsi de suite, jusqu’à former une pile de 5 cartes devant chaque joueur. Une fois, cela fait, on retourne tous les paquets puis la banque retourne sa première carte et effectue son action (il est interdit de la passer), puis c’est au tour de son voisin de gauche, etc. La banque pourra ainsi déplacer l’un de ses gardiens, neutraliser un voleur au sol, verrouiller un sac d’argent ou une alarme, tandis que les voleurs pourront se déplacer, ramasser 1 sac (s’il n’est pas verrouillé ou s’il n’y a pas de gardien dans la pièce), utiliser du gaz poivre pour neutraliser un gardien, utiliser un conduit, passer un sac d’argent, déclencher une alarme et enfin déverrouiller. Une fois les bras chargés avec un sac les voleurs devront les jeter dans la voiture qui tourne autour de la banque, il faudra donc elle aussi la déplacer pour la mettre en face, d’une case pendant son tour.


Les voleurs gagnent s’ils volent 5 sacs (4 à 2/3 joueurs), et la banque l’emporte si elle parvient à les empêcher pendant 3 tours.

 

Tric Trac


Blueprint


Bien que graphiquement How to Rob a Bank, soit simpliste, cela ne nuit pas à son charme et rend le jeu bien lisible avec tous ces pions. C’est osé, c’est frais, personnellement, j’aime vraiment bien, ça me fait penser aux jeux Helvetica. Le jeu est grand, on peut donc facilement manipuler les pièces, de plus les icônes sont bien compréhensibles. Une très bonne édition !

 

Tric Trac


Un contre tous


Les jeux asymétriques sont des jeux complexes à équilibrer, pourtant, ils sont souvent amusants en provoquant ainsi un déséquilibre. Ici jouer la banque ne sera pas aisé, il faut dire que le joueur seul n’a souvent pas le beau rôle, c’est compliqué et il faut parvenir à voir sur plusieurs tours, et faire preuve de guessing sera primordial ! Pareil pour les voleurs, mais eux auront plus d’actions. On passe son temps à défaire ce qui a été fait et à mettre des bâtons dans les roues. Bref un jeu asymétrique. How to Rob a Bank propose des parties assez rapides, 30 minutes, mais les tours sont intenses, et la pression montera vite, au rythme des sacs balancés par la fenêtre. C’est souvent très tendu. Vous pourrez y jouer de 2 à 4 joueurs, à partir de 10 an, un peu avant selon moi, car il sera possible d’aider les plus jeunes s’ils jouent les voleurs. La duré de vie est bonne, entre la mise en place et les cartes jouées, il y a de quoi faire, surtout que ce rôle unique attise souvent l’envie des joueurs de se mesurer aux autres. Le thème est bien rendu et il sera possible de proposer le jeu à un large public, c’est original et très sympa ! 

 

Tric Trac

Tric Trac


À fond sur le champignon


How to Rob a Bank est un très bon jeu asymétrique semi-coopératif, un jeu au thème sympa et bien rendu avec des règles vraiment simples qui sont bien utilisées pour offrir un jeu prenant et plein de suspense. Une très bonne surprise, qui ne paie pas de mine, mais à qui il faut vraiment laisser sa chance. 

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

How to ROB a Bank
How to ROB a Bank
Par Prospero Hall
Illustré par studio Minsk
2-4 10+ 30´

Commentaires (2)

Default