Critique de Fairy Trails

Critique de Fairy Trails
arthelius


Cela aurait pu s’appeler Elf VS Gnomes, mais non. Pourtant ces deux peuples ont tout de même décidé de se tirer la bourre dans ce jeu pour 2, où vous allez devoir créer de longs chemins fermés, histoire de perdre les futurs promeneurs. Allez sans plus tarder, on découvre ensemble ce Fairy trails.


Cercle de fée


On pose la carte au dos différent au centre face visible, puis chaque joueur prend toutes les perles d’une couleur et reçoit 2 cartes. Le 1er joueur pose alors de manière adjacente à la première carte, l’une des siennes, puis en prend une nouvelle dans la pioche. Ensuite, c’est à son adversaire de jouer. Le but étant de créer des chemins fermés sur lesquels sont disposés nos maisons (et ceux de notre adversaire parfois), afin de poser une perle sur chacune. Le premier à avoir posé toutes ses perles l’emporte. Si des maisons adverses sont aussi présents sur ces chemins, elles reçoivent aussi des perles. Les règles sont aussi simples que cela.

 

Tric Trac


Perles en plastique


Oui ça surprend en découvrant le jeu, ces demi-perles en plastiques et non en verre, mais ça ne change rien au jeu. Le reste du matériel est correct, même si l’ensemble aurait pu tenir dans une boite plus petite sans mal, car à part les cartes, et ces perles, il n’y a rien d’autre. On pourra confondre quelque peu les chemins parfois, et cela, malgré l’effort fourni pour rendre le tout lisible. Quant au style graphique, il reste hyper classique. Une bonne édition classique elle aussi.

 

Tric Trac


Il va où se chemin ?


Autant vous le dire d’emblée, si vous n’êtes pas fan des jeux où il faut parvenir à se repérer en suivant des fils ou des chemins, Fairy Trails ne va pas vous réconcilier avec le genre ! Car c’est tout le cœur du jeu, cet enchevêtrement de chemins qui vont dans tous les sens. Il faudra s’adapter à ce que l’on pioche et tenter de finir le chemin le plus long avec le plus de maisons possibles en moins de coups possibles. Une gymnastique de l’observation et une maitrise aveugle des futures voies accessibles, si le hasard de la pioche est avec vous. Il sera aisé de se perdre dans ce labyrinthe bicolore. Même si celui-ci n’est pas hyper prépondérant, car chaque tuile propose des chemins assez diversifiés, il pourra parfois vous mettre des bâtons dans les roues. 

 

Tric Trac


Je ne l’ai pas forcément évoqué avant, mais Fairy Trails est un jeu pour 2 joueurs, avec un mode défi solo si le cœur vous en dit. Sympa, mais pas le plus stimulant qui soit. À partir de 8 ans, pour des parties d’un quart d’heure. Donc vite sorti et vite joué. Vite rangé ? Oui, peut-être si vous n’accrochez pas au style. Surtout qu’il y a petite courbe de progression, mais pas aussi forte que sur Patchwork par exemple, pour citer un autre jeu d’Uwe Rosenberg. Ce qui impactera la durée de vie, qui n’est pas soutenu par un thème hyper bien rendu, ça serait 2 plombiers qui s’affronterait que ça serait pareil sur ce point. 

 

Tric Trac


Perdu dans la forêt


Fairy Trails est un petit jeu bien fichu qui tourne bien et propose une bonne part de réflexion couplé à des règles très simples. Cependant, il ne m’a pas transcendé, c’est sympa, on y fait quelques parties, mais ça reste simple. Si vous êtes un fan du genre vous devriez bien l’aimer, mais si ce n’est pas le cas ce n’est pas forcément lui qui vous fera changer d’avis

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires

Default