Critique de Dark Souls The Card Game

Critique de Dark Souls The Card Game
arthelius



S’il y a bien une licence qui a fait du bruit lors de la dernière décennie, après un départ timide et un style bien à elle, c’est bien Dark Souls, qui a profondément marqué le monde du jeu vidéo. Et depuis quelques années maintenant, il n’est pas rare de voir revenir la mode des conversions de jeu vidéo en jeu de plateau, ou de cartes dans notre cas. Comme dans les années 80, où Donkey, Pac man et consorts pouvaient aussi bien se jouer avec une manette qu’avec des dés. Mais bref trêves de digressions et place aux ténèbres !



A la chaleur du feu de campagne



On dispose les 3 plateaux au centre, chaque joueur pose ensuite son personnage sur le plateau Bataille. On divise le paquet de cartes Rencontre en 3, selon leur niveau, puis on place une carte face cachée sur chaque emplacement rencontre. De même pour les cartes Ennemi, par contre les cartes Boss et Comportement sont mises à part. Les paquets de cartes Trésor devront être mélangés aussi, quant aux cartes du paquet du Feu de camp sont placés dans l’ordre numérique. Enfin, on trie les 8 paquets d’Endurance. Chaque joueur reçoit un deck de cartes. Les joueurs vont suivre un chemin à partir du feu de camp, afin de faire des rencontres du niveau souhaité. On tire alors une carte Rencontre, afin de savoir quelles cartes vont devoir être sorties et la récompense qui découlera de cette rencontre. On tire ensuite les cartes monstres, sur lesquelles sont affichés leurs caractéristiques et leurs emplacements sur le plateau. En les tuant vous gagnerez des trésors ainsi que des âmes. Il faudra alors choisir entre continuer les rencontres ou bien mettre à l’abri votre butin. Pour battre les monstres, les joueurs vont devoir utiliser leurs cartes en main, en défaussant celles demandées pour s’équiper et appliquer l’effet désigné. Chaque carte dispose d’icônes : Dextérité, Foi, Intelligence et Force. Les ennemis jouent en premier puis après, c’est au tour des joueurs, ces derniers peuvent jouer comme bon leur semble afin de vaincre leurs ennemis. On poursuit alors le combat jusqu’à la victoire de l’un des deux camps. Pour les boss, les combats sont un peu différents, car on va jouer avec les cartes Comportement ainsi que les cartes qui leur sont spécifiques.

 

Tric Trac


Si un joueur doit tirer une carte de son deck et qu’il est dans l’incapacité de le faire, les joueurs sont vaincus et retournent au feu de camp. Dès que la cinquième carte du feu de camp est sortie, les joueurs perdent la partie. Par contre la partie est gagnée si vous parvenez à vaincre le boss. 
Vous pourrez créer votre propre deck ou bien jouer avec des boss différents pour modifier l’expérience de jeu. J’ai volontairement simplifié mon explication afin que vous ayez les bases sans pour autant vous perdre avec les détails qui sont assez nombreux.

 

Tric Trac



Dans Dark Souls il y a dark



Certes, il y a des petits parchemins beiges pour faire ressortir les textes, mais ce n’est pas toujours suffisant. Seulement, ici, c’est vraiment très sombre et on en vient du coup facilement à confondre les fonds. Certes, il y a des petits parchemins beiges pour faire ressortir les textes, mais ce n’est pas toujours suffisant. Et si vous avez le malheur de jouer le soir avec un éclairage plus faible pour vous mettre dans l’ambiance vous allez galérer à bien voir le jeu. Graphiquement ça reprend les visuels du jeu, donc du dark, ce qui est chouette, mais par contre, je ne m’explique pas la demi-traduction faite sur le jeu, car le français se mélange allègrement à l’anglais, ce qui n’est pas le cas dans le jeu vidéo, étrange. Le matériel est en nombre, en tout cas, il y a beaucoup de cartes, par contre des aides de jeu n’aurait pas été de trop. Par contre cette profusion de matériel, pas simple à trier amène avec elle un défaut : le temps de mise en place, qui est assez élevé. Bref l’édition n’est pas top, ça fonctionne, mais on peut faire mieux.

 

Tric Trac



Deck coop



Dark Souls est un jeu difficile à prendre en main, la faute en premier lieu à des règles vraiment alambiquées, qui n’ont pas su gérer la mise en avant des informations et surtout leur ordre. On comprend l’essentiel, mais certains points restent obscures et lors des premières parties vous allez revenir voir les règles pour être certain, preuve que le jeu ne s’adresse pas à un public novice, les 14 ans indiqués sont parfaitement justes. Et quand bien même vous connaîtriez Dark Souls le jeu vidéo, cela ne vous serait pas d’un grand secours face au jeu de société qui s’avère assez complexe dans la masse d’informations à gérer. Il faut prendre le coup de main et étant donné qu’il s’agit d’un jeu coopératif, de 1 à 4 joueurs, autant vous dire qu’il y aura de l’analysis paralysis lors des parties, et les 60 minutes évoquées sur la boite sont souvent dépassés. De plus le jeu est vraiment dur, il faudra vous accrocher. Ce qui, sur ce point est parfaitement raccord avec le jeu vidéo, qui est connu pour sa grande difficulté. D’ailleurs, le thème est bien rendu, car vraiment proche du jeu et la difficulté vient renforcer ce sentiment. On sent l’envie de coller un maximum au jeu vidéo et qu’importe si cela implique de mettre des règles un peu complexes qui exclueront le grand public. Est-ce un mal ou un bien ? Je n’ai pas vraiment la réponse, car tout va dépendre de votre attente face au jeu. Je ne suis pas un grand fan de la licence, j’ai donc un peu survolé le jeu qui ne m’a pas convaincu en tant que joueur de jeu de société, par contre mon fils est un grand fan de la licence, il a donc pu me confirmer le respect du matériel de base. À vous de choisir votre camp dans le cas présent.

 

Tric Trac

Tric Trac

Tric Trac



Gros jeu



Dark Souls the card game est un gros jeu, fait pour un public averti et désormais en ayant lu cette critique, je pense que vous l’êtes justement avertis. C’est un jeu coopératif difficile, aux règles complexes, ce qui va demander une certaine implication des joueurs, et malheureusement l’édition du jeu n’aide pas ces derniers à entrer dans le jeu en leur compliquant un peu plus la tâche, à croire que cela été aussi fait exprès pour coller encore plus au thème, ou les informations sont données au compte-gouttes dans le jeu vidéo . Non, je ne pense pas, mais on ne peut pas dire que ce n’est pas raccord dans le cas présent. Bref Dark Souls le jeu de cartes ne vient pas perturber la réputation de la licence qui est de proposer des jeux difficiles et cryptiques.  

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (2)

Default
Cripure
Cripure
Bonjour arthelius,
Avant tout merci pour tous vos articles.
Sur ce jeu.
"Pour battre les monstres, les joueurs vont devoir utiliser leurs cartes en main, en défaussant celles demandées pour s’équiper et appliquer l’effet désigné."
On tente au maximum de garder ses cartes en main en jouant des actions rapides. Il faut le rappeler les cartes de notre deck représentent nos points de vie.
« Dès que la cinquième carte du feu de camp est sortie, les joueurs perdent la partie. » On peut encore jouer et gagner pendant la 5ème carte du Feu de Camp.
« Dark Souls est un jeu difficile à prendre en main, la faute en premier lieu à des règles vraiment alambiquées, qui n’ont pas su gérer la mise en avant des informations et surtout leur ordre. »
Tiens, tiens, nous trouvons, au contraire, le jeu très simple à jouer (certes difficile à gagner) avec des règles très lisibles.
Nous n'avons jamais eu de soucis de points de règles avec ce jeu.
Nous le jouons régulièrement à 2 joueurs.
Je le trouve excellent en coop', joué avec cartes visibles posées sur table devant nous pour pouvoir décider-réfléchir ensemble.
La phase Feu de Camp avec son partage de butin (Ames à dépenser et Trésors à partager) très plaisante et subtile.
Hier encore une patrie de 2H avec une victoire à l'arraché.
Rare !

Je joue avec mon fils qui joue au même jeu vidéo et lui aussi dit que le jeu de cartes colle assez bien au jeu vidéo (ambiance, mécanique, dessins des cartes).
Quant à moi je ne connais aucun jeu vidéo mais cela ne m'empêche pas d'apprécier cet univers de jeu.
On joue avec la musique du jeu vidéo en fond...

C'est un deck-building qui mériterait davantage de considération.
Merci pour cette mise en avant donc.

Bonne continuation dans tes articles très instructifs.
arthelius
arthelius
Merci pour ton retour, c'est toujours très important à mes yeux d'avoir un autre ressenti. J'aime bien mettre en avant des jeux peu vu, l'une des prochaines critiques devraient te plaire je pense. ^^