arthelius

Critique de Codenames Duo

Critique de Codenames Duo

 

Il y a eu Codenames, puis Codenames Image et maintenant Codenames Duo, pour jouer à deux mais pas que. Est-il nécessaire de se procurer ce dernier jeu si l’on possède déjà l’un des deux autres ? Apporte-t-il quelque chose de plus ? Change-t-il le jeu en profondeur ? Autant de questions qui vous être posées et qui seront peut être résolues dans cette critique.

 

A deux c’est mieux

 

Le principe reste le même : retrouver les mots sans tomber sur les assassins. On dispose toujours sur la table les cartes Nom de code dans un carré de 5x5. Puis l’on met sur le socle une carte Clé. Mais celle-ci est différente des autres versions, car elle dispose de deux faces à deviner. Chaque joueur devant faire deviner des mots à l’autre, les verts, qui seront en partie commun. Les mots beiges vont vous faire perdre du temps, car il y a désormais un compte tour, tandis que les noirs, qui sont désormais au nombre de 3 par face, vous feront toujours perdre la partie. On donne un mot et un seul puis un chiffre qui indique combien de mots on est susceptible de retrouver parmi les cartes posées. Si on y parvient tant mieux on avance, si on se trompe le tour prend fin et l’on perd du temps, à moins de tomber sur un assassin ce qui mettra fin à la partie. Celle-ci se poursuivant ainsi jusqu’à la victoire ou la défaite des joueurs. Un ajout voit le jour dans cette version : les missions. Représentées sur un carnet à feuillet, ce sont des villes dans lesquelles vous allez vous rendre et qui vous indiqueront les conditions de victoire à remplir pour rejoindre la prochaine destination, et accessoirement remporter la partie. Ça n’apporte pas grand-chose, mais ça gonfle un peu la durée de vie. Plusieurs variantes sont présentées en fin de livret, dont une pour jouer en groupe.

 

Tric Trac

 

Force verte !

 

La boite se pare de vert pour cette version Duo, et de visages parodiques d’acteurs que vous devriez facilement retrouver. À l’intérieur on retrouve toujours des cartes, des tuiles, un support et des cartes à faire deviner, mais cette fois-ci double face. Ajoutez une nouveauté : un bloc contenant des cartes du monde qui vont représenter les villes dans lesquelles vous allez pouvoir aller pour remplir vos missions. On reste sur le même style graphique, propre, vectoriel, bref vous serez en terrain connu. L’édition est vraiment très proche des autres et il n’y a pas grand-chose à en redire, ou même à en dire.

 

Tric Trac

 

Quel est ton plan ?

 

Le principe de base reste vraiment identique aux autres jeux, pas de changements sur ce point. Et le fait de devoir deviner chacun de son côté des mots en commun ou différents ne sera pas complexe à aborder. Le challenge sera identique, seule la manière de l’atteindre changera quelque peu. Vous pourrez jouer en équipe sans souci, si vous désirez vous y adonner à plus de 2. Les sensations restent les mêmes, et si vous avez aimé les précédents opus vous aimerez celui-ci. Les 12 ans indiqués peuvent descendre à 10 ans sans mal, le tout c’est de bien connaitre les mots, c’est la seule condition. Enfin, les 15 minutes annoncées sont justes, sauf si vous le faites en mode marathon avec la carte. Au fond il n’y a pas grand-chose qui change.

Maintenant il reste une question à élucider : Faut-il acheter le Duo lorsqu’on a déjà les autres jeux Codenames ? Oui sans mal, si vous aimez jouer à 2. Car il est vraiment différent et propose une expérience calibrée pour cette configuration et ça fonctionne très bien. Les missions apportent un peu de renouveau, même si sans se mentir, ça reste assez léger. Il y a assez de cartes pour renouveler le jeu. Donc oui l’achat vaut le coup. Par contre si vous voulez l’acheter pour une utilisation en groupe, la réponse sera un peu différente. Car en groupe il est certes différent, mais moins original qu’à 2. Il reste plaisant, aucun souci, mais procurez-le vous que si vous adorez la licence, et que cette nouvelle façon de jouer vous titille. Pas forcément pour découvrir la série, surtout si vous êtes un novice, car les règles sont assez lourdes à prendre en main, alors que le jeu reste simple dans le fond. Par contre, cela fait de lui le plus complet de tous les Codenames.

 

Tric Trac

 

Et après ?

 

Codenames Duo ne change pas véritablement du premier jeu de la lignée, le but reste le même et le support également. Mais s’il était possible de jouer au premier à 2, il faut bien l’avouer ce n’était pas hyper fun, on sentait bien que le jeu n’était pas fait pour ça. Alors qu’ici il a été conçu dans ce but et cela se sent. La mécanique de base reste la même, mais la manière de l’aborder est différente apportant son lot de nouveautés, tout comme l’ajout de la carte des missions. Si vous cherchez un jeu de déduction à 2 (ils ne sont pas légions), penchez-vous sur le cas de Codenames Duo, car celui-ci parvient à combler un vide qu’il y avait dans cette licence jusqu’alors, sans pour autant faire doublon ou remplacer les autres.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (3)

Default
Alfa
Alfa
Bonjour et merci pour cettte chronique. Par contre je nai pas du tout compris le coup des cartes missions. Pourrais tu expliquer stp ?
Geekmeep
Geekmeep
Coucou on peux aussi jouer à codenames duo avec les cartes de codenames image pour jouer par exemple avec des enfants ne sachant pas encore bien lire,je joue avec mon fils de 5 ans et je trouve ça pas mal pour lui faire connaître des mots a associer aux images de codenames images
arthelius
arthelius
Oui tout à fait.