arthelius

Critique de Château Aventure

Critique de Château Aventure

 

Un nom qui appelle à l’aventure, un nom mystérieux qui fait penser au monde médiéval. Et pourtant si vous vous arrêtez à cela vous risquez fort de passer à côté du jeu, car il ne se limite pas à ce nom et à cette première aventure qui en découle. Un jeu narratif inspiré des jeux d’aventure textuels des années 70, voilà qui a de quoi intriguer. Il est temps d’ouvrir la boite et de voir de quoi il retourne !

 

Un livre pour les guider tous !

 

Imaginez-vous autour d’une table, l’un des joueurs (je vous conseille le plus expérimenté dans le domaine narratif), va alors vous faire vivre une aventure et cela sans plateau, pions et autres cartes, simplement en parlant. Lui aura un livre et c’est tout, vous juste votre imagination. Votre but parvenir à la fin de l’aventure proposée parmi les 11 de la boite, en récoltant 100 points, en sachant que chaque action particulière vous rapportera des points et que certaines particularités accompagnent divers scénarios. Le jeu propose 3 niveaux de difficulté changeant les conditions, mais le principe reste le même à chaque fois. Vous les joueurs, pourrez à tour de rôle, ou par un commun accord « entrer » des commandes (verbe action) auprès du maitre de jeu, celui-ci validera alors celle-ci ou l’invalidera afin de faire avancer le personnage imaginaire et unique au sein de l’univers dans lequel il est en train d’évoluer. Avancer, fouiller, utiliser, ramasser, et autres actions, dont l’aide et la sauvegarde, pourront être ainsi utilisé. Car si vous avez eu le malheur de perdre sans sauvegarder, il faudra tout recommencer comme dans les vieux jeux vidéo, car ce sont d’eux que s’inspire Château Aventure. Prêt pour l’aventure ?

 

Tric Trac

 

Un livre et c’est presque tout

 

Château Aventure se limite à un livre, la boite et les cartes qui se trouvent à l’intérieur ne servent pas à grand-chose, juste à faire plus conséquent et à vendre le jeu sous forme de boite et à aider les plus jeunes. Pas la peine de se mentir sur ce point. Mais après c’est avant tout un système de jeu, des scénarios et une idée que vous achetez en achetant le jeu, le support n’a au final que peu d’importance. La mise en page est fluide et agréable à l’œil, rien à redire sur ce point. Par contre, il est dommage que tous les scénarios ne se valent pas forcément en terme de qualité narrative. Pour ma part, surtout avec des enfants, j’aurais bien vu des cartes pour représenter les objets et les lieux. Même si le jeu est avant tout narratif, cela les aurait aidés à mieux se représenter le jeu, surtout que nous sommes tout de même dans un jeu d’initiation. Se pose alors la question de l’imagination et de la représentation, qui formerait un débat et pourrait faire l’objet d’un article sans mal. Le jeu coûte 25€, et à l’intérieur vous avez un gros livre et 11 cartes/plan, le tout se jouant une seule fois. Est-ce trop cher ? Comme pour Time Stories, ou plutôt Unlock (même prix, mais que des cartes) le tout est de savoir ce que vous êtes prêt à mettre pour ce type de jeu, et la place divertissante que vous donnez à un jeu de société. À partir de là vous saurez si cela les vaut ou non. Pour ma part la réponse est oui, car ici vous ne payez pas uniquement le matériel, mais aussi l’idée derrière.

 

Tric Trac

 

Un livre pour beaucoup de possibilités

 

« Utiliser branche sur Orc », « L’orc vous arrache la branche des mains et vous décapite avec. Dommage. » voici le type de phrase que vous pourrez entendre en jouant au jeu. Et ça ne sera pas la seule. Autant vous dire il devrait y avoir autant de fous rires que d’avancées significatives dans le jeu. Il faudra alors du temps pour prendre en main le jeu, il est d’ailleurs fortement conseillé de lire le scénario en entier avant de commencer, afin d’avoir les ficelles en têtes. De même qu’il sera plus sage de prendre un joueur ayant déjà de l’expérience pour la première partie. Le sens de l’humour et celui de la répartie seront essentiels pour mener des campagnes vivantes qui donneront envie aux joueurs de s’immerger et de s’investir. Il faudra souvent et c’est fortement conseillé, improviser ! Et à ce titre, des qualités seront requises pour gérer au mieux les idées des joueurs et les guider lorsqu’ils seront perdus. Car oui cela arrivera, et malgré la commande « Aide » qui peut débloquer la situation, le repérage dans l’espace pourra poser quelques soucis pour certains, surtout aux plus jeunes. Car leur montrer la carte pourra les aiguiller certes, mais cela enlèverait aussi tout le cachet de découvrir et de s’imaginer les lieux. N’hésitez pas alors à laisser à la disposition des joueurs un papier et un crayon pour prendre des notes, surtout pour les derniers scénarios.

Ce qui m’impressionnera toujours avec ce type de jeux ou d’œuvres, c’est le pouvoir de notre imagination. Notre capacité à s’imaginer un monde et à y vivre une aventure à l’intérieur de celui-ci, souvent en oubliant le reste. Et à ce titre Château Aventure parvient parfaitement à nous faire oublier que l’on vit une aventure qui en réalité n’existe pas. On aura assez vite tendance à adapter les scénarios, à les refaire à notre sauce et se les approprier pour compléter ou personnaliser l’aventure. Le jeu se prête parfaitement à cela et c’est aussi l’une de ses grandes forces, d’être aussi permissif et un labo d’idées.

Idéal pour initier, car très léger, il propose des parties assez rapides qui vous permettront de montrer et voir comment fonctionne un jeu purement narratif et imaginatif à tous ceux qui ne connaissent pas le principe. Pour autant je n’irais pas jusqu’à dire qu’il pourrait servir d’initiation aux JDR, car trop léger, sauf auprès de jeunes enfants, ne serai-ce que pour voir s’ils aiment ce type de jeux. Jouable avec un public très large, seule sa durée de vie pourra être un frein car il n’est jouable qu’une seule fois pour chaque scénario. Mais il y en a 11 en tout, donc vous aurez le temps avant d’en voir le bout !

 

Tric Trac

 

Un livre à découvrir ?

 

Je réponds oui à cette question sans hésitation. Vous recherchez un jeu original, à jouer en groupe ou pour initier des enfants ou des adultes aux jeux narratifs, pour passer une bonne soirée, ou pour vous divertir, quelque soit la raison primaire Château Aventure saura vous divertir sans mal. Il n’est pas rare de lire et de dire que les jeux se ressemblent au fil des sorties, moi le premier, donc lorsqu’un jeu original sort il faut en profiter. Et là c’est le cas, donc autant lui laisser sa chance. Surtout que si vous aimez les jeux narratifs vous aurez peu de chances d’être déçu par Château Aventure, certes le jeu n’est pas parfait, mais il propose une excellente idée de base que je vous invite vivement à découvrir !

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (4)

Default
galadriel
galadriel
ce jeu est repris des parsely, trois scénarios originels sont là !
lire : http://et.pourquoi.pas.over-blog.com/2018/03/jeu-18-les-aventuriers-de-la-recherche-perdue-ou-l-inverse.html
Heuhh
Heuhh
4 scénarios
Maitresinh
Maitresinh
il y avait déja un jeu narratif inspiré des jeux d'aventures sur PC des années 80 : Parsely.

http://www.memento-mori.com/parsely/

Pour ce qui est des jeux narratifs, cad sans meneur, compétitif, MAIS à contrario de Times Stories et autres, AVEC un "input" créatif des joueurs :


- Capes : affrontement de super-héros, avec un systeme récursif super bien foutu et des personnages a monter en un clin d'oeil.
Gratuit , avec plateau a imprimer !

http://www.500nuancesdegeek.fr/capes/

- Un train d'enfer : pour adultes, une émulation d'histoires à la Orange Mecanique / le prix du Danger, On a libéré le jeu en pdf

http://www.500nuancesdegeek.fr/un-train-denfer/

Et en "payant", Mnémosyne et Polaris, dont les systèmes font référence et mon chouchou, le Comité pour l'exploration des mysteres (ou l'on incarne des explorateurs revenus dans leur club, qui racontent chacun leur histoire en essayant de capter l'attention...)
Je ne mets pas de liens, ils sont sur la boutique.

Cet été, on sort, dans la Caravelle, une version print and play de Blood Red Sands, pour 3 euros. C’est un gros, gros jeu compétitif Sword & Sorcercy, mais ou les joueurs apportent de la créativité

Meme pas du spam, c'est non-profit :)
Zemeckis
Zemeckis
J'aurais également bien souhaité que des illustrations soient données aux joueurs : illustrations de lieux, de personnages, d'objets, etc... Sous forme de cartes ou de fiches.