arthelius

Critique de 13 Indices

Critique de 13 Indices

 

Hé bien Sherlock Holmes et tout l’esthétique qui l’entoure n’arrête pas d’inspirer les auteurs. C’est Colombo et Navarro qui doivent l’avoir mauvaise, car c’est toujours le même que l’on met en avant ! Mais trêves de plaisanteries et parlons un peu de 13 Indices, un jeu de déduction qui lorgne sur l’indémodable Cluedo, tout en le réinventant au passage. Vous ne croyez pas cela possible, qu’importe, cette critique devrait vous apporter quelques indices pour résoudre cette affaire.

 

Ce n’est pas le colonel Moutarde

 

Chaque joueur va se saisir d’un paravent et recevoir une carte de chaque catégorie, puis 2 autres au hasard soit des personnages, des lieux et des objets, les cartes restantes sont posées au centre de la table. En sachant que chaque catégorie est séparée en deux. Pour les personnages il y a les femmes et les hommes, pour les lieux en intérieur ou à l’extérieur, enfin pour les objets ils peuvent être contondants ou à distance. Chaque joueur reçoit également une fiche avec un crayon sur laquelle il pourra annoter ses indices, tout ceci dans le but de découvrir le trio coupable-lieux-arme qui se trouvent sur le devant de son paravent. Chaque joueur conserve devant une carte de chaque catégorie, puis dispose les 2 qui lui reste sur son paravent, mais à l’intérieur. Enfin, les 3 cartes restantes sont placées à l’extérieur du paravent du joueur à sa gauche, sans que ce dernier les voie. Chaque joueur va donc devoir découvrir les 3 éléments qui se trouvent sur son paravent afin de remporter la partie. À son tour de jeu, le joueur dépense tous ses jetons Loupe afin de soit consulter une carte au centre de la table, soit pour interroger l’un des joueurs sur le nombre de cartes qu’il voit (en comptant celles derrière son paravent) d’une couleur précise ou d’une catégorie. Il est interdit de bluffer. Enfin, le joueur peut aussi porter une accusation. En cas d’erreur, son tour prend fin, mais il ne perd pas. Le jeu se poursuivant ainsi jusqu’à la victoire de l’un des joueurs. Une variante plus costaude est proposée, de même qu’une variante pour y jouer à 2 joueurs.

 

Tric Trac

 

Que caches-tu derrière ton paravent ?

 

Il y a donc dans la boite des paravents, quel suspense n’est-ce pas ? Mais ce n’est pas tout, vous trouverez également des cartes en couleur, des jetons, des crayons (excellente initiative) et des feuilles d’enquête, vraiment bien fichues. Graphiquement ça lorgne sans surprise sur le style victorien, rien d’original, mais ça fait l’affaire sans mal. Ça ressort pas forcément visuellement, mais ça n’agresse pas l’œil. 13 Indices nous est servi dans une édition de qualité qui ne se moque pas des joueurs, avec du matériel fonctionnel et bien pensé, du bel ouvrage.

 

Tric Trac

 

Oui, mais si ce n’est pas lui, qui est-ce alors ?

 

Vous aimez vous creuser la tête ? Aucun souci de ce côté-là 13 Indices ne vous fera pas de cadeau ! Votre sens de la déduction sera mis à rude épreuve. Le système de questionnement est bien pensé et permet de ne pas pouvoir tirer de conclusion trop rapidement, surtout avec les 2 cartes que conserve chaque joueur derrière son paravent. L’idée des loupes à distribuer permet aussi d’ajouter de la finesse, et donc d’orienter son questionnement et le destinataire de ces questions afin de ne pas trop avantager un joueur. Surtout qu’une fois le principe bien compris, le jeu vous propose une variante plus corsée pour les joueurs désireux de mettre leurs neurones à l’épreuve. D'ailleurs, le jeu est bien plus intéressant à partir de 3, voire 4 joueurs, que 2, où il est assez plan-plan. Certes ça fait très affrontement cérébral et ça tourne, mais c’est moins sympa. À 5 et 6, les indices seront plus dispersés entre les joueurs rendant le jeu moins simple. La boite nous indique 8 ans, et je ne saurais vous conseiller d’accompagner les plus jeunes pour leur première partie. Ce type de jeu est d’ailleurs excellent pour leur apprendre la logique et la déduction. 13 Indices peut être proposé à un public assez large, le tout étant de bien leur expliquer le jeu et de donner quelques exemples avant de faire une partie. Heureusement, le carnet de notes est très bien fait à ce niveau.

 

Tric Trac

 

Je vous avais parlé de Sherlock 13 il y a peu (tiens encore le chiffre 13), et il me semblait normal de l’évoquer ici et de comparer les 2 jeux, étant donné qu’ils sont très proches. Si Sherlock 13 est un jeu vraiment rapide et sympa, 13 Indices sera plus corsé et sera plus à même d’être proposé à des joueurs moins pressés et surtout plus à même de faire fonctionner leur cerveau à plein régime. Les 2 jeux ne s’opposent donc pas vraiment, ils se complètent plutôt, en sachant que mécaniquement ils sont très proches.

 

Tric Trac

 

Le crime était presque parfait

 

Vous aimez la déduction ? Les jeux rapides et plutôt simples ? Dans ce cas, pourquoi se poser la question, 13 Indices a vraiment de bons arguments pour vous plaire. Les règles sont courtes, le jeu simple d’accès et propose une rejouabilité plutôt honnête, avec une variante. Il n’est pas forcément hyper original, même s’il est ingénieux, mais propose malgré tout un système bien huilé et des parties rapides. Si dans votre jeunesse vous avez allègrement usé le Cluedo familial, 13 Indices est un jeu fait pour vous tout simplement.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires

Default