Critique d’Affinity

Critique d’Affinity
arthelius


Les émotions, voici un large champ d’inspiration qui n’a pas encore été récolté à sa juste valeur. Il faut dire qu’il n’est pas si aisé de les représenter, de les faire ressentir et de jouer avec. Fort heureusement nous sommes doués de conscience et d’empathie. Mais est-ce que cela sera suffisant pour jouer à Affinity et découvrir ce que ressentent les autres ? C’est ce que nous allons tenter de voir.


Accointance et affinité


Les règles sont simples : vous avez 2 pistes, une pour l’harmonie et une pour la discorde. Pour gagner la partie vous devrez faire en sorte que le jeton de l’harmonie arrive en premier au bout de sa piste. Chaque joueur reçoit en début de partie 3 cartes des 3 tas, ainsi qu’une carte de la pile Émotion. Sur ces cartes, sont inscrits des morceaux de phrase, des personnages, des actions et des lieux. À son tour le joueur pose sur le plateau, dans la défausse, une carte de chaque couleur dans cet ordre, vert, jaune et rouge, afin de former une phrase qui sera lue par un autre joueur. L’auteur de la phrase doit rester neutre, tandis que les autres discutent pour déterminer s’il s’agit d’une phrase, triste, glauque, fun ou belle. Une fois, plus ou moins d’accord, le joueur qui a lu la phrase pose le pion en bois sur l’une des émotions du petit plateau. L’auteur révèle sa carte Émotion, si les joueurs ont vu justes, ils avancent d’une case le jeton sur la piste Harmonie, sinon, c’est celui de la Discorde qui avance. L’auteur reprend une carte de chaque couleur, et c’est au tour du joueur suivant, et ainsi de suite jusqu’à que l’un des deux jetons arrive sur la dernière case. Les 3 jetons Joker peuvent servir pour tous les joueurs, ils permettent de défausser entièrement sa main, mais seulement 3 fois en tout et pour tout dans la partie.


Le jeu propose une variante Famille, avec l’émotion glauque en moins, tandis que la variante Expert, proposent d’avancer d’avantage le pion de la Discorde dès le début afin de rendre le jeu plus dur.

 

Tric Trac


La boite de Pandore


Une belle boite blanche aimantée avec une très jolie illustration, voici ce que vous propose d’emblée Affinity. Les illustrations sont simples mais lisibles, et la boite comporte des compartiments pratiques pour tout ranger. C’est très bien vu et pensé. Le plateau de jeu étant intégré dans le couvercle. Une très bonne édition, fraîche et réussie.

 

Tric Trac


Tout n’est qu’interprétation


Alors que dans notre tête, la tristesse se sépare facilement du glauque et le fun du beau, dans Affinity ces frontières s’amoindrissent sensiblement pour notre plus grand étonnement. Et l’on aura vite fait de cataloguer une phrase de glauque alors que son auteur voyait dans celle-ci quelque chose de beau, voire de triste. Et c’est là toute la richesse du jeu, et plus encore le sous-texte du jeu, son intention dissimulée qui ressort. Avec ses règles simples, Affinity nous propose une expérience très intéressante, qui souvent se prolonge au-delà de la partie, où chacun continue de proposer des phrases ou d’en créer de nouvelles. Il faut dire que certaines associations sont vraiment drôles, c’est ainsi que l’on ne s’étonnera pas de lire « Un cannibale se soulage devant ses petits-enfants ». Étrange. 

 

Tric Trac


Affinity peut se jouer de 3 à 8 joueurs, pour ma part, j’ai joué jusqu’à 6, ce qui est un bon nombre, à 4 ça tourne très bien aussi, j’éviterais les extrêmes, surtout à 8 où les joueurs n’auront alors que peu de tours de jeu chacun. Les 8 ans proposés sont justes, de même pour les 20 minutes. Au niveau du public, il est très large, vous pourrez aussi bien y jouer entre amis qu’en famille, même avec des novices. La durée de vie sera proportionnelle au nombre de cartes, même si le hasard et les multiples combinaisons mettront aisément leur grain de sel. Je n’évoquerais pas vraiment le thème, qui ne transparaît pas vraiment dans les illustrations, mais plus dans les interprétations qui sont faites de chaque phrase. 

 

Tric Trac


Alors ai-je eu des affinités avec Affinity ?


Oui, j’ai eu des affinités, sans-souci, j’ai beaucoup aimé le jeu. Surtout que si celui-ci semble simple de prime abord, bien se faire comprendre avec des phrases imposées ne sera aisé. Le matériel nous immerge bien, et le jeu s’adresse à un public vraiment large, le mettant à la portée de tous. Un jeu original, plaisant et auquel je vous invite à jouer sans restriction pour être surpris des idées de chacun et de la richesse des expériences qu’il propose.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Les jeux dont on parle dans cet article

Commentaires (2)

Default