arthelius

Critique d'Ubongo

Critique d'Ubongo

Il est bon de voir revenir sur nos étals certains jeux. Que la chance d’une nouvelle édition leur soit donnée. Si comme moi vous êtes passé à côté des précédentes éditions d’Ubongo il est temps de vous rattraper. Dans sa grande boite orangée, vous aurez du mal à la rater. Mais il est temps de vous en dire plus et vous faire découvrir Ubongo.

 

Encore des Tetraminos enfin presque

 

Je ne vous cacherais pas que si je m’étais intéressé à Ubongo il y a plusieurs années c’est principalement à cause de ses pièces de jeux. Car j’ai une certaine passion pour ces formes inspirées du jeu Tetris. Il me semblait donc intéressant de commencer par vous décrire le matériel, et d’évincer d’entrée de jeu une déception, ainsi on s’en débarrasse et on n’en parle plus. Dans cette grande boite, vous retrouverez donc une grande plaque qui vous servira de compte tour en déposant dessus les petits cristaux en plastique. Coincés dans le thermoformage sont encastrés les nombreuses plaques de jeu, qui comporte 2 faces selon la difficulté, ainsi qu’un sablier et un dé. Jusque-là pas de souci, non le problème intervient lorsque vous tombez sur les formes, qui je pensais seraient en bois ou du moins en relief et non de simples tuiles plates. Certes cela ne change rien au jeu, mais cela m’a un peu déçu. Après je comprends la raison de cette économie en voyant le nombre de pièces, mais tout de même ça retire un peu de plaisir en ouvrant la boite. Tant pis. Voici à mes yeux le principal défaut de cette édition, j’ai certainement trop joué à Katamino. Après le choix d’un orange pétant pour la boite est assez particulier et ne représente en rien le style du jeu ni son contenu, mais bon tout ceci est plus une question de goût.

Ubongo dispose d’une très bonne édition au niveau de la qualité du matériel proposé, il est juste dommage que les pièces soient plates. Mais cela ne retire en rien la qualité des pièces présentes en quantité dans la boite. De même pour le choix de couleur qui ne retire aucun plaisir de jeu, mais choque juste un peu.

 

e961d868c6c60f9cf841607aee9bfa39d559.jpe

 

Casse-tête africain

 

Ubongo vous propose donc de résoudre différents casse-têtes représentés sur de grandes plaques et distribués à chaque joueur. On lance en début de tour le dé afin de déterminer avec quelle série de pièces vous devrez jouer, puis à vous de réussir à toutes les caser sur votre plaque sans faire de trou ou en faire dépasser. On retourne ensuite le sablier, et la partie commence. Le premier qui parvient à réaliser son motif reporte la gemme bleue (qui vaut 3 points) et en pioche une seconde dans le sac. Dès que le sablier a fini de s’écouler les joueurs n’ayant pas réussi à trouver la solution s’arrêtent. Il est possible de laisser une seconde chance aux joueurs malchanceux en relançant le sablier. Le second joueur le plus rapide récupère une gemme jaune (qui vaut 1 point) et en pioche une autre dans le sac. Les joueurs suivants piochent juste une gemme dans le sac.

Dès que la neuvième manche est terminée la partie prend fin, on décompte alors ses gemmes, sachant que les rouges valent 4 points et les vertes 2 points. Le joueur avec le plus de points remporte la partie. Les plateaux possèdent 2 niveaux de difficulté, et une variante solo est présente dans les règles.

 

23d096ec68fc479927ba2b2cada09d210b06.jpe

 

Simple, mais efficace

 

Ubongo est un jeu qui possède des règles simples, ce qui le rend accessibles au plus grand nombre, vous pourrez même vous amuser à résoudre les casse-têtes en solitaire. Même les plus jeunes pourront s’y adonner, vous pourrez alors jouer avec la face à 4 pièces et eux avec celle à 3 pièces. On ne joue pas à Ubongo pour relever un défi insurmontable, mais plus pour passer un bon moment. Il est d’ailleurs amusant de voir comme les premières parties sont parfois laborieuses, alors que les suivantes deviennent plus évidentes. On se rend alors compte à quel point notre cerveau s’approprie un concept pour l’analyser et maximiser son efficacité.

 

74906e6799535205dfe6ec2ceaf3e841e694.jpe

 

Ubongo m’a pas mal fait penser à Enigma, à part que dans celui-ci vous trouverez plus de défis différents. D’ailleurs si Ubongo vous a plu, n’hésitez pas à jeter un œil à Enigma qui pourrait vraiment vous plaire. Mais si je vous parle d’Enigma, c’est aussi pour son système de score qui est à mes yeux assez mauvais, ou du moins compliqué pour rien. Et dans Ubongo c’est un peu la même chose avec ce système de gemmes qui peut parfois aider un joueur qui est arrivé après le second joueur. Certes ce système est là pour ajouter un peu de hasard au jeu et donner des chances même au suivant, mais c’est assez étrange. N’hésitez donc pas à remplacer les gemmes bleues par les rouges et les jaunes par les bleues si vous être assez tatillon sur ce point.

 

608b03cf619b74a0d070f78f6618753fdf04.jpe

 

Je rêve la nuit de pièces étranges

 

Ubongo plaira avant tout aux joueurs désireux de résoudre des énigmes, et cela en famille ou de manière assez zen. Et dans ce cas, Ubongo aura de bons arguments pour leur plaire. Peu de chances d’être déçus si vous aimez ce type de jeu. Pour les autres qui n’aiment pas faire chauffer leurs neurones pour trouver l’ordre de pièces en carton, passez votre chemin. Mais j’ai envie de dire qu’une photo suffit à savoir si ce type de jeu plait ou non.

Ubongo dispose d’une très bonne édition, plaisant à jouer et assez joli pour être offert à des novices pour leur faire découvrir le jeu de société. Il reste fidèle à lui-même et dispose d’une mécanique, certes connue, mais assez maline pour proposer un certain intérêt. Il ne révolutionnera pas le genre, et ce n’est pas son but, je pense, mais il saura vous divertir, car il est vraiment amusant à jouer, et au fond c’est bien cela le principal.

/

En cliquant sur Like, vous donnez un peu plus de visibilité à cet article.

Je n'aime pas

Commentaires (1)

Default
Yana
Yana
J'avoue que lorsque j'ai découvert qu'il s'agissait de tuiles cartons planes, j'ai moi aussi été déçue. Nous apprécions Katamino et Gagne ton papa, et donc de belles pièces de bois, agréables à manipuler. Là je m'attendais à des pièces de bois aussi, peut-être moins épaisses que pour Katamino, quelque chose d'épais comme un Kapla par exemple. mais du carton ? Quelle mauvaise surprise ! Quel dommage ! Je l'avoue, ce jeu ne fait plus du tout partie de mes priorités. (Et oui, je sais que c'est dommage de passer à côté pour ça, mais il y a tant de jeux qui sortent... qu'il faut bien des "critères" pour choisir, pour moi, la déception sur le matériel en est un. Et puis une si grande boîte pour un matériel qu'on aurait pu caser dans une boîte d'un tiers de cette taille, ça aussi ça joue... mon appartement n'est pas extensible :) )